Point de vue / Non, les plaisanciers ne sont pas tous des inconscients !

Le fabricant B&G voudrait nous alerter sur l'importance de vérifier son électronique avant de prendre la mer en divulguant les résultats d'une enquête. Une enquête qui montre qu'un quart des plaisanciers sont des inconscients… Mais comment croire un fabricant d'électronique marine quand il cherche à montrer l'importance des écrans embarqués ?

L'équipe de B&G vient de nous faire parvenir un communiqué qui nous laisse bien dubitatifs... Il relate une enquête, pompeusement intitulée : "Enquête de sécurité". Cette étude menée par Navico au nom de Simrad et B&G en Europe a été réalisée auprès d'un échantillon de 732 personnes au total. Les réponses proviennent pour la plupart d'Espagne (45%), d'Allemagne (20%), d'Italie (18%) et du Royaume-Uni (16%). Parmi les sondés, 80 % possèdent un voilier et 20 % un bateau à moteur. Mais aucune donnée sur les plaisanciers français…

Pourtant, le communiqué indique clairement : "Basé sur les chiffres récents du nombre de propriétaires de voiliers en France, cela pourrait représenter 26 700 bateaux à travers le pays n'ayant pas été correctement préparés pour la saison de voile estivale." (Chiffres fournis par le rapport statistique de 2013 réalisé par ICOMIA sur l'industrie de la navigation de plaisance). Et sur ces potentiels 26 700 voiliers, combien possèdent de l'électronique embarquée ? Combien sont des petits dériveurs ou des dayboat qui n'ont même pas besoin d'un sondeur ?

Les conclusions de cette enquête veulent montrer que les plaisanciers ne préparent pas ou peu leur bateau en vue des navigations estivales. Pourquoi pas ?

Mais comment ne pas rester sceptique quand un constructeur d'électronique marine fait la déclaration suivante : "Nous avons été alarmés qu'un quart des propriétaires sondés n'avaient que peu ou pas de préparatifs en ce début de saison pour avoir leur voilier fin prêt pour le large." a déclaré Jonathon Putney, de B&G, en ajoutant "Cette enquête n'apporte pas que des mauvaises nouvelles, puisque qu'une large majorité des navigateurs prennent la sécurité et la préparation du bateau très au sérieux. Mais ceux qui ne le font pas prennent un véritable risque de voir leur balade à la voile se transformer en désastre."

Enfin l'enquête a mesuré que "malgré le fait que l’électronique marine soit une des clés pour accroître la sécurité en mer, 15% des propriétaires de voiliers ont rencontré des problèmes pour n'avoir pas testé leur installation électronique en début de saison. Parmi ces témoignages, des indications de vent ou de sondes erronées dues à une mauvaise calibration ou à de la saleté, ou encore des connexions défectueuses liées à la corrosion ou à une installation de câbles inadéquate. L'ensemble de ces incidents auraient pu être évités par une vérification sérieuse de présaison."

Plutôt que de rejeter le défaut de fonctionnement sur les propriétaires de voilier, ne serait-il pas plus judicieux de continuer à imaginer des appareils qui supportent un hivernage ? De penser des connexions réellement étanches ? De faire des produits ergonomiques et simples dont le mode d'emploi ne s'oublie pas d'une année sur l'autre ?

Le document conclu par une liste de 15 conseils promulgués par B&G pour "tenir son bateau fin prêt pour la saison". Au milieu de conseils pour bien caréner son bateau, sont mélangés des propositions de vérifier l'étalonnage de son électronique.

Pas évident que ce genre de mise au pilori des plaisanciers, soi-disant inconscients, soit la bonne méthode pour donner envie de prendre la mer au plus grand nombre.

Oui, à Bateaux.com nous sommes conscients que la mer peut être dangereuse, qu'il faut respecter des règles, notamment de sécurité, avant de s'y engager. Mais nous pensons aussi que comme l'indique le mot plaisance, prendre la mer doit avant tout rester un plaisir.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Paul Fraisse - 17 Juin 2016
Quoi qu'il en soit cet article publie 4 fois le produit de ce fabricant, alors bon retour pour ce fabricant, même si l'auteur semble critique sur l'enquête. Bonne journée
Ajouter un commentaire...