Costa, les lunettes de soleil polarisantes pour la pêche et les sports nautiques

Jeremie Beyou équipé des lunettes Costa

Cultes aux États-Unis, les lunettes de soleil polarisantes Costa aux technologies exclusives et brevetées débarquent désormais en France, à travers le réseau Essilor. Développées par des pêcheurs, elles s'adaptent parfaitement à la pratique des sports nautiques.

Les lunettes de soleil Costa ont débarqué en France à l'été 2016, distribuées par Essilor. Conçues en 1983 par un groupe de passionnés, ces lunettes polarisantes ont été conçues sur les côtes de Floride, aux États-Unis. L'objectif : protéger les yeux des pêcheurs aventuriers de la forte luminosité, des rayons nocifs du soleil et de l'effet miroir de l'océan. Depuis Costa est devenu aux États-Unis synonyme de protection des yeux pour les activités nautiques. Elles ont d'abord été particulièrement plébiscitées par les guides de pêche et les aficionados de pêche sportive – activités très prisées sur les côtes américaines – avant d'être intégrées dans toutes les communautés navigantes.

La marque américaine – à travers le réseau Essilor – souhaite désormais s'ancrer en France pour les fans de sports nautiques, marins au long cours, aventuriers, tour-du-mondistes ou pêcheurs.

Des lunettes polarisantes conçues pour les sports d'eau

Aux États-Unis, Costa est synonyme de lunettes de soleil protectrices (100 % des UV filtrés) et polarisantes. Développés par des experts, les verres bénéficient de la technologie exclusive et brevetée 580°. Mise au point dans les laboratoires de Floride, cette technologie assure un filtrage sélectif de la lumière. Les verres absorbent la couleur jaune (élimination de 90 %) et permettent ainsi une meilleure définition des couleurs. Ils éliminent la lumière bleue à forte énergie, très éblouissante et diffusante, et offrent ainsi un meilleur contraste. Les verres sont polarisants, limitant l’éblouissement associé à la réverbération de la lumière sur l’eau et protègent parfaitement des UV.

Montées à la main, ces lunettes sont conçues dans des matériaux innovants, qui permettent la pratique de toutes les activités sportives. L'Hydrolite est un matériau antidérapant hypoallergénique, tandis que le Monel est un alliage métallique particulièrement résistant à la corrosion. Les montures plastiques sont réalisées en nylon TR90 à base d'huile de ricin pour respecter l'engagement fort de la marque en termes de développement durable.

Des lunettes respectueuses de l'environnement

Pour fabriquer ses lunettes, Costa a utilisé des éco matériaux, notamment pour les montures. En nylon TR90, elles nécessitent beaucoup moins de combustible fossile grâce à l'utilisation de résines de plantes de ricin. Ces résines bio ont permis de réduire de 40 % les émissions dans le processus de fabrication des lunettes de soleil en plastique.

Essilor, revendeur de Costa

70 modèles de la marque Costa, pour un large panel de pratiques et d'envies, sont proposés chez les opticiens. Chaque modèle peut être adapté à une vision particulière, de verres simple foyer aux verres progressifs.

Des ambassadeurs prestigieux

Les trois surfeurs bretons de "Lost in the Swell" qui partent en quête de vagues autour du monde seront équipés de lunettes Costa pour leur prochain périple. Pour leur expédition où se mêlent chaleur, vagues, luminosité et efforts, les lunettes polarisantes Costa leur apportent résistance et protection.

"On a essayé beaucoup de lunettes et celles-ci sont carrément bluffantes ! Elles rendent tous les détails sur l'eau, elles font ressortir les couleurs comme jamais. Pour le surfeur que je suis, c'est d'un confort incroyable : on ne rate rien des reliefs. Pour les aventuriers que nous sommes, le fait de savoir qu'elles vont nous apporter cette qualité de vision dans les activités que nous allons pratiquer sur les côtes africaines (vélo, mer, voyage, pêche), tout en nous protégeant efficacement les yeux c'est très enthousiasmant" explique Aurélien Jacob, membre du collectif Lost in the Swell, moniteur de surf.

Jeremie Beyou, skipper reconnu qui partira le 6 novembre 2016 pour le Vendée Globe, embarquera avec lui les lunettes polarisantes de la marque américaine. Une bonne manière de protéger ses yeux, puisque le marin va passer plus de deux mois en mer, le regard vissé sur l'horizon ou sur ses voiles, et donc vers le ciel…

"J'ai vraiment été séduit, pendant ma transat, par la performance de la technologie des verres Costa 580, qui m'a apporté exactement ce que je recherche, à savoir une protection parfaite, du confort visuel et une réduction de la fatigue oculaire, qui a tendance à rapidement s'installer quand on passe ses journées sur le pont ou à scruter les fichiers météo. Une course se gagne sur les performances du bateau, mais aussi sur l'engagement total du skipper. Dès lors, chaque élément compte : nos yeux sont malmenés par le soleil et ses reflets sur l'eau, par les embruns et les paquets d'eau qui nous déferlent dessus quand on est à la barre ou quand on va manœuvrer à l'avant. Confortables et résistantes, les lunettes Costa que j'ai testées entre New York et la Vendée m'ont totalement convaincu. Et puis je suis très fier d'être l'ambassadeur en France d'une marque devenue culte en Amérique…" explique le skipper de Maître Coq.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...