Essai Solenn 42, le plus grand voilier de Franck Roy


Le Solenn 42 construit par les chantiers Franck Roy affiche la même voûte interminable que ses petits frères de 23, 27 et 32 pieds. Mais ses 13 mètres de coque proposent un confort et des qualités marines plus séduisants encore. Nous avons eu l'occasion de l'essayer en mer avant sa livraison.

20 ans que Franck Roy anime son chantier ! L’occasion de découvrir le plus grand voilier du constructeur, le Solenn 42. Une unité qui doit beaucoup à la fidélité que les clients de Franck lui portent. Jacques, nouveau propriétaire de cette première unité de la série, a pris livraison de son quatrième voilier estampillé Franck Roy :

"Jacques est mon deuxième client", explique Franck "Il y a bientôt 20 ans, il m’a commandé un Joli Morgann, puis un Solenn 23 avant un Solenn 32… Quand on lui a livré son troisième bateau, il nous a dit que dans six ans, on lui en ferait un plus grand… Du coup je lui ai présenté les premières esquisses du 42. Jacques m’a demandé un chiffrage, validé le devis. La construction a duré deux ans."

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Une construction en strip planking

Afin d’éviter l’investissement dans un moule, difficile à amortir dans le cadre d’une série très limitée, Franck a opté pour une construction en strip planking. Une réalisation bien plus gourmande en heures de travail que le polyester, mais qui réclame un outillage minimum. Le Solenn 42 est donc un voilier en bois ! Mais sans les soucis d’entretien grâce à l’imprégnation et la protection par une résine époxy.

La construction démarre la coque à l’envers, à partir d’une ossature en contre-plaqué marine plaqué chêne. Les fonds – zone d’ancrage de la quille – et le haut des bordés – les reprises des cadènes – sont renforcés par du tissu carbone/époxy. Les lattes en bois (red cedar) sont ensuite pointées sur les couples. Les interstices sont mastiqués puis c’est toute la coque qui est protégée par du tissu de verre imprégné d’époxy. La construction est alors retournée ; la coque a droit à une stratification intérieure avant le montage des aménagements et la pose du moteur. Vient l’heure du pontage en contre-plaqué marine stratifié époxy avant l’incontournable lattage teck. Le Solenn 42 est alors quillé, transporté à La Rochelle et enfin mâté.

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Un comportement très sain sous voiles

Sur l’eau, le Solenn 42 est bien fidèle aux lignes néo-classiques de ses petits frères. Étrave droite avec des entrées d’eau très fines, formes arrière porteuses et flottaison relativement large, voilà pour les caractéristiques contemporaines… L’ambiance traditionnelle n’est pas en reste avec cette fameuse longue voûte de plus de deux mètres d’élancement, tonture de pont marquée et un tableau arrondi du plus bel effet. Les matériaux sont nobles : sur le pont, profusion d’acajou verni, teck et inox.

Léger et servi par une surface de voile généreuse, le Solenn 42 affiche de belles dispositions par petit temps. Grâce à l’enrouleur de génois intégré sous le pont, les manœuvres sont facilitées et la surface de la voile d’avant optimisée. Par belle brise – à partir de 15/16 nœuds de vent réel – la vitesse dépasse les 10 nœuds au portant sous gennaker. Le petit clapot est découpé avec aisance par la carène et le bateau tangue peu grâce à un centrage des poids bien étudié. Grâce à un rapport de lest de 36%, la gîte est contenue et les réductions de voilure n’interviennent qu’au-dessus de 4 Beaufort. Les deux safrans assurent un excellent contrôle du bateau à la gîte et la barre reste très douce.

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Priorité au farniente sur le pont

Le plan de pont fait la part belle au teck et les déplacements sont aisés vers la plage avant, bien dégagée. Pour l'amarrage, Franck Roy a prévu six taquets repliables de la plus belle facture. À l’étrave, une delphinière intégrée supporte le davier et son ancre, mais aussi le point d’amure du gennaker. Les manœuvres reviennent vers le cockpit. Elles sont reprises sur une paire de winches à l’arrière du rouf et une seconde plus bas, à l’avant des hiloires. Les assises du cockpit, avec leurs 2,80 mètres de long, rassemblent sans difficulté un équipage complet.

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Au mouillage, le chantier a prévu une petite table amovible. Tout à l’arrière, place au farniente avec une plage arrière de près de 3 mètres de long. C’est là que se cache une immense soute, assez grande pour y loger une annexe gonflée. Un astucieux palan amovible permet de la mettre à l’eau.

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Emménagements sur mesure

Il y a de quoi être surpris à l’intérieur : ce voilier de 13 m de coque ne compte qu’une seule cabine ! Il s’agit d’emménagement sur mesure pour le programme de Jacques : essentiellement de la navigation à la journée. Franck Roy insiste sur cette possibilité, pour le propriétaire, de personnaliser son voilier à l’envi.

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Le plan standard proposé par les architectes Mortain/Mavrikios prévoit plus classiquement trois cabines, une cuisine, un cabinet de toilette et une table à carte. Au pied de la descente, on relève 1,86 m de hauteur sous barrots. Les ouvertures sur l’arrière du rouf apportent une lumière bienvenue, même porte fermée.

Construction Navale Franck Roy Solenn 42

Le carré est assez vaste pour accueillir six, voire huit convives. La circulation vers l’avant est un peu gênée par la faible hauteur des porques structurels (1,37 m), mais la largeur du passage permet de s’en accommoder rapidement. La touche Franck Roy ? La finition, très soignée, et l’usage généreux de bois massif.

Plus d'articles sur les chaînes :

Solenn 42, la fiche technique

MarqueCN Franck Roy
ArchitecteAlain Mortain & Yannis Mavrikios
Longueur de coque13.08
Largeur3.79 m
Tirant d'eau2.30 m
Déplacement lège6 400 kg
Surface de voilure au près90 m2
Nombre de moteurs maximum1
Voir la fiche technique du Solenn 42
Réagir à cet article
Bernard Martinière - 23 Mars 2018
Propriétaire d'un Maïca à voûte, CMN de 1962, je suis bien entendu amoureux du Solenn 42, loin de ma bourse hélas… bravo pour cette réalisation superbe…
Ajouter un commentaire...
Les plus beaux bateaux de légende
A lire aussi sur Bateaux.com