Interview / Le Grand Pavois vu par Alain Pochon, président du salon

Alain Pochon, président du Grand Pavois

Alain Pochon, Président du Grand Pavois nous présente le salon du Grand Pavois, ses spécificités et son positionnement par rapport aux autres salons nautiques français.

Comment se positionne le salon du Grand Pavois par rapport aux autres salons nautiques français ?

Le Grand Pavois est un salon de passionnés. Au niveau des bateaux, nous exposons 75 % d'unités entre 6 et 10 m et 25 % entre 10 et 20 m. Notre offre correspond plus au marché de la plaisance européenne puisque les 3/4 de notre offre concerne des bateaux de moins de 10 m.

Mais le Grand Pavois, c'est aussi une offre importante avec différentes thématiques :

  • L'Espace multicoque qui cette année devient un véritable village du multicoque avec une quarantaine de bateaux exposés
  • L'Espace pêche, avec le Grand Pavois Fishing où on trouve une galerie de bateaux de pêche, un plateau de télévision, un village pêche, une compétition de pêche no kill. Nous aurons également 3 ou 5 chefs étoilés de Relais Château qui participeront aux compétitions. C'est un espace important et en développement.
  • L'Espace Glisse et Voile légère auquel nous attachons beaucoup d'importance. Nous avons la chance de recevoir Charline Picon, marraine de cette année, qui fera beaucoup d'animations avec les enfants. C'est très important pour nous, car ce seront peut-être les plaisanciers de demain. Nous avons chaque année, 1500 baptêmes de SUP, wakeboard ou voile légère.
  • Enfin, l'Espace Patrimoine et Tradition qui sera sous les projecteurs de la nouvelle région Aquitaine avec plus de 20 bateaux classés monuments historiques. Nous aurons aussi 2 bateaux qui reviennent de tour du monde.

Le Grand Pavois est un salon particulier, car nous avons des bateaux, mais aussi de nombreux thèmes. C'est aussi un endroit où l'on peut rencontrer des entreprises de services, d'assurances ou encore des banques.

Par rapport aux autres salons, on est très complet, avec une offre très importante et beaucoup d'animations, qui font la force du Grand Pavois.

Chaque année, nous avons un pays invité d'honneur, mais cette année, on va faire un coup de projecteur sur une thématique particulière qui est "Protégeons les océans" avec le concours de Saxoprint et du WWF France.

On va exposer les 40 visuels-chocs dans un hall de 400 m2 avec animations, quizz, ateliers de dessins pour les enfants, conférences, projection sur des sujets sensibles.

Nous avons aussi travaillé sur la charte du plaisancier responsable et qui sera distribué auprès des exposants, et des professionnels et du public.

Quelle est la clientèle du Grand Pavois ?

L'offre Grand Pavois est importante avec des pêches promenades, le motonautisme, les semi-rigides, les voiliers, les voiliers habitables, les multicoques. En plus, il y a des loueurs ou encore des équipementiers. Donc on trouve différents types de visiteurs :

  • Celui qui vient pour changer son bateau à voile ou à moteur
  • Le primo accédant qui veut un semi-rigide ou un jet-ski pour avoir un bateau transportable à un prix abordable
  • Celui qui vient parce qu'il veut louer un bateau pour ses prochaines vacances
  • Celui qui vient pour les équipementiers et se renseigner sur les nouveautés ou un produit
  • Enfin, les plus jeunes qui viennent pour la plage et les sports de glisse

L'offre est tellement importante qu'on se retrouve avec un visitorat d'âge très large qui va aller de 18 à 70 ans parce qu'on trouve toute la plage. On trouve aussi des services spécialisés : affaires maritimes, douanes, gendarmerie maritime et les gens ont besoin de leurs conseils.

Combien de bateaux seront exposés ? La répartition voile et moteur est toujours la même ?

Cette année, on aura environ 750 bateaux exposés, dont à peu près 100 nouveautés. Au niveau de la répartition, on est dans le même schéma depuis 10 ans avec 60 % de bateaux à moteur, 35 % de voiliers et 5 % embarcations diverses.

Cette année, encore les bateaux pourront être essayés, puisque c'est une des spécificités du Grand Pavois. Le ponton a d'ailleurs été agrandi et les sorties se feront un peu plus tôt dans la journée (vers 17 h 30 pour les bateaux dans les marinas) pour compenser l'ouverture tardive du salon dans la saison.

Pour en revenir à cette ouverture tardive, pourquoi avoir décalé les dates du salon ?

On a décalé la date du salon, car nous sommes contraints avec les marées. Or on ne peut pas faire le salon avec des grandes marées ou des coefficients trop bas, il nous faut un coefficient moyen. Donc tous les 5 ou 6 ans (en fonction des cycles de marées), nous décalons nos dates.

Donc soit on le faisait avant, mais on se retrouvait en frontal avec Cannes et vu la situation économique aujourd'hui ça aurait été compliqué pour l'ensemble des professionnels (équipes commerciales et bateaux exposés) et donc nous avons été obligés de le faire tardivement.

Ça n'a rien à voir avec le salon de Southampton même s'il se déroule ce weekend et sera donc terminé aux dates du Grand Pavois. On espère donc drainer de la clientèle anglaise. Mais le salon tombe toujours pendant celui de Southampton.

L'année dernière, vous aviez 130 exposants de plus, cette année, le salon s'agrandit encore ?

Cette année, on aura encore 800 marques internationales qui sont présentes, 35 pays représentés. En nombre d'exposants, on est au même niveau, mais on est toujours en recherche de développement. Il y a un turn-over important donc tous les ans on compense par des nouveaux exposants.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Grand Pavois

Vision économique d'Alain Pochon, président du Grand Pavois

Les derniers développements organisés par le Grand Pavois