MENURegate.com
La course par Bateaux.com
SE CONNECTER

Volvo Ocean Race 2017-18, une 9e étape qui peut tout changer

La 9e étape de la Volvo Ocean Race a été donnée ce dimanche 20 mai 2018 de Newport. Une étape longue de 3 300 milles jusqu'à Cardiff qui a vu dès le départ un match entre les trois leaders que sont MAPFRE, Dongfeng Race Team et Team Brunel. Une étape qui peut être déterminante puisqu'elle est une de celle qui compte double.

Le

Après un In-port remporté par Team Brunel le samedi 19 mai, les sept équipages de la Volvo Ocean Race se sont élancés de Newport pour une transatlantique de 3 300 milles à destination de Cardiff, au Pays-de-Galle. Une traversée qui pourrait s'avérer décisive puisque cette neuvième étape est la troisième et dernière à attribuer le double de points (soit 14 pour le premier, plus un point de bonus), et que trois points seulement séparent au classement général le leader, MAPFRE, du second, Dongfeng Race Team, Team Brunel étant en embuscade à onze points de l'équipe espagnole.

Le départ a été donné dans une bonne brise de sud-ouest. Un départ groupé, les sept Volvo Ocean 65, 6 en tribord amure, Dongfeng Race Team en bâbord, coupant la ligne quasiment en même temps, avant que les 3 leaders de cette Volvo Ocean Race ne prennent les commandes de la flotte. Un parcours préliminaire avec 1 minute d'avance sur MAPFRE et 1'21" sur Dongfeng Race Team, avant qu'ils ne mettent le cap vers le large.

Les 64 marins de cette édition – embarqués sur cette étape d'un peu plus d'une semaine – vivent une entrée en matière tonique, avec un front attendu dans la nuit de dimanche et lundi qui devrait générer des vents de sud-ouest soutenu de 20-30 nœuds, mais qui s'essouffleront peu à peu pour laisser la place à une situation météo visiblement complexe.

"Il y aura un choix à faire demain matin, il faudra aller au nord ou au sud. Ce n'est pas forcément un choix déterminant, mais ça peut faire un écart. La flotte va être un peu perdue, car la météo n'est pas très claire. Tout peut évoluer, ça va être une course passionnante à suivre à terre, car je ne vois pas la flotte rester tout le temps ensemble" expliquait le skipper de Dongfeng Race Team, Charles Caudrelier, dimanche matin.

À ses côtés, Marie Riou se demandait également quelles stratégies allaient primer : "Il y a l'air d'y avoir plusieurs options qui se dessinent. Je pense que le leader de la flotte choisira la route et que tout le monde va se suivre un peu. Ou sinon, il y aura de gros écarts et on se rejoindra plus tard au milieu de l'Atlantique. On est sur la fin de la course, c'est une étape qui compte double et le top, ce serait de gagner, toute l'équipe a envie d'arriver en tête à Cardiff. C'est ma première transatlantique avec 24 heures qui seront très dures dans du vent fort, mais ce n'est que 8-9 jours, donc après les dernières longues étapes, cela ne peut être qu'une partie de plaisir ! C'est aussi le retour en Europe. Il va falloir qu'on arrive en forme dans la baie de Cardiff qui pourra être décisive et où tout pourra encore se jouer."

Cette arrivée pourrait donc ressembler à celle de Newport et rebattre les cartes du classement général, comme l'indique Charles Caudrelier "L'arrivée sera très compliquée, voire même foireuse avec peu de vent et beaucoup de courant, ça peut faire une arrivée aussi dramatique qu'à Newport."

Reportage : Volvo Ocean Race 2017-2018

Volvo Ocean Race 2018 : Où en est-on ?

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO