Départ pour un double tour du monde, 300 jours en solitaire pas comme les autres

A l’occasion du baptême d’Ant Arctic Lab qui est parti dimanche pour une course inédite, nous avons rencontré Norbert Sedlacek afin qu’il nous dévoile les détails de ce tour du monde pas comme les autres.

Norbert s'est lancé dimanche 29 juillet 2018 dans un voyage ambitieux : une double circumnavigation au départ des Sables-d’Olonne. Son expédition doit l’emmener au passage du Nord-Ouest, descendre plein sud à l’ouest des Amériques, passer une première fois le cap Horn,  contourner l’Antarctique et passer une deuxième fois le cap Horn avant de mettre le cap vers la France. 36 000 milles, environ 300 jours en solitaire !!

A peine 1 mois de mis au point

Le bateau mis à l’eau le 16 mai 2018 pour une première navigation le 20 juin n’aura pas eu qu'un mois pour naviguer, tester et éprouver les différents systèmes qui innovent sur beaucoup d’aspects. "Quand tu pars pour 36 000 milles, il faut garder les matériaux dans de bonnes conditions sans les casser avant le départ, mais je pense qu’on est vraiment prêt" justifie Norbert.

 

En fibre de basalte

La principale nouveauté de ce bateau – qui est aussi sa raison d’être – est sa fabrication en fibre de basalte.

"La roche volcanique est un matériau qui a une surface très dure, qui est complètement hydrophobe, qui résiste aux UVs, contrairement au Kevlar et qui absorbe les chocs efficacement, contrairement au carbone. Par ailleurs, c’est 25% moins cher que le carbone. En termes de propriétés mécaniques, on a la même résistance à la tension que ce dernier, mais c’est un peu plus lourd" nous explique Norbert.

Le matériau avait été éprouvé sur le Fipofix, un mini voilier de 16 pieds, que Harald Sedlacek – le fils de Norbert – avait mené à travers l’Atlantique en 2010. Suite à cette expérience réussie, les partenaires de Norbert (Innovation Yacht) veulent aller plus loin. Bien que la construction d’un Classe 40’ fût envisagée pour courir une régate de New York à Vancouver, c’est finalement sur un 60 pieds que l’équipe va s’orienter.

Un 60 pieds en marge de la jauge IMOCA

Parmi les autres particularités, on notera que le bateau est équipé d’une double coque afin d’assurer l’étanchéité en cas de collusion. Il est également pourvu d’une dérive centrale en avant de la quille en plus de deux dérives latérales. Ant Arctic lab embarque également deux moteurs électriques.

Le bateau a été conçu pour Norbert et spécifiquement pour ce projet. Il est équipé d’une barre à roue en arrière d’une casquette très haute. L’habitacle est volumineux et s’organise autour d’un espace navigation bardée d’instruments. En revanche, aucun confort particulier n’est prévu pour aider à mieux tolérer tout ce temps en mer.

Le départ a été donné le dimanche 29 juillet 2018 à 11h sous un temps magnifique après un bref et émouvant départ du ponton à 9h. Ant Arctic lab a calmement remonté le chenal accompagné de quelques bateaux accompagnateurs. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Vendée
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...