Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Amel casse les codes avec le nouvel Amel 50

Amel lance une nouvelle unité - l'Amel 50 — qu'elle présentera en première mondiale en septembre 2017 au Cannes Yachting Festival. D'une longueur de 15 m, cette nouveauté sera le plus petit modèle de la gamme et s'adresse à une nouvelle clientèle avec un programme plus varié. Pour ce faire, le chantier mise sur une nouvelle carène, un nouveau gréement et de nombreuses petites nouveautés. Découvrez les premières images de l'Amel 50.

Le nouvel Amel 50 à découvrir à Cannes en septembre 2017
Le

Une unité plus petite pour une clientèle nouvelle

Le chantier rochelais Amel dévoile les premières images de son nouveau modèle, l'Amel 50, une unité de 15 m (le plus petit modèle) dessinée par le cabinet d'architectes Berret-Racoupeau, qui vient compléter la gamme déjà composée de l'Amel 55 et de l'Amel 64. Avec cette plus petite unité au prix plus accessible – dont le gréement et la carène ont été repensés – le chantier s'adresse à une nouvelle clientèle, avec des programmes de navigations variés : longues croisières, navigations de courte durée, navigation plus sportive, à deux ou à plusieurs.

"Amel 50 est un voilier performant, très confortable et toujours imprégné du savoir-faire Amel. Bien entendu, Amel 50 est conçu pour pouvoir faire le tour du monde. Mais avec un accès aisé aux ports et aux marinas grâce à une longueur de coque moins exigeante, les programmes de navigation s’en trouvent diversifiés" indique le chantier dans son communiqué.

Un gréement sloop qui vient remplacer l'habituel ketch

Cette unité de 15 m ne sera non pas gréée en ketch (représentatif du chantier), mais en sloop puisque le modèle est plus petit que les autres. "Ce format n'est toutefois pas une nouveauté en soi, puisque de nombreux sloops sont déjà sortis du chantier par le passé" indique le communiqué. Ce type de gréement a d'ailleurs permis d'allonger le cockpit central (que l'on trouvait déjà sur les précédentes unités) et qui permet de ramener tous les winchs au centre du bateau pour faciliter les manœuvres.

"L'évolution des techniques embarquées, telle que la motorisation des enrouleurs, fait que la manœuvre d'un sloop de 50 pieds est aujourd'hui grandement facilitée et n'impose pas de conserver le gréement ketch sur cette taille de bateau" détaille l'architecte Olivier Racoupeau.

Pour faciliter la navigation, l'Amel 50 sera équipé d'enrouleurs de voile et de winches électriques, d'une trinquette auto-vireuse et toutes les commandes seront centralisées dans le cockpit profond et protégé par une capote de roof rigide. Pour la sécurité, un balcon en inox ceinture le pont.

Une nouvelle carène pour un modèle plus petit

La carène de l'Amel 50 est également nouvelle pour correspondre parfaitement à ce plus petit modèle. Elle est proportionnellement plus large, plus tendue et plate, avec des bi-safrans, une première chez Amel.

"Le choix d'une étrave droite et puissante bouscule les habitudes du chantier. Tout en allongeant la flottaison pour favoriser les performances, elle donne plus de volume à la partie avant du bateau. L'ajout d'une delphinière permet à la fois d'éloigner l'ancre et la chaîne de l'étrave, mais aussi d'amurer une voile additionnelle comme un spi asymétrique ou un code O" développe le chantier dans son communiqué.

La poupe large et aplatie – avec un maitre-bau qui s'étend jusqu'à l'arrière, rends le bateau plus stable et plus confortable en mer. C'est d'ailleurs cette caractéristique qui a poussé le chantier à opter pour le bi-safran, qui permet au bateau de rester manœuvrable sous voile. "Le principe de sécurité est également conservé avec le dédoublement du safran et avec le positionnement des mèches de safran dans le coqueron arrière, totalement étanche" précise le chantier.

Le livet a été inversé. C'est-à-dire que la légère courbe convexe au niveau du maître-bau permet de conserver une belle hauteur sous barrot, pour garder de l'espace dans les zones de vie. Prolongé par la delphinière, le livet inversé affine également le profil de la superstructure.

Un aménagement extérieur confortable et un intérieur lumineux

Le grand cockpit central, que l'on retrouve sur tous les modèles du chantier Amel garantit au propriétaire, grâce à son abri rigide et sa profondeur, une grande protection pendant la navigation. Le cockpit ouvert s'étend vers l'arrière par des bains de soleil qui augmentent l'espace de vie extérieur.

L'Amel 50 possède trois cabines : une grande cabine propriétaire sur toute la largeur du bateau à l'arrière avec sa salle de bain, une cabine double à la pointe et une cabine avec deux couchettes superposées à tribord. Ces deux dernières se partagent une salle de bain. "Les rangements y sont nombreux, que ce soit sous les lits et les banquettes, sans oublier les penderies et équipets" précise le chantier.

Cabine propriétaire
Cabine double

La cuisine, positionnée en coursive à tribord, offre un espace de vie très généreux dans le carré, tout en conservant une ergonomie optimale. La table à carte se trouve à gauche de la descente et communique directement avec l'ensemble du carré. La hauteur sous-barrot à l'air importante et l'espace est très lumineux grâce aux larges hublots de coque et aux puits de lumière, et par les éclairages directs et indirects.

Amel 50, le résumé du bateau

ChantierAmel
ArchitecteBerret-Racoupeau
Longueur de coque15.51 m
Largeur4.79 m
Tirant d'eau2.15 m
Catégorie CEA
Déplacement lège18 750 kg
Carburant675 L
Voir la fiche technique complète et les photos du Amel 50
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Raynaud Serge 5 mois
cool! Pour quel budget?
Meunier Dit Lobsang Bernard 5 mois
Superbe!!! Peux-t'on avoir des invitations pour le salon de Cannes?
Boulay Serge 4 mois
a combien se vend ce bijou

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO