Interview / Ian Lipinski : "En passant en Class40 je redeviens débutant"

Ian Lipinski

Ian Lipinski a animé la classe Mini pendant les deux dernières éditions et peut se targuer d'avoir remporté la victoire en série d'abord, puis en proto par la suite, sur son 6.50 à l'étrave ronde en 2018. Désormais, le lorientais d'adoption se lance dans un nouveau projet, celui du Class40. Avec son sponsor, le Crédit Mutuel, le skipper dispose d'un joli budget de 2 millions d'euros pour une campagne de 4 ans jusqu'à la Route du Rhum 2022. La construction de son nouveau bateau - un plan David Raison, qui a été le premier à imaginer une étrave ronde pour la course au large - devrait débuter prochainement, pour une mise à l'eau à l'été 2019. Interview.

Pourquoi te lancer en Class40 ? Est-ce que c'est une suite logique du Mini ?

La suite logique c'était soit la Class40, soit le Figaro. C'est vrai que la Class40 me correspond plus, c'est plus "course au large", plus proche du Mini.

Dans ce projet, on part d'une feuille blanche. C'est ca qui me passionne. On dessine un bateau, avec David Raison, un architecte que je connais et que j'ai choisi. On recommence la même histoire qu'avec l'Ofcet (NDLR : le Mini 6.50 de série qu'il a développé pour le chantier Ofcet), avec un bateau que je serais le premier à découvrir.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton bateau ?

Il va être différent des autres 40 pieds, en termes de carène. On cherche à refaire un bateau qui ressemble le plus possible au proto sur lequel j'ai navigué en Mini. Mais il faut aussi respecter la jauge des Class40 qui n'autorise pas l'étrave Scow. ce sera la plus grosse différence visible.

On souhaiterait que les moules soient commencés courant novembre 2018. On n'est pas encore décidé pour le chantier, ce sera à Vannes ou à La Trinité. Le bateau sera mis à l'eau à l'été 2019.

Tu as choisi David Raison pour sa spécificité sur les étraves rondes ?

Mon Class40 n'aura pas nécessairement une étrave ronde parce que la jauge est contraignante. Mais je voulais reproduire les caractéristiques que j'ai connu sur mon proto en Mini, car il y beaucoup d'avantages. On va essayer de reproduire ça en 40 pieds.

Ton objectif c'est la Route du Rhum 2022 ?

Mon projet va jusqu'à la Route du Rhum 2022, mais je vais faire toutes les grandes courses d'ici là : 2 Jacques Vabres, la Québec Saint-Malo et la Transat anglaise. Peut-être aussi les Sables - les Açores – les Sables et d'autres petites courses de saison.

Quel est ton état d'esprit ?

Je suis extrêmement heureux, j'ai beaucoup de chance. Je ressens à la fois du bonheur, de l'excitation, mais aussi de la pression. Maintenant il va falloir tout faire ! Je vais être garant et responsable ce projet. J'en prend toute la dimension. C'est un cran au-dessus de ce que j'ai pu mener en Mini.

C'est une part d'inconnu mais c'est aussi ce que je recherchais. Je vais mener un projet complet et redevenir débutant dans une catégorie que je ne connaissais pas, avec plein de nouveaux domaines à appréhender.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...