Un nouveau Bastide Otio pour Kito de Pavant sur la Transat Jacques Vabre


Le 13 décembre 2017, Kito de Pavant perdait son IMOCA Bastide Otio alors qu'il participait au Vendée Globe. Engagé avec son sponsor jusqu'à la fin 2017 et la Transat Jacques Vabre, Kito de Pavant a trouvé un nouveau bateau pour terminer sa saison, celui de Yannick Bestaven, qui recherche des sponsors pour son projet de Vendée Globe 2020. Une opération donnant-donnant pour les deux hommes !

Chacun y trouve son compte !

Après le naufrage de son IMOCA Bastide Otio, survenu sur le Vendée Globe 2016, Kito de Pavant se retrouvait sans bateau pour la fin de son programme avec ses sponsors Bastide et Otio, engagés à ses côtés jusqu'à fin 2017 et la Transat Jacques Vabre. Il recherchait donc un nouveau bateau pour participer à la course, mais le marché des IMOCA étant actuellement un peu "bouché".

Et c'est grâce à Yannick Bestaven, qui vient d'acheter un IMOCA (l'ancien Initiatives-Cœur de Tanguy de Lamotte) et qui recherche actuellement des sponsors pour son projet de Vendée Globe 2020, que Kito a trouvé la solution à son problème. En effet, le premier a proposé son bateau au second pour la saison 2017. Les deux hommes participeront donc ensemble à la Transat Jacques Vabre sur l'IMOCA de Yannick Bestaven, mis aux couleurs de Bastide Otio pour l'occasion.

©Made in Midi

"Je connais Yannick depuis longtemps, nous nous sommes rencontrés en Figaro et c'est quelqu'un que j'apprécie vraiment. Il était d'ailleurs remplaçant sur la Barcelona en 2011 dans le cas où l'un de nous deux (je faisais équipe avec Sébastien Audigane) n'aurait pu prendre le départ. On avait fait le convoyage entre Port Camargue et Barcelone. C'est la seule fois que nous avons navigué ensemble. Depuis c'est notre fournisseur pour les hydrogénérateurs Watt & Sea. C'est un mec cool et je pense qu'on va bien s'entendre. Il a un palmarès déjà bien étoffé, notamment sur la Transat Jacques Vabre. Et pour moi ça sera la 9e édition. C'est une bonne association, on va être assez complémentaires. On avait souvent envisagé de faire des transats ensemble, mais ça ne s'était pas fait. C'est l'occasion !" explique Kito de Pavant.

"Je suis très content de cette association, on se connaît depuis longtemps avec Kito, on a vécu pas mal de choses ensemble, notamment le retour au port en 2008 sur le Vendée Globe. Ça crée des liens forts. Kito est un marin que je respecte beaucoup tant humainement que sportivement. Il a un super palmarès et a toujours fait dans les places d’honneur sur la Transat Jacques Vabre. Ça montre son talent. C'est une très bonne opportunité pour mon projet Vendée Globe 2020 de m'associer à Kito qui a une grande expérience en IMOCA. C'est un super projet qui se met en place petit à petit et va monter en puissance jusqu'au Havre" indique pour sa part Yannick Bestaven.

©Herve Giorsetti

Un Vendée Globe qui rapproche

Yannick Bestaven se fait connaitre en 2001, à 29 ans, avec sa victoire sur la Mini-Transat. Kito de Pavant lui est âgé de 41 ans quand il remporte la Solitaire du Figaro en 2002. Et c'est de cette manière que les deux hommes se font un nom dans le monde de la course au large.

En 2008, ils participent tous les deux à leur premier Vendée Globe – Yannick Bestaven sur Aquarelle.com — Charente-Maritime, un plan Finot-Conq de 1996 et Kito de Pavant sur Groupe Bel, un plan VPLP-Verdier de 2007. Après seulement un jour de course, une violente tempête les fait démâter à seulement quelques minutes d'intervalles. Ils se réconforteront lors de leur retour aux Sables-d'Olonne.

Kito de Pavant repart sur le Vendée Globe en 2012, puis en 2016. Tandis que Yannick Bestaven crée Watt & Sea une société qui conçoit des hydrogénérateurs et équipera la majorité des bateaux au départ du Vendée Globe 2016 et de la Volvo Ocean Race 2017.

Entre temps, les deux skippers ont participé à plusieurs courses et notamment la Transat Jacques Vabre en 2007, 2011, 2013 et 2015. À eux deux, ils cumulent 12 participations à l'épreuve, 5 podiums, dont 2 victoires pour Yannick. Ils ont aussi régaté l'un contre l'autre en Class40 et se sont battus pour la 3e place du podium, avec seulement 1 h 30 d'intervalle, lors de la Route du Rhum 2014.

©Herve Giorsetti

Mise à l'eau et entrainement avant l'automne

Après un chantier à Lorient pour l'habiller de ses nouvelles couleurs, l'IMOCA de Yannick Bestaven a été mis à l'eau le 2 mai dernier, avant de tirer ses premiers bords le 4 mai. Un programme chargé attend le bateau ses prochains mois :

  • Opérations de relations publiques avec Le Conservateur, fidèle partenaire de Yannick Bestaven
  • Giraglia Rolex Cup avec le duo de skippers
  • Quartiers d'été à Port Camargue, fief de Kito de Pavant et de son équipe qui pourra peaufiner la préparation technique entre deux entrainements avec Yannick Bestaven, en vue de la transat en double
  • Convoyage vers Le Havre pour le départ de la Transat Jacques Vabre qui sera donné le 5 novembre
©Herve Giorsetti
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...