Mirapakon MK300, un antifouling qui n'en est pas un !

Difficile de faire le clair derrière les formulations des produits pour lutter contre la salissure des coques : biocides, silicone, nanoparticules… La société Mirapakon a décidé de dévoiler un peu plus la composition et le fonctionnement de son MK300.

Dans un article qui présente de nouvelles solutions antifouling, nous avons associé le Mirapakon MK300 avec d'autres produits à base de nanoparticules. Nous avons fait cet amalgame, car jusqu'à aujourd'hui, aucune indication sur la réelle composition du produit n'avait encore été indiquée : nous savions juste que le produit "se présente comme un film transparent sur lequel les matières vivantes ont du mal à se fixer" ou encore qu'il s'agit "d'une formulation chimique qui envoie un message aux organismes vivants pour les repousser". Assez mystérieux tout de même…

Aujourd'hui Olivier Marion, le chimiste Directeur Développement des Produits Mirapakon en dévoile un peu plus à Bateaux.com :

"Le produit Mirapakon n’est pas du tout comme une peinture classique. Une peinture marine classique est un mélange dans un solvant, de différents composés comme des pigments, des liants, des épaississants et des molécules actives contre le biofouling (dont le cuivre par exemple).

Les peintures qui utilisent des nanoparticules sont des peintures classiques (comme je viens de décrire) à la différence que les molécules actives contre le biofouling sont des nanoparticules.

Mirapakon ne veut pas des nanoparticules

Pour avoir une idée de ce que sont les nanoparticules, on peut lire l’article Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Nanoparticule). Ici, je site cet article : "Les études toxicologiques démontrent clairement que la très petite taille des nanoparticules est un élément-clé au niveau de la toxicité, surtout au niveau des particules non ou peu solubles […] les propriétés de surface, la capacité à induire des radicaux libres ou à libérer certains ions peuvent également influer substantiellement sur la toxicité. Plusieurs effets pulmonaires ont été documentés dont la capacité de certaines nanoparticules à induire des granulomes pulmonaires." Puisqu’il semble y avoir des problèmes écologiques et des problèmes de santés qui sont directement liés aux nanoparticules, Mirapakon a fait le choix de ne pas les utiliser dans ses produits.

Une mebrane de silice contre le fouling

La technologie Mirapakon est vraiment différente des peintures classiques. C’est une membrane de silice qui vient se greffer chimiquement sur les surfaces. Dans le contenant du produit Mirapakon, ce n’est pas un mélange de différents composés, c’est un milieu réactionnel stabilisé. Lorsque le produit Mirapakon est placé sur une surface, le solvant s’évapore ce qui permet la complétion de la réaction chimique et la formation du film protecteur. Les premiers produits Mirapakon pour le domaine maritime formaient des surfaces hydrophobes sur lesquels les organismes marins avaient de la difficulté à s’accrocher ce qui permettait de facilement laver la coque des bateaux lorsque le biofouling se présentait (propriétés fouling release).

Une nouvelle génération de produits en développement

La nouvelle génération de produit Mirapakon a subi une modification chimique afin de créer une surface qui combat activement la formation du biofilm (même si aucun biocide n’est libérer dans l’environnement). Cette surface active ne viendra pas éliminer totalement le  développement du biofouling, mais viendra retarder son apparition (dans la majorité des cas). De plus, l’effet fouling release reste toujours présent.

Toujours en phase de recherche

La technologie développée par Mirapakon est très générique (on peut la modifier facilement) et nous sommes constamment à la recherche de produits plus efficaces dans différentes applications. Afin de répondre aux demandes des propriétaires de bateau, nous développons actuellement une gamme de produits Mirapakon qui offrira une activité biocide plus marquée tout en étant le moins dommageable possible pour l’environnement."

Vous l'aurez compris, Mirapakon est en pleine phase de développement et de nouveaux produits, notamment pour fonctionner dans les eaux plus chaudes que celle du Canada, sont en cours de test. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des résultats de ces essais. Nous espérons fortement qu'ils seront efficaces, car ils vont dans le sens d'une navigation écologique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

SKOP Alain 2 mois
Se dirigerait-on vers une véritable navigation écologique? A suivre...
Gélinas Jean-Bernard 2 mois
C'est définitivement l'objectif de Mirapakon!
mosconi michel 2 mois
société fantôme, ne répondent pas aux mails les personnes sur leur site ne font plus parti de la société ??????????
Gélinas Jean-Bernard 2 mois
M. Mosconi, Mirapakon est pourtant bien vivante :-) Nous avons tenté d'entrer en contact avec vous par email le 7 septembre dernier. Je vous invite à contacter notre directrice de la division maritime, Mme Langevin, à mlangevin@mirapakon.com. Concernant notre site web, il est actuellement en reconstruction et effectivement, les personnes contacts sont à mettre à jour. Vous pouvez également entrer en contact avec nous via nos média sociaux (LinkedIn et Facebook). Merci

A lire aussi sur Bateaux.com