Avarie soldée pour Didac Costa, prêt à reprendre le départ du Vende Globe

Didac Costa sur le Vendée Globe

Le 6 novembre 2016, après moins d'une heure de course, le candidat espagnol Didac Costa devait faire demi-tour et revenir sur les pontons des Sables-d'Olonne. Diverses avaries l'avaient obligé à revenir en Vendée pour réparer ses bateaux. Grâce à la solidarité de tous, il peut désormais repartir.

Modification du système de charge

Après l'inondation du compartiment moteur et des batteries après qu'un tuyau de ballast se soit déconnecté, Didac Costa et son équipe ont cherché une solution pour repartir au plus vite sur le Vendée Globe. Avec des délais trop longs pour remplacer les pièces endommagées, ils ont opté pour la modification du système de charge : "Nous avons remplacé la génératrice par un double alternateur sur le moteur*. Cette décision implique de charger plus souvent et d'emporter plus de carburant qu'initialement prévu" commente le skipper de l'IMOCA One Planet One Ocean.

"Ce système de charge reste secondaire car complémentaire au système principal, celui des hydrogénérateurs. Pendant l'innondation, les différents éléments restés plus longtemps sous l'eau et qui sont hors d'usage - notamment l'un des deux dessalinisateurs du bord - ont été remplacés la nuit dernière" déclare Didac.

Un élan de solidarité incroyable

Le skipper catalan tient à remercier toutes les personnes qui ont été présentes pour ces réparations et indique que "rien n'aurait été possible dans ces délais sans l'aide et la solidarité des autres équipes et surtout sans le soutien des pompiers des Sables-d'Olonne qui nous ont consacré beaucoup de temps et d'énergie."

"Nous sommes passés matin, midi et soir pour prendre des nouvelles et lui soutenir le moral. Des enfants de pompiers ont fait des dessins spontanément pour l'encourager. Hier soir, il y a eu une soirée sympa au centre. Lors du repas, les pompiers ont rendu le duvet propre à Didac et lui ont fait voir les aménagements réalisés au foyer pour suivre son aventure... cela s'est poursuivi par quelques accords de guitare. Ce midi il a de nouveau mangé au centre de secours.

Pour le nouveau départ, nous serons présents en nombre pour l'encourager. Évidemment, ce qu'on lui souhaite avant tout, c'est de finir son tour du monde. Et de façon très égoïste, nous espérons qu'il le termine, car cela préfigure d'une arrivée triomphale et d'une belle fête aux Sables-d'Olonne !" indique le commandant du centre de secours des Sables-d'Olonne, Jérôme Reveillère.

Une bonne fenêtre météo pour repartir

Didac Costa et son équipe sont dans l'attente de l'ouverture d’une fenêtre météo favorable pour repartir. En effet, un front a balayé ces dernières heures le golfe de Gascogne, en générant des vents Nord-Ouest de 30 à 35 nœuds et des vagues de 3 à 4 mètres. "Ce ne sont pas des conditions idéales pour sortir du port et commencer un tour du monde. Ce n'est pas facile d'attendre à terre alors que le bateau est prêt, mais nous n'avons pas d'autre option" explique Didac.

Le vent devrait tomber progressivement dans les prochaines heures, mais l'équipe devra aussi compter sur un horaire de marée favorable pour emprunter le chenal de Port Olona et franchir à nouveau la ligne de départ. Pour rester en course, Didac Costa a jusqu'au 16 novembre 13 h pour repartir à l'assaut de l'Everest des mers.

(*) Génératrice : groupe électrogène pour recharger le parc batterie (indépendamment du moteur principal)
      Alternateur : permet de recharger les batteries en faisant tourner le moteur principal

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Didac Costa Vendée Globe

Avarie sur le Vendée Globe, une chaine humaine se met en place pour Didac Costa

Nouveau départ sur le Vendée Globe pour Didac Costa