Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Un nouveau sponsor et un nouveau bateau pour Jeremie Beyou !

Jeremie Beyou qui avait terminé sur la 3e place du podium de la 8e édition du Vendée Globe sous les couleurs de Maitre Coq vient d'annoncer son nouveau sponsor lors d'une conférence de presse organisée à Paris ce mercredi 19 avril 2017. Après la volaille, place à la viande rouge !

Conférence de presse de Jeremie Beyou © Jean-Louis Carli / Charal
Le

Jeremie Beyou avait annoncé la fin de son partenariat avec Maître Coq à son retour du Vendée Globe 2016/2017. Le skipper breton courait sous les couleurs du Maitre volailler depuis 2012, année de son deuxième Vendée Globe et avait terminé 3e de cette 8e édition du Vendée Globe, à bord de son IMOCA Maître Coq à foils. Celui qui viendra chercher sa 4e victoire sur la Solitaire du Figaro à partir de juin prochain ou à bord de Dongfeng Race Team, sur la Volvo Ocean Race à l'automne prochain se lance dans une nouvelle aventure "gagnante" : le Vendée Globe 2020, qu'il courra avec à ses côtés un nouveau sponsor.

Désormais, c'est sous les couleurs de Charal, filiale du producteur de viande Bigard, installée à Quimperlé, que Jeremie Beyou se lance dans son projet. Ce dernier sera aux côtés du skipper jusqu'à la Route du Rhum 2022 et dès juin 2017 pour la Solitaire du Figaro. Le skipper espère d'ailleurs devenir le premier quadruple vainqueur de la course en Figaro Bénéteau.

"Le Vendée Globe est une course extraordinaire. J'ai eu la chance d'arriver à le terminer à la troisième place. Ce n'est pas que de la chance, c'est aussi beaucoup de travail de la part de toute une équipe et je suis convaincu qu’avec les mêmes personnes et avec des nouveaux partenaires qui me soutiennent dans ma démarche, je suis capable de faire mieux que troisième. Charal est le partenaire idéal pour me permettre de gagner le Vendée Globe" a indiqué le skipper finistérien.

© Jean-Louis Carli / Charal

Ce n'est pas la première fois que Charal accompagnera un skipper dans son projet de navigation, puisqu'au début des années 1990, la marque était présente aux côtés Olivier de Kersauson sur le Trophée Jules Verne.

"Aujourd'hui, la notoriété de Charal, marque leader sur le marché de la viande, n'est plus à construire, puisque nous avons 97 % de notoriété assistée, explique Mathieu Bigard, le Directeur Général. Nous communiquons à travers des campagnes de publicité en TV, dans la presse et sur les réseaux sociaux, mais nous avons ressenti un double besoin : d'une part, prendre la parole pour parler positivement de la viande en mettant en avant des valeurs telles que la vitalité et la force, d'autre part, nous rapprocher de notre clientèle. C'est ce que va nous permettre ce partenariat. Ensuite, notre participation aux circuits IMOCA Ocean Masters et au Vendée Globe est en parfaite cohérence avec l'ADN de Charal qui est une marque performante et innovante. L'entreprise a été à l'origine de nombreuses innovations, en particulier l'Hebdopack®, et nous lançons entre 20 et 30 nouveaux produits par an. Nous retrouvons cet esprit d'innovation et de performance au sein de l'IMOCA : à chaque édition du Vendée Globe, de nouvelles générations de bateaux plus sophistiqués améliorent les temps précédents. Enfin, la voile, c'est aussi l'esprit d'équipe, une notion qui nous est très chère."

Un nouvel IMOCA aux couleurs de Charal

Qui dit nouveau sponsor, dit nouveau bateau ! Avec en ligne de mire le Vendée Globe 2020, Jeremie Beyou repart donc sur un projet d'IMOCA, qui sera mis à l'eau à l'été 2018. Ce nouvel IMOCA à foils sera construit au chantier CDK, à Port-la-Forêt, d'après les plans du cabinet VPLP. Ce nouveau monocoque de 60 pieds correspond à un programme de navigation autour du monde, mais sera aussi capable de vitesse sur les transats. C'est sur la Route du Rhum 2018 que le skipper Charal fera ses premiers essais en course. Des évolutions seront à prévoir pendant les années de sponsoring pour permettre au bateau de s'adapter à chaque course.

© Beyou Racing / Charal

"Nous souhaitons construire un bateau moderne et performant, ajoute Jérémie Beyou qui disputera en juin la Solitaire URGO Le Figaro sous les couleurs de Charal avec dans le viseur une 4e victoire historique. C'est une belle aventure qui se profile à l'horizon, le projet dont toute l'équipe a rêvé, à la fois avant-gardiste au niveau technologique, ambitieux sportivement, mais aussi humain avec une belle équipe. Nous avions besoin de passer à la division supérieure et de réellement prétendre à la victoire sur le Vendée Globe. Charal va véritablement nous donner les moyens de nos ambitions."

 

Reportage : IMOCA Charal

L'IMOCA Charal se dévoile…

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO