MENURegate.com
La course par Bateaux.com
SE CONNECTER

Volvo Ocean Race : changements de propriétaire, nouveaux bateaux…

Alors que cette 13e édition bat son plein, avec un podium ultra serré et encore deux étapes à courir, l'organisation annonce la cession de la course à un nouvel organisateur. Le groupe automobile suédois Volvo Group qui était à la tête de la Volvo Ocean Race depuis 20 ans laisse sa place à une société d'évènementiel espagnol.

Volvo Ocean Race 2017-2018
Le

Volvo continue son rôle de sponsor

La prochaine édition de la course autour du monde en équipage qui se déroulera en 2021 ne sera plus organisée par Volvo Group et Volvo Cars, copropriétaires de l’évènement depuis maintenant 20 ans. Le groupe automobile suédois vient de céder la Volvo Ocean Race a Atlant Ocean Racing Spain, mené par Richard Brisius, Johan Salén et Jan Litborn. Cette société espagnole d'évènementielle est basée à Las Palmas, dans les îles Canaries. Volvo Cars restera un sponsor de l'édition 2021, et des discussions sont menées actuellement avec les villes étapes et d'autres sponsors qui intègreraient la prochaine édition.

"La Volvo Ocean Race a été un excellent support pour construire nos relations clients, renforcer la marque Volvo et présenter notre entreprise et nos produits à une audience mondiale" a déclaré Kina Wileke, Vice-Présidente Exécutive de la communication pour Volvo Group. "Après 20 ans, nous sentons qu'il est temps pour nous de passer les rênes à un nouveau propriétaire avec les compétences nécessaires pour mener cette compétition prestigieuse, avec l'expérience et la compréhension nécessaire pour amener cet évènement encore plus loin. Volvo Car continuera de supporter la prochaine édition de la course en tant que sponsor, en mettant l'accent sur le développement durable" a ajouté Björn Annwall, Senior Vice-Président pour Volvo Car.

Des repreneurs connus de la course

Brisius, Salén, et Litborn ne sont pas des inconnus de la prestigieuse course autour du monde, puisqu'ils ont été impliqués dans sept campagnes ces dernières 28 années. Brisius et Salén ont commencé en tant que navigateurs, lors de l'édition 1989-90, avant de la remporter en tant que team managers, avec EF Language (1997-98) et Ericsson 4 (2008-09). Plus récemment, ils ont managé Team SCA, l'équipe féminine qui participait à la dernière édition de la course (2016). Enfin, en décembre 2017, les deux hommes étaient nommés Président et Co-Président de cette édition de la Volvo Ocean Race.

"L'histoire de cette course autour du monde est inspirante et le futur est très prometteur. L'humain est au centre de cette course et je suis ému à l'idée de servir certains des meilleurs athlètes et professionnels du sport dans le monde, ainsi que les principaux partenaires de la course et les villes étapes. Je suis heureux de voir que beaucoup de mes rêves sont devenus réalité. Tout d'abord, mon rêve de participer à cette course, puis celui de devenir un team manager, suivi par celui de gérer la course, pour finalement en être à la barre pour le futur. Nous sommes engagés sur le long terme, et sommes déterminés à ce que la course ne cesse de se renforcer en tant qu'évènement sportif majeur et mondial. Je suis impatient de prendre part à l'évolution de cette course unique, en travaillant avec les équipes, les villes étapes, Volvo ainsi que nos partenaires clés" a déclaré Richard Brisius.

Une seule course pour deux classes de bateaux

Sur la prochaine édition, les organisateurs souhaitent faire naviguer deux sortes de bateaux. Les Volvo Ocean 65 d'une part et une autre classe de bateaux qui reste à définir. Serait-ce donc les fameux IMOCA, dont on sait que les acteurs de la classe ont donné leur accord.

"Nous continuerons d'innover, et c'est prometteur de savoir que dès le premier jour, nous pouvons penser à long terme, puisque nous avons déjà les ressources nécessaires pour sécuriser la prochaine course. Ouvrir la course à une autre classe existante nous permettrait de puiser dans une gamme de bateaux pouvant faire le tour du monde, à la pointe de la technologie. Nous voyons ceci comme un moyen de challenger les meilleurs marins de la planète avec une classe qui encourage le développement et qui est sur le devant de la scène de notre sport" a affirmé Johan Salén.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO