MENURegate.com
La course par Bateaux.com
SE CONNECTER

Nouvelles courses et nouveau terrain de jeu pour la Classe IMOCA

La Classe IMOCA était réunie à Paris, dans le cadre du Nautic (2-10 décembre 2017) pour sa grande assemblée générale annuelle. Un évènement qui permet de dresser un bilan de l'année passée et de se projeter sur l'année à venir. Au programme un nouveau calendrier et un nouveau terrain de jeu pour ces monocoques de 60 pieds, stars du Vendée Globe.

Départ de la 8ème édition du Vendée Globe © Vincent Curutchet/DPPI/Vendée Globe
Le

Le Vendée Globe, star de la classe IMOCA

Qui dit IMOCA dit Vendée Globe… Cette course autour du monde en solitaire et sans escale est le plus emblématique et populaire évènement de la classe… Les chiffres sont d'ailleurs unanimes. Lors de la dernière édition, ils sont 2 250 000 visiteurs à s'être rendus sur le village de la course aux Sables-d'Olonne pour les départs et arrivées des skippers. Une augmentation de 25 %, comparé aux 1 800 000 visiteurs présents en 2012-2013.

Réorganiser le calendrier

Mais il est important de créer plus de liens entre les autres courses et le Vendée Globe, point d'orgue de la classe, qui a lieu tous les quatre ans, comme l'explique Antoine Mermod, Président de la classe "Pour trouver une certaine continuité, il faut créer plus de liens entre les courses pour monter en puissance vers cette épreuve phare. C'est pourquoi nous avons imaginé une refonte de notre Championnat qui sera rebaptisé "Globe Series", avec un système de points et de coefficients sur quatre ans que nous détaillerons prochainement."

Ainsi, chaque année seront organisés deux grands évènements réunissant des flottes importantes et d'autres épreuves satellites appelées "courses exhibition." En 2018, une nouvelle course sera d'ailleurs organisée à Monaco début juin. Il faudra attendre le début de l'année pour en savoir plus. Puis les skippers participeront ensuite la Route du Rhum, destination Guadeloupe en novembre.

En 2019, il y aura la Barcelona World Race et la Transat Jacques Vabre. Enfin, en 2020, on retrouvera les IMOCA sur The Transat et à la New York-Vendée.

Un calendrier qui n'est pas définitif comme l'explique Antoine Mermod "Il n'est pas impossible que d'autres courses viennent se greffer à ce calendrier. Mais nous avons déjà mis en place une colonne vertébrale solide, car proposer un calendrier de qualité est indispensable pour attirer marins et sponsors."

La Méditerranée, un nouveau terrain de jeu

Un programme complet sera proposé autour de la Méditerranée avec notamment une course en solitaire vers Cascais (Portugal), qui sera qualificative pour la Route du Rhum, qui se déroulera à la suite du Grand Prix Guyader à Douarnenez. Il y aura également l'épreuve de Monaco avec environ 10 à 15 bateaux attendus. L'organisation prévoit également d'inscrire la classe IMOCA sur la Giraglia (entre Saint-Tropez et Gênes).

"Il est à nos yeux primordial de mettre en avant la façade méditerranéenne qui offre des conditions de navigation exceptionnelles au printemps. De plus, la Méditerranée est un marché intéressant pour l'IMOCA, et des projets sportifs se montent là-bas" conclut le président de la classe.

Un terrain de jeu qui n'est pas inconnu de tous puisqu'ils sont déjà plusieurs skippers à avoir choisi la Méditerranée pour s'entrainer avant le Vendée Globe : Kito de Pavant, Didac Costa ou encore Sébastien Destremau. Un terrain de jeu qui séduit d'ailleurs d'autres classes puisque les Ultimes débuteront la saison 2018 avec une course nouvellement créée, Nice UltiMed. Ce sera la première fois que Nice accueillera une régate destinée aux Ultimes.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO