Hanse 458, pousser plus loin la recherche pour améliorer la vie à bord

Le salon de Cannes 2018 sera l'occasion pour le constructeur allemand Hanse de présenter des nouveautés dans sa gamme voile. Ainsi on pourra découvrir le Hanse 458, un voilier de croisière de 14 m de long. Cette gamme dont l'appellation se termine par un "8" se veut innovante pour offrir plus de confort et de facilité à manœuvrer.

Avec l'annonce du Hanse 458, le chantier allemand insiste sur la réflexion poussée qui a permis de définir un nouveau standard de confort et de performance. Toujours à la recherche de l'innovation, le chantier améliore l'utilisation de ses bateaux.

Hanse 458 

Idéal pour un équipage réduit

Hanse a été un des premiers à adopter sur tous ses modèles un foc autovireur. Virer de bord sans n'avoir à toucher aucune écoute facilite vraiment la vie à bord. Seul le barreur agit sur la barre, l'équipage pouvant continuer ses occupations sans effort. Si cette configuration est bien utile au près, en revanche, elle montre des faiblesses dès que l'on s'écarte du lit du vent. La petite surface du foc (obligatoire pour passer devant le mat) devient trop faible au portant. Pour y remédier, il faut envoyer un code zéro ou un gennaker qui viendra prendre le relai de ce foc autovireur.

Pour faciliter l'implantation de cette voile, le Hanse 458 adopte un davier d'étrave installer comme une sorte de petit bout dehors. Assez proéminent, il aura la fonction d'amurer la voile de portant, mais aussi de servir de delphinière pour écarter l'ancre de l'étrave. Très utile sur ces voiliers dont l'étrave est verticale.

Pour que le voilier se manœuvre simplement par une seule personne, toutes les manœuvres reviennent devant le poste de barre, aucun piano sur le rouf ne vient encombrer le cockpit.

Hanse 458 

Bain-de-soleil à foison

L'aménagement du pont du Hanse 458 n'est pas révolutionnaire. Le cockpit s'articule avec 2 barres à roue et un espace détente avec une table centrale.  Le cul du bateau est fermé par un tableau arrière qui ferme le cockpit et qui s'ouvre en plage de bain.

Mais c'est surtout sur les 2 bains de soleil que le focus est fait. En effet, le pont du Hanse 458 peut s'équiper d'un bain-de-soleil sur le rouf sous la bôme et d'un autre à l'avant du mât. Deux espaces qui seront appréciés au mouillage pour la vie à bord.

Hanse 458 

Disparition de l'épontille

Pour reprendre les efforts de compression du mât, les constructeurs installent des épontilles sous le pont. Ce tube (généralement en inox) traverse la cabine et vient s'appuyer sur la quille. Sur le 458, Hanse a fait disparaître cet accessoire peu en adéquation avec l'aménagement et le design intérieur. Pour reprendre la charge du mât, la cloison principale qui sépare le carré de la cabine avant est réalisée en composite avec des renforts en carbone afin d’offrir une structure rigide et directe entre le pied de mât et la quille.

Hanse 458 

Volume et lumière

Ce Hanse 458 est disponible en version 3 ou 4 cabines. Dans ce dernier cas, la cabine avant est divisée en 2. On notera le cabinet de toilette avant qui se dédouble sur chaque bord : bâbord étant un WC isolé et tribord étant réservé à la douche.

Hanse 458

Avec de nombreux hublots, le chantier a tenté de laisser entrer un maximum de lumière dans le bateau. Ainsi les cabines arrière n'ont pas moins de 6 hublots chacune ! De même le carré est éclairé (et ventilé) par 4 grands panneaux de pont ouvrants en plus des hublots de coque. Ainsi équipé, le monocoque, souvent qualifié de "cave", ne peut plus être considéré comme tel !

Hanse 458, la fiche technique

MarqueHanse Yachts
ArchitecteJudel/Vrolijk
Longueur hors-tout14.04 m
Longueur de coque13.55 m
Largeur4.38 m
Tirant d'eau1.82 m
Catégorie CEA
Nombre de passagers10
Déplacement lège11 700 kg
Surface de voilure au près103 m2
Nombre de moteurs maximum1
Carburant210 L
Voir la fiche technique du Hanse 458
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Salons Nautiques
Cannes Yachting Festival
A lire aussi sur Bateaux.com