Exclusif / TS3, un catamaran pour le passage du nord-ouest en course !

TS 3 pour le passage du Nord-Ouest

Construire un catamaran de 35 pieds pour aller passer le passage du Nord-Ouest en course monotype ! Voilà le projet sur lequel travaille l'architecte Christophe Barreau. Un projet pas si fou puisque le premier bateau doit être mis à l'eau en avril 2017.

Christophe Barreau est l'architecte du TS 50 (production est arrêtée après 7 modèles construits) ainsi que du TS 42 dont plus de 10 modèles sont déjà sortis du chantier Marsaudon Composites à Lorient.

Au moment de dessiner ces bateaux, Christophe avait nommé ses plans TS pour "Très Simple". C'était une sorte de nom de code du projet, mais qui résume bien la philosophie de ces bateaux. Des catamarans simples à faire marcher, simples à entretenir et simples dans les aménagements. L'objectif de ces bateaux simples reste bien sûr la performance. Plus c'est simple, plus c'est léger et plus ça va vite.

Un client s'est approché de l'architecte avec un projet très particulier. Il cherchait un catamaran que l'on pourrait ranger dans un container pour l'envoyer au bout du monde. L'objectif : construire plusieurs monotypes pour organiser une régate dans le passage du Nord-Ouest… Drôle de projet vraiment atypique.

TS 3 pour le passage du Nord-Ouest

Ce mystérieux client a trouvé une oreille attentive auprès de Christophe Barreau. En effet, celui-ci a de nombreuses fois navigué sur ses bateaux et surtout aime aller chatouiller les glaces du Nord. Il n'en fallait pas plus pour que notre architecte se jette dans le grand bain.

Le TS 3 mesure environ 35 pieds. Il est constitué de 2 flotteurs, de 2 poutres et d'une nacelle démontables pour entrer dans le container. L'ensemble est très léger puisque la nacelle tout en carbone, ne pèse que 120 kg.

Seule la nacelle sera habitable avec 2 couchages doubles et un espace carré au centre pour les repas ou la navigation. Les coques pour des raisons de sécurité seront entièrement étanches avec des cloisons intermédiaires pour limiter les voies d'eau en cas de rencontre forcée avec les glaçons.

TS 3 pour le passage du Nord-Ouest

Ces bateaux seront motorisés par des pods électriques qui feront aussi office d'hydrogénérateurs pendant les navigations sous voiles. Des moteurs de 3,6 KW actuellement en développement chez Naviwatt. Ils seront alimentés par des parcs de batteries au lithium dans chaque coque. Outre l'utilisation des hydrogénérateurs pour recharger les batteries, des panneaux solaires seront aussi installés sur le rouf.

Les conditions météo du Grand Nord sont très particulières. Il existe souvent des périodes de calmes pendant lesquels il est possible de naviguer ou bien des périodes de tempêtes où il faut s'abriter. La course prévoit donc l'autorisation de l'usage des moteurs électriques pendant l'épreuve. Les bateaux partiront les batteries vides et devront créer et gérer leur énergie. Il faudra ainsi faire des choix entre utiliser le moteur avec une autonomie limitée ou bien naviguer à la voile moins vite pour recharger… Tout cela en fonction de la météo.

Un projet qui prend forme (mise à l'eau du premier exemplaire prévue en avril 2017) et qu'il nous tarde de suivre tant elle est innovante.

TS 3 pour le passage du Nord-Ouest 

TS3

  • Longueur : 11,00 m
  • Flottaison : 11,00 m
  • Largeur : 5,50 m
  • Tirant d'eau mini : 0,35 cm
  • Tirant d'air : 16,70 m
  • Déplacement : 2,67 t
  • Surface GV : 44 m2
  • Surface Solent : 19 m2
  • Surface génois : 50 m2
  • Surface trinquette : 8 m2
  • Surface Gennaker : 72 m2
  • Chantier : Marsaudon Composites
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...