Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Un nouvel architecte naval désigné pour le prochain monotype de la Volvo

La prochaine édition de la Volvo Ocean Race - dont le départ sera donné le 22 octobre 2017 - n'en est seulement qu'au stade des préparatifs, mais l'équipe planche déjà sur la suivante. Les VO 65 - monocoques monotypes dédiés à la course autour du monde en équipage avec escales - feront leur dernière participation sur cette édition. L'architecte naval français Guillaume Verdier travaille sur de nouveaux monotypes.

Le
Guillaume Verdier à droite sur la photo © Amalia Infante/Volvo Ocean Race

Les participants de la Volvo Ocean Race ne navigueront plus à bord de VO 65 – monocoques monotypes utilisés spécifiquement pour cette course autour du monde en équipage et sans escales. L'organisation de course a décidé de changer de bateaux et pour ce faire, a fait appel à l'architecte naval français Guillaume Verdier. Ce dernier vient d'intégrer le Design Team de la Volvo Ocean Race pour travailler sur ce nouveau voilier.

"La flotte actuelle a été dessinée en 2011 et elle était conçue pour participer à deux éditions. Nous devons maintenant avancer et penser aux futurs bateaux afin de rester ouverts à toutes les options possibles en termes de design" a expliqué Mark Turner, Directeur Général de la Volvo Ocean Race

Guillaume Verdier, spécialiste des bateaux de compétition

Sa spécialité ? Concevoir des prototypes monocoques et multicoques de compétition. On lui doit notamment le multicoque géant Maxi Edmond de Rothschild de Gitana, qui sera mis à l'eau en juillet, les multicoques volants de Team New Zealand pour l’actuelle America's Cup, ou encore le maxi-monocoque Comanche ou alors les deux premiers IMOCA 60 à l'arrivée du dernier Vendée Globe, Hugo Boss et Banque Populaire VIII.

C'est à la suite d'un appel d'offres auprès d'une demi-douzaine d'architectes navals qu'a été retenu Guillaume Verdier. Parmi les architectes contactés, se trouvait notamment Farr Yacht Design, qui avait lancé la nouvelle ère du monotype en dessinant le Volvo Ocean 65.

L'objectif de Guillaume Verdier sera d'accompagner le Design Team de la Volvo Ocean Race sur la construction d'une nouvelle flotte qui répondra à la fois à la contrainte de la monotypie et aux évolutions actuelles de la technologie des foils, qui prend de plus en d'ampleur dans le monde de la voile.

"Nous rassemblons différents domaines d'expertise venant de projets comme l'America's Cup, les multicoques océaniques et les IMOCA Open 60. Nous partons d'une page blanche et, quel que soit le type de bateau que nous dessinerons, monocoque ou multicoque, nous apprendrons beaucoup en travaillant ensemble. Je pense que les marins veulent juste prendre du plaisir sur l'eau et sont attirés par de nouvelles façons de naviguer. En Open60 par exemple, nous avons réalisé quelque chose qui était assez radical, mais à la fois très safe, et ce sera la clé pour la Volvo Ocean Race" explique Guillaume Verdier.

Le Volvo Ocean 65 - Marc Bow/Volvo Ocean Race

Monocoque ou multicoque ?

Pour l'instant, on n'en est qu'aux prémices du projet, mais la question cruciale concerne le type d'embarcation : monocoque ou multicoques. Toute une série de nouveautés a également été évoquée. Parmi lesquelles, la construction du bateau, qui sera réalisée par un seul chantier — Persico en Italie – à contrario du VO 65, construit par un consortium de différentes entreprises.

"Le Consortium a donné de très bons résultats pour produire des bateaux vraiment identiques, mais cette fois nous préférons travailler avec un seul chantier, qui de son côté sous-traitera certainement à d’autres chantiers à travers le monde pour respecter les délais et le budget. Persico est un de nos partenaires depuis plusieurs années et nous sommes très heureux de travailler de nouveau avec eux" détaille Nick Bice, Responsable du Développement Technique.

Si c'est le multicoque qui était retenu, ce changement s'avèrerait le plus radical de toute l'histoire de la course, en 1973, où elle s'appelait encore Whitbread Round the World Race.

L'organisation restera par contre sur un One-Design, c'est-à-dire un monotype. C'est en 2014-2015 qu'avait été introduite la monotypie avec l'arrivée des Volvo Ocean 65, ce qui avait donné lieu à la course la plus disputée de l'histoire.

Décision finale le 18 mai 2017

Il faudra attendre le 18 mai prochain, à Göteborg en Suède, sur les terres de Volvo – propriétaire et sponsor de la course — pour connaitre la décision finale.

Reportage : Volvo Ocean Race

Mono ou cata ? La Volvo Ocean Race joue sur les 2 tableaux

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 2 photos
Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO