8ème semaine de Vendée Globe : près de 60 jours de course et toujours la même motivation !

Jean-Pierre Dick vient de passer le Cap Horn

Cette 8e semaine de Vendée Globe marquait la fin de l'année 2016 et le début de l'année 2017, qui malheureusement a mal commencé pour Enda O'Coineen, concurrent irlandais, qui a cassé son mât. À noter aussi quatre passages de Cap Horn, dont la toute première fois pour Jeremie Beyou. Enfin, Armel Le Cléac'h qui avait réussi à mettre 800 milles d'écart avec Alex Thomson a vu son avance fondre comme neige au soleil, réduite à seulement 75 milles...

Jour 51 : Navigation Pacifique pour le groupe d'Arnaud Boissières

Les affaires reprennent pour les six marins qui avaient ralenti volontairement pour laisser passer le plus gros de la tempête qui sévit au sud de la Nouvelle-Zélande. Emmené par Arnaud Boissières, ce groupe très international navigue désormais dans le Pacifique. Plus en avant, Jérémie Beyou se prépare à franchir pour la toute première fois le mythique cap Horn : un moment forcément très attendu qui marquera une forme de libération. Il rejoindra en Atlantique Sud Armel Le Cléac'h et Alex Thomson qui poursuivent leur longue et stratégique remontée vers Les Sables-d'Olonne. Après 50 jours de mer, les deux leaders ont bouclé les trois quarts du parcours.

Jour 52 : Premier Cap Horn pour Jeremie Beyou

Cela fait 24 jours qu'Armel Le Cléac'h tient solidement les rênes du huitième Vendée Globe. Mais son avance a fondu comme neige au soleil ces derniers jours. Le match est relancé en tête de flotte dans un Atlantique Sud complexe. Toujours 3e, l'accrocheur Jérémie Beyou vit une journée très particulière puisqu'il a franchi le cap Horn pour la première fois dans sa carrière de marin. Le prochain à passer ce cap mythique sera Jean-Pierre Dick, 4e, d'ici deux jours. Derrière lui, Yann Eliès et Jean Le Cam se livrent une lutte au contact pour la 5e place. Mais il y a d'autres jolis matchs à suivre, notamment dans le peloton de six coureurs qui naviguent au Sud-Ouest de la Nouvelle-Zélande.

Jour 53 : Alex Thomson grappille les milles

Toujours dauphin d'Armel Le Cléac'h, Alex Thomson grappille des milles, lentement mais sûrement. Les deux leaders vont buter sur une vaste cellule anticyclonique qui leur barre la route. Cela devrait profiter au Britannique, mais aussi à Jérémie Beyou, 3e. Jean-Pierre Dick devrait franchir le cap Horn demain soir. Yann Eliès et Jean Le Cam feront de même moins d'un jour plus tard. Derrière, Enda O'Coineen se déroute vers l'île Stewart (au sud de la Nouvelle-Zélande) pour effectuer des réparations. Pieter Heerema reprend sa course après avoir bataillé plusieurs jours pour résoudre ses problèmes de pilote. Après avoir abandonné, Paul Meilhat et Stéphane Le Diraison seront bientôt à bon port, respectivement à Papeete (Polynésie) et Melbourne (Australie).

Jour 54 : Écart réduit entre les deux leaders

Le scénario offert par le huitième Vendée Globe ravit les amateurs de suspense. En à peine six jours, l'écart entre les deux leaders, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson, est passé de plus de 800 milles à… moins de 75 milles ! Attendu au cap Horn tôt demain matin (heure française), Jean-Pierre Dick a aussi vu revenir ses poursuivants : bord à bord, Jean Le Cam et Yann Eliès devraient passer le Horn une dizaine d'heures après lui. Derrière Louis Burton, Nandor Fa et Conrad Colman qui naviguent isolés au milieu du Pacifique, c'est Éric Bellion qui emmène le peloton de cinq coureurs. En queue de flotte, Didac Costa a repris sa route après avoir résolu des soucis de pilote et de barre.

Jour 55 : Passage du Cap Horn 

Après Jean-Pierre Dick ce matin, ce sont Jean Le Cam puis Yann Eliès qui ont franchi dans l'après-midi le cap Horn, respectivement en 4e, 5e et 6e position. Le prochain à passer le dernier grand cap du tour du monde devrait être Louis Burton, d'ici quatre jours. Devant, Armel Le Cléac'h a repris de l'avance sur Alex Thomson qui est à son tour bloqué dans une bulle sans vent. Ce duel n'a pas fini de nous tenir en haleine !

Jour 56 : Terminer le Vendée Globe, le vœu pour 2017

Les dix-neuf concurrents encore en course ont un grand souhait pour 2017 : terminer le Vendée Globe. Désormais à moins de 5000 milles des Sables-d'Olonne, les deux solides leaders, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson, n'ont qu'un objectif : la gagne. Jérémie Beyou et Jean-Pierre Dick veulent le podium. Yann Eliès et Jean Le Cam sont à lutte pour être le premier bateau à dérives classiques à l'arrivée… Derrière, beaucoup se contenteraient de remonter le chenal des Sables, et peut importe la place. Car boucler le tour du monde en solo constitue en soi un défi hors norme.

Jour 57 : Démâtage d'Enda O'Coineen pour ce 1er janvier 2017

Ce premier jour de l'année 2017 a commencé par une mauvaise nouvelle : le démâtage d'Enda O'Coineen, le premier Irlandais de l'histoire à participer au Vendée Globe. En tête depuis près d'un mois, Armel Le Cléac'h a un matelas d'avance sur Alex Thomson. Les deux leaders tirent des bords au large du Brésil en attendant de toucher les alizés. Tandis que Louis Burton devrait être le prochain concurrent à franchir le cap Horn, des concurrents s'apprêtent à vivre des heures sportives en Atlantique Sud (Dick et Beyou) et dans le Pacifique (Wilson, Amedeo, Roura, Boissières et Bellion).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Résumé Vendée Globe

Trois abandons, un record et un air de Noël pour la 7e semaine de Vendée Globe

Deux mois de mer pour les 18 solitaires encore en course