Web série Gros passage mouvementé pour Hugo sur son Écume de Mer


En croisière, on subit la météo. Hugo entre Gibraltar et les Canaries se retrouve coincé sous une dépression et subit une mer très forte pendant plusieurs jours. Récit de cette fin de traversée.

La descente depuis Gibraltar vers les Canaries ne fut pas de tout repos pour Hugo sur son Écume de Mer Ann Alé. En effet, alors qu'il mettait initialement le cap sur Madère, une violente dépression l'a contraint de continuer vers les Canaries, soit d'allonger sa route. C'est donc 8 jours plus tard qu'il arrive à toucher terre.

Au cours de ce périple, il a rencontré une très grosse mer et des vents à plus de 35 nœuds. Des conditions qui ont secoué le marin et mis à mal le matériel. Deux vagues sournoises se sont ainsi invitées à bord, remplissant la cabine de plus de 100 litres d'eau et arrachant la capote au passage. Des conditions difficiles qui montrent - s'il en est besoin - que l'Écume de Mer est vraiment un bon bateau marin et parfaitement adapté à ces navigations hauturières.

Ecume de Mer, la fiche technique

MarqueChantier Mallard
ArchitecteGroupe Finot
Longueur hors-tout7.92 m
Largeur2.67 m
Déplacement lège1 814 kg
Voir la fiche technique du Ecume de Mer
Reportage : Hugo et son Ecume de Mer

Hugo franchit Gibraltar et met le cap au sud

Après 8 mois de travaux incroyables, Hugo met à l'eau son Écume de Mer

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


A lire aussi sur Bateaux.com