Vendée Globe : À court de nourriture, Sébastien Destremau s'essaye à la pêche


Sébastien Destremau se trouve actuellement à 1711 milles des Sables-d'Olonne, au niveau de la latitude de l'île de Madère. Privé de vent depuis plusieurs jours, il évolue dans la pétole à 4/5 nœuds et en profite pour s'adonner à la pêche et essayer de combler son déficit en nourriture. À découvrir en vidéo.

Encore 1711 milles à parcourir pour rejoindre Les Sables-d'Olonne et quasiment plus rien à manger ! C'est une véritable restriction alimentaire que subit Sébastien Destremau, qui devrait terminer son Vendée Globe aux alentours du 10 mars 2017. Il nous avait confié avoir prévu 120 jours de nourriture, mais arrive au bout de ses réserves après plus de 115 jours de mer. La faute à une inondation de sa réserve alimentaire et à une prévision un peu vue à la baisse…

"Quand tu découvres ça, c'est un coup dur. Tu n'as plus beaucoup de temps pour réétaler ta nourriture. Mais je ne suis pas mort de faim. C'est juste pénible" a indiqué le skipper sur Franceinfo.

Pour remédier à ce désagrément, Sebastien ne fait plus qu'un repas par jour et profite de la pétole pour s'essayer à la pêche. Essais infructueux qu'il nous fait partager en vidéo… "Avec 4/5 nœuds de vent, je pêche à la traine, car je suis un peu juste en nourriture à une semaine de l'arrivée des Sables-d'Olonne. Du coup, je me suis dit que le bateau est assez lent et que si je peux attraper quelque chose, ça ne serait pas mal… Mais je suis un peu mauvais en pêche. Enfin on verra !" raconte le skipper enthousiaste.

Et effectivement, le seul poisson que le skipper a réussi à attraper, c'est un poisson-volant échoué sur le pont de son IMOCA TechnoFirst-Océan depuis plusieurs jours et bien desséché au soleil…

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Pêche
Vidéos Buzz
Navigateurs
Vendée Globe
A lire aussi sur Bateaux.com