Une 5ème semaine de Vendée Globe 2016 éprouvante

Kito de Pavant © Gilles Martin-Raget / Bastide Otio / Vendee Globe

La semaine qui vient de s'écouler a été éprouvante pour les marins engagés dans le huitième Vendée Globe notamment avec de nombreuses avaries : Kito de Pavant, Sébastien Josse, Arnaud Boissière, Romain Attanasio... et deux abandons. Ils sont désormais 22 skippers en lice et les deux premiers ont déjà réalisé la moitié du parcours.

Jour 30 : De la casse... et un record pour Le Cléac'h

Les concurrents du huitième Vendée Globe sont dans le dur. Les conditions sont exigeantes pour les hommes et les machines et les soucis techniques se multiplient. Certains sont plus graves que d'autres. Sébastien Josse déplore une avarie majeure sur le foil bâbord de son bateau. Suite à un choc avec un OFNI qui a endommagé ses deux safrans, Romain Attanasio se déroute vers Cape Town (Afrique du Sud) où il va tenter une réparation. Vingt-neuf jours après le départ des Sables d'Olonne, les leaders du Vendée Globe, eux, sont déjà au Sud de l'Australie. En franchissant le cap Leeuwin à 9 h 14 ce lundi, Armel Le Cléac'h a amélioré de plus de cinq jours et demi le précédent temps de référence détenu par François Gabart !

Didac Costa

Jour 31 : Grosses difficultées sur l'Océan Indien

Plutôt préservée jusqu'à présent, la flotte du Vendée Globe souffre dans des conditions typiques du redoutable océan Indien. Certains marins en ont fait les frais. Dans la matinée, Kito de Pavant a subi une avarie majeure au niveau de la quille de son bateau. La situation semble sous contrôle et Kito attend d'être secouru par le navire Marion-Dufresne qui devrait arriver sur zone à partir de 18 h (heure française). Après son avarie de foil survenue hier, Sébastien Josse fait le dos rond dans la dépression tandis que Romain Attanasio poursuit sa route vers Cape Town où il tentera de réparer ses safrans endommagés. Tout va bien en revanche pour Armel Le Cléac'h, toujours leader au Sud de l'Australie, devant un Alex Thomson qui ne lâche évidemment pas le morceau…

Stéphane Le Diraison

Jour 32 : 22 skippers toujours en course !

Après les retraits de Kito de Pavant et Sébastien Josse, il reste 22 concurrents en course sur les 29 qui ont pris le départ des Sables d'Olonne il y a 31 jours. A l'heure où nous écrivons ces lignes, Sébastien Josse est le septième et dernier skipper à avoir signifié son abandon. La course continue pour les autres marins et c'est toujours le duo Armel Le Cléac'h/Alex Thomson qui mène les débats, à l'avantage du skipper français qui creuse un écart qui se porte à 130 milles. Derrière, un jeune bizuth s'empare de la 3e place provisoire, un certain Paul Meilhat…

figcaption>Voie d'eau à bord de Bastide Otio

Jour 33 : A mi-parcours

Ils sont sur le chemin du retour. Armel Le Cléac'h et Alex Thomson ont franchi ce jeudi la mi-parcours du huitième Vendée Globe. Et la folle chevauchée se poursuit avec une entrée dans l'océan Pacifique qui s'annonce pour le moins musclée. Plus de 1200 milles derrière, Paul Meilhat a franchi à 10h40 (heure française) la longitude du cap Leeuwin (au Sud-Ouest de l'Australie). Romain Attanasio est toujours à l'arrêt dans une baie à proximité d'un autre cap, Bonne Espérance, où il tente de réparer ses safrans endommagés. Ce soir, la flotte s'égrène sur plus de 6000 milles et, compte tenu des situations météorologiques, les écarts vont continuer à se creuser.

Conrad Colman

Jour 34 : Des élements hostiles mais des marins à l'attaque

Bonne nouvelle pour Romain Attanasio qui a réparé avec succès ses deux safrans et repartira demain matin de la baie de Simonstown, située à proximité du cap de Bonne-Espérance. Loin devant, dans une violente dépression à l'entrée du Pacifique, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson ne lèvent pas le pied. Après 33 jours de mer, les concurrents du Vendée Globe sont pleinement en mode marins, heureux de vivre leur rêve malgré l'hostilité des éléments, l'inconfort permanent et l'impossibilité de s'accorder des petits plaisirs de terriens… Arnaud Boissières a signalé un problème de grand-voile qui ne l'empêche pas de poursuivre sa route.

Arnaud Boissières

Jour 35 : Des bonnes nouvelles

Au Sud de la Nouvelle-Zélande, dans du vent fort et sur une mer chaotique, la lutte entre Armel Le Cléac'h et Alex Thomson est épique. Devant leurs étraves, l'immensité du Pacifique leur promet quelques casse-têtes stratégiques… Depuis le retour en course de Romain Attanasio ce matin, les 22 marins encore en lice dans le huitième Vendée Globe sont tous en mer. Tout proche de la longitude du cap Leeuwin, Jean Le Cam fait parler la poudre, tout comme Louis Burton qui a aligné d'impressionnantes vitesses moyennes ces dernières 24 heures. Quant au benjamin et au doyen du Vendée Globe, ils ne se quittent plus : Alan Roura (23 ans) et Rich Wilson (66 ans) se tiennent en une quinzaine de milles.

Alan Roura

Jour 36 : Nouvelle dépression en vue

L'arrivée d'une nouvelle dépression redistribue les cartes en tête de flotte et Alex Thomson a sensiblement réduit son retard sur le leader Armel Le Cléac'h. Paul Meilhat et Jérémie Beyou sont pour leur part à mi-parcours. La flotte des 22 concurrents encore en lice est si étalée qu'ils franchissent au même moment des caps différents : Sébastien Destremau a été le dernier à doubler Bonne-Espérance, cet après-midi, tandis que Thomas Ruyant passera le cap Leeuwin demain. Toujours à bord du Marion Dufresne, Kito de Pavant se remet de sa mésaventure et garde espoir de récupérer son bateau abandonné au cœur de l'océan Indien.

Nandor Fa
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Résumé Vendée Globe

Grosse dépression pour la flotte du Vendée Globe sur cette 4ème semaine

Violente dépression et grosse casse pour cette 6e semaine de Vendée Globe