MENURegate.com
La course par Bateaux.com
SE CONNECTER

Volvo Ocean Race 2018 : C'est parti pour la plus longue étape de la course !

Après 15 jours de repos à Auckland, une des villes phares de la Volvo Ocean Race, les sept Volvo Ocean 65 se sont élancés ce dimanche à 14 h heure locale. Direction Itajai, la plus longue étape de la course avec 7 500 milles nautiques, soit plus de 14 000 kilomètres pour rejoindre le Brésil.

MAPFRE et Dongfeng Race Team
Le

C'est reparti… Après un in-port remporté par Dongfeng Race Team, la flotte de la Volvo Ocean Race 2018 est repartie d'Auckland (Nouvelle-Zélande) pour 7 500 milles nautiques en direction d'Itajai, au Brésil. Cette étape est la plus longue de la course, mais sera certainement aussi la plus difficile. Elle comptera surtout double au classement général et l'équipage qui franchira en premier le Cap Horn gagnera un point bonus. De quoi motiver les troupes !

Pour la 10e fois dans l'histoire de la course (sur 13 éditions), Auckland s'est transformé en un lieu incontournable pour les aficionados de la course… À terre comme en mer, des milliers de spectateurs déambulaient à pied ou sur des embarcations pour saluer les 64 marins prenant le départ de cette 7e étape.

Dans la baie, on enregistrait 15 à 18 nœuds de vent d'est, sud-est, alors qu'à l'extérieur, la brise atteignait les 23 nœuds. Ce sont MAPFRE et Dongfeng Race Team qui ont coupé la ligne en premier et deuxième, avant d'opter pour la gauche du plan d'eau, vers la bouée au vent.

Dès le départ, les sept bateaux sortaient les plus grandes voiles de leur attirail pour une descente vers le pont de la baie d'Auckland, avant d'entamer un dernier bord, au près, vers la sortie du Golfe d'Hauraki.

"On va attaquer une étape importante de la Volvo Ocean Race, une étape dure, une étape difficile, on va aller naviguer dans le sud et passer le Cap Horn ; même si certains y ont déjà été, ça va être une étape clé. Nous avons beaucoup de points à prendre, mais aussi beaucoup de risques que la course s'arrête. La dernière fois, il ne faut pas oublier qu'on a cassé un mât..." expliquait Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race Team et trois Volvo Ocean Race à son actif dont deux en tant que skipper.

Aujourd'hui, l'équipage franco-chinois ne compte que cinq points de retard sur son concurrent espagnol alors que 56 points sont encore en jeu avant l'arrivée de la course à La Haye en juin prochain. L'occasion pour Charles Caudrelier et son équipe de remonter sur MAPFRE comme l'explique le skipper "Le bilan est qu'aujourd'hui on est à cinq points derrière MAPFRE, maintenant on a prouvé qu'on était plus à l'aise que les autres dans des conditions comme celles de la première étape du sud. Sur quasiment tous les bateaux, il y a de très bons marins vainqueurs de la Volvo Ocean Race... Ils savent manœuvrer dans ces conditions-là. Je pense que le niveau est de plus en plus proche. Maintenant, c'est l'occasion de prendre des points, mais ça va être difficile. On l'a bien vu, tout le monde ou presque a gagné une étape à part nous Brunel et Turn the Tide on Plastic donc il faut que ça tourne !"

Dès ce soir, les conditions vont être très musclées, puisque quatre mètres de houle sont attendus, ainsi que des vents atteignant les 40 nœuds...

Reportage : Volvo Ocean Race 2017-2018

Volvo Ocean Race : Première victoire d'étape pour Team Brunel et changement de leader au général !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO