Bateaux de légende à voir aux Fêtes de Brest 2016

Bateaux de légende à Brest

Voici une liste des plus beaux voiliers - bateaux de légende - qui seront présents pour les Fêtes Maritimes de Brest 2016. A voir absolument !

Le Krusenstern

Cet impressionnant quatre-mâts aux dimensions démesurées est fidèle au rendez-vous des fêtes maritimes de Brest. Ancien navire de charge, il est encore en activité comme voilier-école.

Date de mise à l'eau 1926
Port d'attache Kaliningrad (Russie)
Longueur 114 m
Largeur 14 m
Tirant d'eau 6,8 m m
Surface de voiles 3 500 m2

 

La Creoula

Ce fier quatre mât a jadis écumé les mers pour pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve au Canada. Tout comme le Santa Maria Manuela, la goélette portugaise est désormais un navire-école.

Date de mise à l'eau 1937
Port d'attache Lisbonne
Longueur 66,90 m
Tirant d'eau 4,70 m
Surface de voiles 1 364 m2

 

L'Hermione

Son passage à Brest l'année dernière avait été un vrai succès. La réplique de la frégate de La Fayette, qui lui permit en 1780 de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance, fera son grand retour pour la plus grande joie des visiteurs.

Port d'attache Rochefort
Chantier 17 ans
Longueur 65 m
Hauteur 47 m
Surface de voiles 2 200 m2
Canons 28

Etoile du Roy

Construit en 1996 en Turquie pour les besoins d'un film, l'Etoile du Roy est l'un des plus grands bateaux traditionnels français et le navire amiral de la flotte de l'armateur Etoile Marine Croisières. Il faut remonter au XVIIIe siècle pour découvrir l'histoire de son ancêtre, une frégate malouine armée de 20 canons, qui pouvait embarquer 240 hommes d'équipage. En temps de guerre, l'Amiral de France délivrait une lettre de marque à son capitaine pour partir à la course, l'autorisant à attaquer les bâtiments ennemis du roy.

Construction 1996
Port d'attache Saint-Malo
Chantier naval Svendborg (Danemark)
Longueur 46 m
Largeur 10 m
Tirant d'eau 3 m
Surface de voiles 790 m2
Etoile du Roy et Renard © Etoile Marine Croisières

 

Kaskelot

Construit au Danemark pour le ravitaillement au Groenland, ce trois mâts barque a été racheté par le Britannique Robin Davies pour se lancer dans une carrière cinématographique pleine d'aventures au sein de la Square Sail Fleet. Avec l'Earl of Pembroke et le Phoenix,
il fait partie d'une flotte savamment reconstituée pour les besoins des tournages.

Date de mise à l'eau 1948
Port d'attache Bristol
Chantier naval Svendborg (Danemark)
Longueur 47 m
Largeur 8,5 m
Tirant d'eau 3,60 m
Surface de voiles 882 m2

La Recouvrance

Mise à l'eau en 1992, à l'occasion des toutes premières fêtes maritimes de Brest, La Recouvrance est le bateau ambassadeur de la ville de Brest. Cette goélette à huniers porte le nom du plus célèbre des quartiers brestois, où les femmes attendaient le retour de leurs maris et de leurs fils partis en mer en priant Notre-Dame.

Date de mise à l'eau 1992
Port d'attache Brest
Longueur 42 m
Largeur 6,40 m
Tirant d'eau 3,20 m
Surface de voiles 430 m2

Etoile de France

L'Etoile de France est une goélette à huniers construite en 1938 au Danemark. Robuste caboteur mis à l'eau sous le nom de Jutlandia, elle a d'abord servi au transport du sel et de la morue entre l'Islande, le Danemark et le Portugal. Acquise par Mickaël Turk en 1983, elle tourne même dans des films. C'est l'armateur Bob Escoffier qui la rachète en 2007 et la rebaptise Etoile de France : depuis, elle est essentiellement utilisée comme voilier-charter par Etoile Marine Croisières. C'est l'un des derniers modèles au monde de ces solides cargos, les "baltic traders".

 

Construction 1938
Port d'attache Saint-Malo
Longueur 38,70 m
Largeur 6,60 m
Tirant d'eau 3,20 m
Surface de voiles 480 m2
Etoile de France © VAPILLON Jacques

Le Renard

Présent à Brest dès la première édition des Fêtes Maritimes Internationales de 92, le Renard est un cotre à huniers reconstruit par des passionnés en souvenir des exploits de Robert Surcouf, le corsaire le plus célèbre de Saint-Malo. Le navire d'origine fut lancé en 1813 et se distingua dans un combat légendaire contre une goélette anglaise. Seules la mâture et la voilure ont été un peu réduites, car au temps de Surcouf, les cotres corsaires, contrebandiers et douaniers portaient des surfaces de toile extrêmes pour rivaliser de vitesse.

 

Construction 1991
Port d'attache Saint-Malo
Longueur 30 m
Largeur 6 m
Tirant d'eau 2,8 m
Surface de voiles 450 m2
Le Renard © Valdo Dhoyer

 

L'Avatar

Construite pour la vitesse, avec une allure de bateau de pêche pour tromper l'ennemi, la goélette transporte maintenant de nombreux passagers et le public pourra l'identifier au premier coup d'oeil grâce à sa coque verte.

Construction 1941
Port d'attache Harlingen (Pays-Bas)
Longueur 27,70 m
Largeur 6,40 m
Tirant d'eau 2,80 m
Surface de voiles 450 m2

Nao Victoria

Réalisée à Séville pour l'exposition universelle de 1992, Nao Victoria est la réplique fidèle de la seule caraque de l'expédition de Magellan à être revenue en Espagne. Le 8 septembre 1522, seulement 18 hommes d'une expédition qui en comptait 255 reviennent en Espagne après trois ans de navigation, bouclant la première circumnavigation au monde. Sans Magellan, décédé au cours de son tour du monde. Cinq siècles plus tard, un voyage reproduit ce premier tour du monde à bord de la reconstitution du Nao Victoria, de 2004 à 2006.

Construction 1992
Port d'attache Séville
Longueur 26 m
Largeur 6,70 m
Tirant d'eau 3,30 m
Surface de voiles 290 m2
Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...