Regard sur la tombe de Bernard Moitessier

Une lectrice de passage au Bono (Morbihan) est venue se recueillir sur la tombe de Bernard Moitessier. Elle nous rapporte un petit témoignage indigné.

Ce marin épris de liberté est enterré au Bono. Bernard Moitessier a marqué la mémoire collective des marins avec sa navigation mythique sur son ketch rouge en acier Joshua. Après le passage du Cap Horn, il a refusé de revenir à la civilisation en renquillant un nouveau tour du monde sans mettre pied à terre, pour finir sa navigation en Polynésie. Il est mort d'un cancer en 1994 après une vie de bohème, fidèle à ses convictions.

Dans le cimetière du Bono, sa tombe, à l’écart des autres (à droite de l’entrée du cimetière, le long d'un mur), s’inspire de la tradition tahitienne : une stèle nichée dans la végétation, où figurent son nom manuscrit ainsi que les mots "Salut et fraternité". Amis et admirateurs ne manquent pas de laisser trace de leurs visites et laissent de nombreux messages ou objet. On trouve notamment des colliers de coquillages ou encore des frondes. Pendant son tour du monde en 1968, celles-ci servaient au marin pour lancer des messages sur le pont des cargos qu'il croisait. Sa seule solution pour donner des nouvelles aux terriens en l'absence de radio à bord.

Lors de son passage, notre lectrice a trouvé la tombe dans un bien triste état d'entretien à son goût. Elle a rédigé un courrier (accompagné de la photo suivante) à l'attention de la mairie du Bono qui n'a pas répondu à ce jour.

Tombe de Bernard Moitessier

"Nous sommes des Italiens venus en Bretagne pour les vacances.

Comme les deux fois précédentes, nous nous sommes arrêté dans votre pays pour porter des fleurs sur le tombeau de Bernard Moitessier, l'inoubliable et inoublié navigateur solitaire, mais nous nous sommes bien étonnés de trouver le tombeau naïf qu'il avait voulu, dans un état d'abandon total.

Caché par des hortensias séchés avec des déchets mêlés aux objets que les supporteurs comme nous lui avaient donnés (petits souvenirs témoignant l'estime et l'affection qu'il a su susciter en ceux qui l'ont connu ou, comme nous, qui ont lu ses aventures).

Je me demande comment est-il possible que la Municipalité qui exploite son nom pour organiser des fêtes et des manifestations ne se charge pas du maintien du tombeau de son illustre citoyen connu et aimé dans le monde entier ?

Même s'il n'y a plus de membres proches de la famille qui pourraient s'en occuper, ça devrait être un orgueil pour votre pays de le faire. Les habitants du lieu nous ont dit que tous ceux qui le visitent sont frappés par cette négligence. J'espère vivement que vous porterez remède à cette situation pénible."

Moitessier était un amoureux de la nature et des arbres. Aurait-il voulu avoir une tombe bien léchée ? N'aurait-il pas préféré un coin niché dans un creux de verdure ? Est-ce aussi le rôle de la mairie d'entretenir une tombe ? Et pourquoi les "amis" de passage dans ce cimetière ne prennent pas un peu de leur temps pour donner un petit coup de propre à notre navigateur ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Hervé Rousselin - 23 Septembre 2016
Sa tombe est son reflet !!! On se prend pas la tte, on vie au jour le jour, on aime la nature...
Alors laissons le tranquille...
Giulia Nitti - 23 Septembre 2016
certes, mais calme ne signifie pas oublier
Rene Naga - 23 Septembre 2016
je suis du mme avis que M Rousselin , votre passage et votre faon de penser lui suffira
Bernard d'Assignies - 23 Septembre 2016
Je pense que la mairie du Bono a d'autres chats fouetter et que Bernard Moitessier s'en fout royalement!
Hervé Billaud - 23 Septembre 2016
Alors on exploite son nom, Joshua est devenu monument historique, mais pas de temps perdre pour nettoyer sa tombe ? Moi, j'ai construit des joshuas sur les plans que Bernard nous avait confi, et je trouve dgueulasse que sa tombe soit laisse l'abandon. On appelle a le devoir de mmoire, ou alors avoir le courage de couler Joshua et n'en parlons plus !
Jacqueline Joulin - 23 Septembre 2016
Cet endroit devrait tre le reflet, du devoir de mmoire , mais a ce que je vois la Mairie ce sert de son non , pour faire bien , comme l'on dit , un petit coup de mnage , simplement de faon a ce que le rve , continu , c'est pas le Prou !!! MONSIEUR LE MAIRE
Philippe Rouff - 24 Septembre 2016
Oui ! J'irai la visiter et avec ma petite serpette, je lui donnerai une petite propret, le changement commence par son propre engagement.
François Marchand - 28 Septembre 2016
J'habite cot, je pense Bernard Moitessier chaque fois que je passe devant ce cimetire. En 68 il m'a fait rver, il m'a fait voyager dans ma tte. Promis, je m’arrterai en pensant lui la prochaine fois, j’enlverai si besoin les souillures des hommes en laissant la nature s'occuper de lui faire un peu d'ombre en le laissant en paix.
Olivier Joly - 28 Septembre 2016
Je suis all rendre visite Bernard cet t. Il m'a aussi beaucoup fait rver dans mes jeunes annes lors de son tour du monde et je reste persuad que La longue route reste un bouquin qu'il faut avoir lu si on veut servir la mer avec humilit plutt que de se l'approprier.
Je rejoins Herv Rousselin et Ren Naga afin que l'on considre cette tombe telle qu'elle est, l'image du dnuement dans lequel il avait plac son existence, loin des turpitudes de ce monde occidental qu'il a prfr laisser bbord aprs son Cap Horn...
Christian Seugé - 21 Octobre 2017
Bernard Moitessier n'a que faire de soins particuliers là ou il se trouve, sa longue route nous a justement démontré qu'il fallait accepter les éléments du présent tels qu'ils se présentent.... la Municipalité du Bono contribue certainement largement au respect de l'éthique et de l'esprit du personnage... Bravo pour sa contribution à l'organisation et l'accueil de la longue route prochaine. Le Bono vaut bien le Paradis pour Bernard ! Merci !
Ajouter un commentaire...