Hors-Série McMurdo, une nouvelle génération de balises EPIRB

Depuis le 1erjanvier 2015, les bateaux qui naviguent à plus de 60 milles d'un abri doivent embarquer une balise de détresse EPIRB. S'il existe plusieurs modèles de balises répondant à cette nouvelle directive, le fabricant McMurdo distribué en France par Navicom va plus loin avec une toute nouvelle génération de balises. Plus performantes et surtout qui combinent différents systèmes.

La balise EPIRB utilise le réseau satellitaire Cospas-Sarsat. Le réseau originel fonctionne avec des satellites géostationnaires (GEOSAR) et des satellites à basses altitudes (LEOSAR). Avec ces deux réseaux, tout le globe est couvert (même les pôles) et une alerte est déclenchée en moyenne en 20 minutes suivant le point du globe concerné. En plus, si la balise EPIRB est équipée d'un GPS, elle transmet sa position et l'intervention de secours gagne en précision et augmente en rapidité.

Une dernière génération de balises

McMurdo vient de lancer une nouvelle génération de balise. Elle utilise les récepteurs GNSS et est entièrement compatible MEOSAR, permettant une plus grande précision et une plus grande rapidité de localisation.

Le GNSS est un système de positionnement qui combine tous les systèmes actuels (GPS, Glonass et Galileo) soit 72 satellites au lieu des 12 du seul système GPS. Cospas-Sarsat modernise actuellement son système en plaçant des récepteurs (récepteur-transpondeur Rx/Tx) de recherche et de sauvetage à bord des nouveaux satellites de navigation opérés par les États-Unis (GPS), la Russie (Glonass) et l’Europe (Galileo).

Cet accroissement du système améliore considérablement la rapidité de détection et la précision de localisation des balises. Mais surtout la couverture satellitaire devient largement augmentée avec 72 satellites qui sont toujours au-dessus de nos têtes.

Ces satellites sont placés en orbite autour de la terre à des altitudes comprises entre 19 000 km et 23 000 km, ce qui est considéré comme une orbite d’altitude moyenne. Cette nouvelle composante du Système Cospas-Sarsat est ainsi dénommée MEOSAR. Il complétera les systèmes existants LEOSAR et GEOSAR.

Une alerte quasi-immédiate !

Déjà effectif, le système MEOSAR offre les avantages des systèmes, LEOSAR et GEOSAR, sans leurs limites de couverture actuelles, en transmettant le message de détresse et surtout en fournissant sa localisation de façon très précise, avec une couverture mondiale en quasi-temps réel. On parle de moins de 4 minutes pour déclencher une alerte !

Une fois totalement en place, le système MEOSAR apportera également d’autres améliorations pour les balises Cospas-Sarsat. Désormais les nouvelles balises EPIRB recevront une transmission retour qui confirmera aux utilisateurs que le message d’alerte a bien été reçu. Le naufrager saura alors en regardant un voyant lumineux sur sa balise que les recherches sont en cours. Jusqu'à présent, le naufrager ne pouvait que visualiser que sa balise était en route, mais il ne savait pas si le message était transmis.

EPIRB MCMurdo

La balise qui combine EPRIB et AIS

Une balise EPIRB envoie un signal vers la terre via un satellite. C'est très utile si l'on se trouve au large, loin d'autres navires. Un second signal sur la fréquence 121,5 Mhz est aussi émit pour assurer le radio guidage des secours vers la balise.

Mais pour les navigations côtières ou en zone de fort trafic, il est préférable de déclencher une alerte AIS qui sera reçue par tous les navires des alentours. La balise SmartFind G8 AIS combine les deux alertes : EPIRB et AIS. Une double sécurité dans un seul appareil…

  • SmartFind E8 Manuel sans récepteur GNSS : 509 €
  • SmartFind G8 Manuel avec récepteur GNSS : 569 €
  • SmartFind G8 AIS Manuel avec récepteur GNSS : 619 €
Reportage : Hors-série sécurité

Pourquoi choisir un radeau Plastimo ?

Anchor Buddy, l'amortisseur de mouillage pour que l'ancre ne dérape pas

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Hors-Série Sécurité
A lire aussi sur Bateaux.com