Sea Drive Concept, un poste de pilotage qui mixe automobile et nautisme

Le Sea Drive Concept by Bénéteau et Peugeot © Bateaux.com

Bénéteau présentait au Nautic de Paris 2017 un nouveau concept de poste de pilotage baptisé Sea Drive Concept, mêlant des technologies automobiles à de la domotique. Une nouvelle façon de concevoir le poste de conduite qui s'apparente à un joli exercice de design puisqu'il n'est pas prévu d'être adapté sur des bateaux à ce jour.

Quand le nautisme rencontre l'automobile

Le Sea Drive Concept, c'est la rencontre de deux géants de l'industrie française – Bénéteau dans le nautisme et Peugeot dans l'automobile. L'idée est de mutualiser les technologies développées par chacun pour concevoir un poste de pilotage de bateau "novateur". Ce démonstrateur – fonctionnel au passage – a été développé par le Peugeot Design Lab et intègre au I-cockpit Peugeot, la technologie Ship Control développée par Bénéteau et que l'on a pu découvrir sur le Gran Turismo 50 au Cannes Yachting Festival.

"L'idée est de regrouper les équipements de confort et les paramètres du bateau, d'intégrer la connectivité au sein d'un même poste de pilotage. C'est une évolution du poste de pilotage" nous explique Edouard Bergevin, de la direction marketing Peugeot.

Ce poste de pilotage futuriste pourrait équiper les sports-cruiser, mais aussi des vedettes, comme des Gran Turismo. Mais pour l'instant il n'en est pas question puisque Sea Drive Concept n'est qu'un exercice de style, comme nous l'a expliqué Edouard Bergevin.

Utiliser un concept qui a fait ses preuves chez Peugeot

Le I-cockpit est "une architecture" développée par Peugeot et qui équipe depuis 2012 de nombreuses voitures de la marque. 4 millions d'utilisateurs se sont déjà laissés séduire par ce poste de conduite développé pour prodiguer la meilleure expérience automobile. On retrouve d'ailleurs ce système sur les Peugeot 208, 308 et 2008, qui se compose de 3 éléments distinctifs :

  • Volant compact: permets moins d'amplitude de mouvement lors des manœuvres pour plus de maniabilité, de rapidité et d'agilité.
  • Grand écran tactile: regroupe toutes les commandes de confort et permet de gérer facilement tous les équipements du véhicule.
  • Combiné tête haute: toutes les informations sont réunies dans l'axe du regard du conducteur pour lui éviter de quitter la route des yeux. Une fonction rendue possible grâce au volant réduit.

"C'est grâce à la spécificité du Peugeot Design Lab, où travaillent des designers et des ergonomes (et pas que pour la marque automobile, mais aussi pour de grandes marques) que nous avons pu marier les deux univers" explique Édouard Bergevin.

Associer la technologie Ship Control de Bénéteau

On a découvert la technologie Ship Control en septembre 2017 lors du Cannes Yachting Festival, sur le Gran Turismo 50. Cette interface intuitive et tactile – inspirée des ordinateurs de bord automobiles – permet de regrouper les fonctionnalités du bateau, en fonctionnant sur la base du multiplexage. "L'objectif est de rendre la plaisance accessible au plus grand nombre et d'améliorer l'expérience client en leur proposant de gérer facilement leur navigation et la vie à bord" nous explique Anne Gourcuff, Communications Project Manager.

Depuis un écran de navigation ou n'importe quelle tablette de plus de 7 pouces connectée au WiFi interne du bateau, on peut régler simplement plusieurs paramètres : climatisation, éclairage, page dédiée à la navigation, Hi-fi, fluides (eau noire…), compte-tour, contrôle…

Un poste de pilotage facile à utiliser

Sur le démonstrateur, on a pu découvrir comment se présentait le Sea Drive Concept. On trouve d'un côté le "pilotage" et de l'autre le "confort", et il suffit de switcher de l'un à l'autre avec des touches piano, de manière très simple. Tout est tactile et on accède directement aux fonctionnalités par l'intermédiaire d'un écran de 17 pouces. La tablette installée au-dessus du volant est détachable et s'utilise comme un prolongement du Ship Control. On peut donc l'utiliser même si on est dans le cockpit ou sur le pont avant du bateau.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


A lire aussi sur Bateaux.com