MENUBateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer
SE CONNECTER

De la route à la mer, Tringa Boat valide son concept !

En décembre 2017, nous vous présentions le Tringa Boat, un bateau amphibie capable de rouler sur route. Inventé par Guirec Daniel, ce dayboat de 6,42 m a été conçu pour les plaisanciers vivant à proximité du littoral et n'ayant pas de place au port. Une nouvelle étape est désormais franchie puisque le prototype a été testé en mer… Et comme nous l'explique Gilles Sécheresse, directeur commercial de Tringa Boat, l'essai s'est avéré concluant. Nous vous invitons à le découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Tringa Boat © Youtube
Le

Le 6 mai 2018, le Tringa Boat faisait ses premiers essais en mer. Ce dayboat de 6,42 m possède la particularité de pouvoir rouler sur la route grâce à trois pneus enchâssés dans des chambres étanches, qui fonctionnent à la manière des trains d'atterrissage d'un avion. Guirec Daniel – le concepteur – et Gilles Sécheresse – Directeur commercial – ont pu tester sur route et sur l'eau le comportement du bateau qui "remplit parfaitement toutes les fonctionnalités attendues" explique Gilles.

Bon comportement en mer et sur route

Sur la route, le comportement est très bon. Comme attendu, il atteint la vitesse de 16 km/h avec un moteur thermique essence 4 temps de 27 CV. La mise à l'eau s'est aussi bien passée, comme nous le détaille Gilles, et cette première navigation en mer a permis de valider le concept même du bateau.

D'abord, la descente de cale peut se faire sans interruption. Il y a un anti patinage et il suffit de complètement trimer le moteur. "Encore une fois, tout fonctionne comme prévu. Le repliage des roues sous l'eau n'a pu être filmé parce que nous n'avions pas de caméra étanche, mais elles rentrent complètement dans la coque, les volets se ferment parfaitement et sont complètement étanches et l'eau est évacuée du compartiment avant" détaille Gilles.

" On a navigué dans des conditions qui n'étaient pas très musclées, avec un peu de vent et de clapot et nous avons atteint une vitesse entre 20 et 25 nœuds à 4000/4500 tours. C'est ce que nous attendions d'un bateau en rodage. Par contre, nous sommes très contents, car le bateau déjauge très rapidement. À 11 nœuds, nous étions déjà au planning. Nous sommes très satisfaits de son comportement en mer."

Une bonne perception du concept

"Dans l'ensemble, la perception des gens est positive. C'est une super idée ! C'est un bateau routier, mais avant tout un vrai bateau. Sur la route, il est assez imposant et rassurant dans son comportement. Il est haut sur ses roues ce qui permet de rouler sans se poser de questions. Rassurants dans son comportement. Par contre, il ne laisse pas inaperçu, les automobilistes sont étonnées, ils prennent des photos."

Franchissement validé

Les deux hommes en ont également profité pour valider le roulage sur l'estran. Le Tringa Boat roule parfaitement sur du sable mou et sec, notamment sur une surface un peu pentue, une configuration qui pouvait se révéler moins facile au niveau de la progression du bateau.

Quelques points à améliorer

Le Tringa Boat en est toujours à un stade de prototype et cette première navigation a également permis de déceler quelques points d'amélioration. "Le bateau va bien fonctionner comme c'était prévu, mais nous avons quelques pièces à modifier pour le rendre encore plus fiable" explique Gilles.

Une nouvelle mise à l'eau est prévue dans 2 à 3 semaines pour revalider les changements effectués. Puis si tout se passe bien, des essais clients pourront être réalisés d'ici 5 à 6 semaines. "Nous avons pris un peu de retard dans notre planning avec une mise au point hydraulique un peu plus longue que prévu. On est complètement dans la fin de la mise au point du bateau. Fonctionnellement, on a atteint tous nos objectifs."

Désormais, il faut penser à la conception et l'industrialisation du bateau final, qui en plus d'être conçu en Bretagne, sera également construit dans la région. Un bateau Made In France !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Capra Guy 6 jours
Belle prouesse technique en plus d'une très bonne idée, bravo ! Une version future avec un seul et même moteur inboard diesel qui serve à la fois les roues et l'hélice (ou les hélices) suivant les besoins ?

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO