Record du Tour du monde à l'envers, un départ le 2 novembre pour Yves le Blévec ?

Yves le Blévec © Th.Martinez/Sea&Co

Le skipper du trimaran Actual est en stand-by depuis le 15 octobre 2017 pour tenter de battre le record du Tour du monde à l'envers, contre vents et courants dominants. Une navigation d'environ 3 mois, inédite en multicoque. Une fenêtre météo s'est présenté ce dimanche 29 octobre, projetant Yves le Blévec en mode départ. Une excitation depuis retombée qui devrait peut-être se représenter ce 2 novembre.

Départ manqué…

Yves le Blévec – le skipper du trimaran noir et rouge Actual — s'est lancé un audacieux défi en cette fin d'année 2017. Sur son multicoque de 31 m, le navigateur va se lancer dans un tour du monde à l'envers, contre le vent et la houle, sur tous les océans du globe, entre le 47e Nord et jusqu'aux 60e Sud.

En stand-by depuis le 15 octobre 2017, le skipper s'est retrouvé en mode départ ce dimanche 29 octobre. Une fenêtre météo s’était entr'ouverte pour un départ ce weekend, mais la brise est finalement retombée. Mais la situation lui a permis de se projeter comme s'il allait s'élancer sur cette "navigation de dingue."

"Ça va très bien, à part un gros rhume, mais qui se termine. Je passe du temps à étudier les fichiers météo avec Christian (NDRL : Christian Dumard, routeur et météorologue), cela permet de se projeter dans la navigation à venir, c'est très constructif. Le temps passe vite. C'était vraiment intéressant de se mettre en situation de départ pour ce dimanche.

Cela s'est joué à pas grand-chose : vendredi matin, la situation météo a évolué favorablement. À chaque fenêtre de départ possible, il y a une véritable tension qui monte… et puis ça retombe. Il a donc vraiment fallu se projeter très vite sur un départ à 24 h. Finalement, la fenêtre s'est refermée quelques heures plus tard. La descente vers l'Équateur aurait été très lente, il n'y a pas de vent du tout" explique Yves le Blévec.

Fin prêt à partir

Le marin est dorénavant plus que prêt à partir, comme il l'explique. "Tout est bien sûr chargé à bord, mon sac est prêt. Ces dernières heures furent un excellent exercice de mise en situation. Nous sommes allés au bout de chaque détail. Nous avons coché toutes les lignes de notre job-list.

L'équipe a fait un travail excellent. Ils ont été hyper efficaces. Je les en remercie profondément. Et, surtout, cela s'est fait dans une très bonne ambiance. Ça me plait de montrer que l'on peut faire du très bon travail tout en gardant le sourire et de l'humour : c'est une belle réussite, un grand merci à eux !"

Dès ce lundi, l'équipe va continuer les ultimes vérifications de l'électronique, des outils de communication… Et l'étude de la météo va reprendre une place centrale puisqu'une nouvelle fenêtre météo devrait se présenter en fin de semaine.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Record du Tour du monde à l'envers

Tour du monde à l'envers, début de stand-by pour Yves le Blévec