Exclusif / Pourquoi autant de bateaux à moteur derrière Team France sur la Coupe de l'America ?

Groupama Team France à la sortie du port accompagné par ses 3 bateaux suiveurs

Des moteurs pour un projet voile ? Il peut sembler surprenant qu'un motoriste hors-bord comme Suzuki s'implique dans un projet voile comme celui de Groupama Team France. Pourtant ces catamarans high-tech qui vont participer à la coupe de l'America en mai 2017 ont besoin de bateaux à moteur suiveurs.

Dans la baie des Bermudes, Groupama Team France, le Class America AC50 file à plus de 40 nœuds. Derrière lui une petite flotte de bateaux à moteur le suit en continu. Que font-ils dans son sillage ? Un voyage aux Bermudes nous a permis de comprendre ce que font les 3 bateaux qui le suivent en permanence.

Suzuki sponsort de Team France

Un semi-rigide pour le coach

Le premier, un NorthStar 850 motorisé par 3x300 ch Suzuki, est le bateau du coach Bertrand Pacé. Celui-ci donne les consignes de navigation, mouille des bouées pour les entrainements. À son bord, on retrouve aussi un plongeur (ancien militaire) qui doit être capable d'intervenir en urgence en cas d'accident du catamaran (notamment s'il se retourne). Depuis ce bateau, le coach est en lien direct avec tout l'équipage. Il porte un micro et une oreillette que tous les équipiers entendent. Seuls le barreur, Franck Cammas, et le régleur de grand-voile peuvent lui répondre (les autres n'ont pas de micro, mais juste une oreillette).

Suzuki sponsort de Team France

Un bateau pour les data

Le Class America est surveillé en permanence. À bord 60 capteurs envoient 1000 informations par seconde en wifi au bateau suiveur. Celui-ci les collectes au fur et à mesure de la navigation. Il s'agit d'informations de force et déformation de la plateforme, mais aussi des données sur la vitesse ou le vent ou bien d'autres plus spécifiques comme le rythme cardiaque de tous les navigants. À bord, 5 caméras enregistrent en continu la navigation. Toutes ces images liées aux données serviront une fois au port à analyser la navigation. Le bateau pour les data est un Bénéteau Barracuda 9 avec 2 x 200 ch Suzuki.

Suzuki sponsort de Team France

Un bateau pour le matériel

Le dernier bateau est un semi-rigide lui aussi motorisé en Suzuki qui véhicule les intervenants pour les premières réparations d'urgence. En avant de la console se trouvent trois grandes caisses avec du matériel de rechange. Une caisse pour le matelotage et le gréement, une caisse pour l'électronique et une caisse pour l'hydraulique. Des ingénieurs sont prêts à intervenir sur le catamaran pour réparer en cas de casse. Nous avons pu ainsi assister à un changement de barre à roue qui avait des problèmes sur la connectique des boutons de réglage. Quelques minutes plus tard, le voilier reprenait son vol…

Suzuki sponsort de Team France

Deux bateaux pour les visiteurs

La base Team France reçoit des visiteurs : presse, invités des partenaires, VIP… Deux bateaux (un semi-rigide et un Barracuda 8) sont à leur disposition pour les emmener sur l'eau.

Suzuki sponsort de Team France

L'importance des moteurs

Suzuki a un partenariat avec Team France. Il fournit les moteurs pour motoriser les bateaux suiveurs. Le cahier des charges demandait que les bateaux suiveurs puissent atteindre 50 nœuds. C'est chose faite. Un travail sur le choix des hélices a aussi été fait pour que les bateaux suivent les fortes accélérations du catamaran. La fiabilité des moteurs a aussi compté dans le choix de Suzuki.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...