Comment un logiciel de navigation peut préparer une sortie de pêche ?

Christophe Botherel, guide de pêche

Auparavant réservée aux pêcheurs professionnels, la technologie des logiciels, la précision des cartes disponibles permet à tous pêcheurs - avertis - de faire une analyse d'un coin de pêche avant de se lancer sur l'eau à la poursuite du poisson. Nous avons interrogé un guide pêche (peche-guide.fr) qui utilise TimeZero by Maxsea pour étudier sa façon d'aborder un spot de pêche inconnu et qui pêche ensuite avec du matériel Furuno NavNet TZTouch2.

Christophe Botherel a une méthode particulière pour préparer ses sorties en mer. Guide de pêche en Bretagne Nord (autour de Bréhat et des anglo-normandes), il aime aussi changer de coin et s'essayer sur des nouvelles zones. Mais comment faire quand on arrive sur un nouveau spot pour savoir où pêcher ?

La veille au soir, dans son salon, sur son ordinateur, il programme sa journée. A l'aide de son logiciel TimeZero by Maxsea il affiche la carte du coin. Il utilise pour cela des cartes raster du SHOM (cartes scannées) et des cartes vectorielles C-Map. Ces cartes affichent une bathymétrie grossière.

Comment un logiciel de navigation peut préparer une sortie de pêche ?
Image d'une carte de navigation C-Map classique

Il utilise alors la fonction ombrage du terrain qui lui donne une première vision des reliefs. Puis il superpose la carte de bathymétrie. Cette carte possède une précision beaucoup plus grande avec des lignes de sonde tous les 0,2 m. Associé à un affichage de dégradé de couleur, il voit apparaître sur son écran les plateaux et les pics de roche (ils se décrochent en rouge sur un fond bleu). La carte peut aussi représenter un changement de sédimentation (sable, boue, gravière, rocher…). Or les poissons aiment se fixer sur ces zones de changement. Dernier point, Christophe passe en affiche 3D qui lui donne une véritable vision du fond et qui apporte un réel gain de temps dans la compréhension du spot.

Comment un logiciel de navigation peut préparer une sortie de pêche ?
Ombrage du terrain sur la carte de bathymétrie

Une fois la connaissance du coin bien appréhendée, Christophe peut placer des Waypoints sur les zones qu'il pressent comme étant poissonneuses. Mais à quelle heure venir pêcher ?

Comment un logiciel de navigation peut préparer une sortie de pêche ?
Affichage de la bathymétrie HD modulable en 3D

Pour connaître la meilleure période de pêche, il utilise alors l'outil de planification du logiciel TimeZero by Maxsea. Une time-line en bas de l'écran fait défiler le temps. En travaillant alors avec la carte des courants, il voit alors les zones de contre courant dans lesquels les poissons aiment se poser en attendant la nourriture. Cette analyse des courants va ainsi lui donner la meilleure heure de pêche.

Comment un logiciel de navigation peut préparer une sortie de pêche ?
Analyse derrière le rocher d'Antioche des vecteurs courant

Enfin, en téléchargeant les fichiers météo GRIB (téléchargement gratuit), il aura l'information de la météo, mais aussi la température de l'eau en surface, la chlorophylle (les pics planctoniques dont les poissons se nourrissent) et les mouvements océaniques (déplacement des masses d'eau de températures différentes).

Avec ces informations, au niveau des waypoints, il renseigne alors les heures de pêches pour chacune de ses zones prédéfinies. Et le programme de la journée est ainsi complet.

Comment un logiciel de navigation peut préparer une sortie de pêche ?

Le jour J, il ne reste plus à notre pêcheur qu'à connecter son ordinateur sur le réseau du bord pour que toutes les informations de waypoint soient transférées sur le traceur NavNet TZTouch du bord. Les systèmes FURUNO et TimeZero by Maxsea étant entièrement compatibles. Avec la même carte affichée (et la même simplicité d'utilisation), il peut se laisser dériver sur ses points et pêcher librement.

Cette méthode fonctionne. À titre d'exemple notre guide de pêche a voulu essayer de pêcher du thon en face de Cap-Breton. Il a appliqué sa méthode et est sorti en mer le lendemain, remontant 20 thons. Les pêcheurs locaux n'en revenaient pas, eux qui n'avaient presque rien fait ce jour-là. Idem lors du concours de pêche du Grand Pavois 2016. Tous les bateaux "locaux" sont partis sur Oléron, une zone connue pour son poisson. Christophe a choisi de partir sur Ré, uniquement avec son analyse de la carte pour réussir à gagner une manche…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Electronique marine
Pêche
A lire aussi sur Bateaux.com