MediaMan-Assistant, un équipier preneur d'image pour les solitaires

Les précédentes éditions du Vendée Globe nous ont montré l'importance de la communication par l'image. Que ce soit pour communiquer sur l'intensité de la course ou au contraire pour véhiculer un message parfois trop aseptisé, les skippers sont des véritables acteurs qui doivent jouer le jeu durant les 3 mois de course. Pour faciliter la prise de vue, MediaMan-Assistant est un logiciel qui devrait aider les marins solitaires.

Kito de Pavant embarque un nouveau système de vidéo pour le Vendée Globe 2016 sur Bastide Otio. Développé par une startup, Bepeho basée dans le sud, ce logiciel s'intitule simplement MediaMan-Assistant.

Les concepteurs sont partis d'un constat : si la course en équipage embarque un équipier spécialisé, - le Média Man, comme c’est le cas sur la Volvo Race - comment faire pour les courses en solitaire ? Trop souvent les skippers nous rapportent des images quand tout va bien, en nous racontant que plus tôt c'était la guerre. Mais justement : point d'images de gros temps ou de belles manœuvres !

Le système MediaMan-Assistant fonctionne comme la télé-réalité. Il enregistre en continu 24h/24 et 7 jours/7 toutes les caméras du bord. Il stocke les images sur un PC. Son intelligence est d'enrichir les images avec les données de l’ordinateur de bord (vitesse, vent, gîte…). Quand une action se passe (manœuvre, pépin, casse…), le skipper peut gérer son problème sans se soucier de se filmer. Ce n'est qu'une fois au calme qu'il peut récupérer les vidéos, réaliser un petit montage et l'envoyer vers la terre.

Mais comment repérer les bonnes images au milieu de toute cette masse sauvegardée ? Difficile en effet pour le skipper de retenir l'heure de son virement de bord par exemple ou bien même le moment où le spi est parti à l'eau…

MediaMan Assitant
Le tableau de bord avec le moteur de recherche du MediaMan Assitant

Pour retrouver les images, le système utilise un moteur de recherche qui interroge les paramètres du bateau. Ainsi après un départ au tas, le skipper pourra chercher les images correspondantes au moment où le bateau a pris 45° de gîte. Ou encore si les pointes de vitesses ont été impressionnantes, il cherchera les moments où le voilier file à plus de 20 nœuds.

Dans tous les cas, c'est le skipper qui reste maître de ce qu'il publie. Contrairement à la télé-réalité, c'est lui qui va décider s'il doit monter telle manœuvre ou telle catastrophe. Il reste maître de son image et de sa communication. Mais comme le système le filme en continu, il pourra aussi se montrer en train de dormir, de manger ou de barrer…

Avec 4 caméras connectées, Kito de Pavant peut alors réaliser un petit montage en mixant des images venant de l'arrière du cockpit, de l'intérieur, sous la casquette ou bien sur le pont. Différents micros (qui restent à poste) enregistrent aussi le son.

MediaMan-Assistant peut aussi se connecter sur le logiciel de vidéo-conférence qui profite des différentes caméras du bord pendant une interview en direct.

Deux autres skippers ont aussi fait appel à ce logiciel : Thomas Ruyant sur le bateau Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine et le japonais Kojiro Shiraishi sur Spirit of Yukoh. Espérons que les images que ces 3 skippers seront à la hauteur de nos attentes pour nous faire vivre des moments intenses durant le prochain Vendée Globe.

MediaMan Assitant

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...