Après le Vendée Globe, Jeremie Beyou s'attaque à la Volvo Ocean Race


Dongfeng Race Team - équipe chinoise de la Volvo Ocean Race et 3e du classement en 2015 - fera son retour en 2017-2018 avec un nouvel équipier français à son bord. Il s'agit de Jeremie Beyou, 3e du Vendée Globe 2016-2017 sur Maître Coq. Ce sera la première participation du skipper trois fois vainqueur de La Solitaire du Figaro à cette course autour du monde en équipage, avec escales.

L'équipe de Dongfeng Race Team, menée par le français Charles Caudrelier a annoncé ce mardi 7 mars 2017 l'arrivée de trois nouveaux équipiers à bord du bateau chinois. Deux des meilleurs navigateurs néozélandais — Stu Bannatyne, sept participations à la Volvo Ocean Race, et Daryl Wislang, quatre participations à son actif et vainqueur de la dernière édition avec Abu Dhabi Racing — feront donc leur arrivée dans l'équipe asiatique. Ils seront rejoints par Jeremie Beyou, 3e du Vendée Globe et trois fois vainqueur de La Solitaire du Figaro. Ce dernier a d'ailleurs participé au convoyage du VOR 65 de Lisbonne à Lorient, aux côtés des autres membres de l'équipe.

L'équipe qui sera sponsorisée par Dongfeng Motor Corporation, une des plus grandes entreprises automobiles en Chine, poursuit son installation sur sa base permanente de Lorient, en Bretagne. Ils enchainent d'ailleurs les essais en équipage depuis qu'ils ont récupéré leur Volvo Ocean 65, récemment refité à Lisbonne.

Charles Caudrelier, capitaine d'équipe et skipper principal de Dongfeng Race Team, a affirmé que ces trois grands marins apporteront une expérience pluridisciplinaire aux jeunes recrues qui composent l'équipage. "On ne pouvait pas demander plus en termes d'expérience et de miles sous la quille. Avec Stu et Daryl, nous avons deux des meilleurs skippers de la course au large néozélandaise, qui connaissent la Volvo Ocean Race de l'intérieur. Jérémie est peut-être nouveau sur la Volvo, mais nous sommes ravis de lui donner cette opportunité et j'ai un énorme respect pour ce qu'il a réalisé. Dans cette flotte monotype, avoir des marins spécialistes du Figaro comme lui à bord est inestimable" a déclaré Caudrelier.

"De mon point de vue, c'est sûr qu'il vaut mieux avoir ces gars sur notre bateau — pas sur ceux de nos rivaux", a ajouté Caudrelier. "Daryl est un guerrier éprouvé de la course au large ; Stu a tellement d'expérience à partager — surtout avec nos jeunes marins — et Jérémie est impatient d'apprendre, et pour lui, c'est un nouveau défi."

Pour Beyou, âgé de 40 ans, courir à bord de Dongfeng Race Team est un changement de rythme bienvenu après avoir fait le Vendée Globe sur son Open 60, Maître Coq.

"Je vais devoir m'habituer à faire partie d'une équipe de marins. C'est vraiment un défi excitant. Nous avons des attentes élevées pour un résultat à la hauteur et nous avons exactement ce dont nous avons besoin pour le faire bien. Je suis impatient de naviguer de nouveau avec l'équipe et d'essayer de m'améliorer pour être le meilleur en octobre pour le début de la course" indique le skipper français.

Il apprécie le mélange éclectique de marins qui caractérise l'équipe chinoise, comme il l'explique " Dongfeng est une équipe intéressante parce que nous avons des équipiers d'âges, de nationalités et de milieux différents — de la course en solitaire, du dériveur ou encore d'anciens skippers de la Volvo. Il y a un bel esprit à bord et tout le monde s'entraide — c'est un grand sentiment."

C'est donc une nouvelle page blanche que va pouvoir écrire Jeremie Beyou, lui qui a toujours rêvé d'y participer, mais ne l'a jamais fait. Il loupera cependant quelques étapes pour pouvoir se concentrer sur son projet de Vendée Globe 2020. Pour l'instant, le skipper est toujours à la recherche d'un sponsor après l'arrêt de son partenariat avec Maître Coq. On le retrouvera également sur la Solitaire du Figaro cet été.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...