SMA s'impose sur le Défi Azimut

Victoire de SMA sur le Défi Azimut 2017

Le Défi Azimut - épreuve de voile en baie de Groix réservée aux IMOCA 60 - démarrait ce 22 septembre 2017 avec le départ des 24 Heures AZIMUT-IMOCA 60. Cette régate servant de dernier tout de chauffe avant le départ de la Transat Jacques Vabre permettait aux 10 duos de se jauger avant le départ du 5 novembre prochain. C'est SMA (Paul Meilhat et Gwénolé Gavinet) qui remporte les deux épreuves de ce défi.

Les 24 Heures Azimut, l'entrée en matière du Défi Azimut

Avec un parcours réduit à 196 milles à cause des vents évanescents, les équipages ont quitté les pontons à 17 h 33. "La flotte ne descendra donc pas comme prévu vers l'estuaire de la Loire. Après une navigation un peu plus poussée dans l'ouest vers la marque virtuelle Azimut 1, les dix duos iront contourner Belle-Île et ses dangers, dont la cardinale Est des Galères à laisser à bâbord avant de poursuivre sur Basse Jaune au niveau des Glénan et de revenir vers Groix et ligne d'arrivée à Lorient" avait indiqué Jacques Caraës lors du traditionnel briefing d'ouverture.

C'est le duo Paul Meilhat /Gwénolé Gavinet sur SMA qui remporte les 24 heures du Défi Azimut. Ils ont coupé la ligne à 14 h 2, ce samedi 23 septembre, après 20 h et 29 min de navigation exemplaire, à 10,8 nœuds de moyenne. Une énième victoire qui prouve que le duo fonctionne puisqu'ils ont gagné toutes les courses de cette saison sous le signe du double : l'ArMen Race en mai dernier et la Rolex Fastnet Race cet été. Ce nouveau succès sur les 24 h AZIMUT-IMOCA confirme qu'il faudra compter avec eux sur la prochaine Transat Jacques Vabre.

"Pas si simple cette course avec du petit temps cette nuit cumulé à une grosse houle de face, ce n'était pas facile de trouver les réglages. Sur la fin le vent est rentré et on a tiré un bon bord juste avant Belle-Île, qui nous a permis de prendre un peu d'avance et de contrôler nos adversaires sous spi. On a vraiment eu des conditions de rêve : des étoiles la nuit, du soleil la journée, 15 nœuds, c'était parfait. Tout le début, cela a été une belle bagarre, nous étions tous très proches. C'est vrai que les conditions nous étaient plutôt favorables. Avec Generali, on avait un petit avantage par rapport aux bateaux à foils. On n'a peut-être pas le bateau le plus typé pour la Transat Jacques Vabre qui reste un exercice très différent des courses que nous avons gagnées, mais disons que cette dernière course confirme que nous avons nos chances quand même !" a expliqué Paul Meilhat à son arrivée.

En dépit de l'abandon de l'équipage de La Fabrique (Roura/Denis), victime d'un souci électrique dans la nuit de samedi à dimanche, les duos ont pu se confronter les uns aux autres avec efficacité.

Le Chrono Azimut, la régate de clôture du Défi Azimut

Le Défi Azimut s'est achevé ce dimanche 24 septembre, sous la pluie persistante, au tempo d'un flux de sud, sud-sud de 12-13 nœuds dans les rafales par le traditionnel Chrono Azimut. À 12 h 38, Gilles Bricout, président du Comité de Course, a donné le coup d'envoi de la course. Auteurs d'un superbe départ les équipages de Des Voiles et Vous ! et de SMA avertissent qu'il faudra compter avec eux sur les 20 milles du parcours entre le phare de Pen Men et la pointe des Chats.

À l'arrivée, après 1 h 34 min et 48sec de course très rythmée et riche en manœuvres, l'équipage de Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet, les vainqueurs des 24 h d'Azimut, l'emportent d'une courte étrave et 40 petites secondes devant celui de StMichel-Virbac de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès, bien revenus dans le match.

Morgan Lagravière et Éric Peron à bord Des Voiles et Vous ! complètent le podium de ce Chrono Azimut, dont le record détenu depuis 2015 par Vincent Riou à bord de PRB (1 h 08mn 10sec) a forcément tenu bon dans des conditions où il a fallu composer avec un vent léger et une houle formée. Au final 12 minutes et 30 secondes séparent le premier du dernier bateau, Vers un monde sans sida d'Erik Nigon.

Reportage : Défi Azimut 2017

Défi Azimut, dernière répétition générale avant la Transat Jacques Vabre pour les IMOCA

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


IMOCA
Navigateurs
A lire aussi sur Bateaux.com