Revolution, un yacht d'exploration qui porte bien son nom

Le chantier allemand Jongert, l'un des principaux constructeurs de yachts semi-custom et custom revient dans la course avec un nouveau projet de yacht d'Exploration. En association avec le studio Vripack, qui a conçu le superyacht, Jongert révèle les premiers visuels d'un globe-trotter de 47 m. Le dernier yacht en date construit par le chantier allemand était Tommy, un motoryacht de 18 m, lancé en 2013.

Ce concept audacieux porte le nom de Revolution et a été commandé par un propriétaire israélien. Il s'inspire du concept de superyacht baptisé Flow, et présenté par le studio en 2015. Ce nouveau projet répond déjà aux souhaits du propriétaire, mais d'un commun accord avec le studio d'architecture et le chantier naval, ils ont repoussé les limites de cette gamme de yachts. "D'une longueur de 47 m et juste en dessous de 500 GT, il abrite pas moins de 7 cabines et 6 cabines d'équipage, une piscine de 6 m de long, ainsi qu'un Limo tender de 8 m et une salle de sport de 28 m2. Et ce n'est que la pointe de l'iceberg !" détaille Marnix J. Hoekstra, l'un des directeurs créatifs de Vripack. "En outre, sa structure technique est la crème de la crème, ce qui lui donne une excellente capacité d'expédition en termes de sécurité, de fiabilité, de confort et de durabilité. Plusieurs parties n'ont même pas encore été inventées."

Vripack est largement connu pour ses approches nouvelles et ses configurations ultras conviviales et ce yacht ne déçoit pas. Les cabines invités du pont inférieur sont directement reliées aux cabines équipage ce qui permet un accès rapide et sans perturbations aux services. Un escalier central est réservé aux invités comme à l'équipage. À l'arrière se trouve une piscine de nage à contre-courant ainsi qu'un jacuzzi séparé. "Comme le propriétaire est un capitaine expérimenté qui aime naviguer sur son yacht plus que n'importe quoi, nous avons placé ses quartiers sur le pont supérieur, avec un accès au poste de pilotage. Tandis que sa baignoire se trouve dans l'aile latérale tribord avec une vue dégagée sur l'avant comme sur l'arrière grâce aux grands vitrages." Le top deck abrite une grande salle de sport ainsi qu'un bar attenant.

La décoration intérieure n'a pas vraiment été dévoilée, excepté qu'elle doit correspondre aux souhaits du propriétaire, de sa femme et de ses enfants qui recherchent un lieu d'aventure sportive. Le bateau a été dessiné pour pouvoir voyager partout dans le monde et traverser toutes les mers tout en apportant le même confort qu'à la maison.

Pour suivre la stratégie globale, le chantier naval en collaboration avec l'équipe d'architectes a créé un bloc motopropulseur diesel-électrique, disponible à ce jour uniquement pour les plus grands chantiers. "Le plus grand avantage pour les propriétaires c'est un compartiment moteur environ 50 % plus petit que la normale en raison de l'utilisation efficace des commandes et des pods électriques. Ces pods Veth n'existent d'ailleurs pas encore. Veth les invente en même temps que nous parlons." Une autre innovation sera le système d'amarrage qui permettra au bateau d'être amarré sans accrocher aucune amarre ou ancre.

"Avec Revolution, nous avons créé un yacht qui vous empêche de tourner la page. Il représente l'un des projets les plus recherchés où la forme suit le fond, embrasse notre philosophie holistique qui mène à un extérieur masculin et intérieur plus doux avec une architecture navale de pointe. Notre signature créative pour équilibrer finement les contradictions apparentes comme celle du brut et du doux est vraiment bien traduite par l'équipe dans ce yacht", conclut Marnix. Il faudraattendre l'été 2018 pour décourvrir cet ambitieux projet.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...