Le maxi Spindrift repart à la conquête du Trophée Jules Verne

L'équipage de Spindrift Racing © Chris Schmid/Spindrift racing

Initialement prévu après l'épreuve de M32 (8 au 12 novembre 2018), le début du stand-by du Trophée Jules Verne a été finalement annoncé en raison de l'annulation de l'épreuve. Ainsi, dès le 5 novembre, les 12 marins du maxi Spindrift attendront une fenêtre météo favorable depuis Brest.

En 2017, l'écurie Spindrift Racing avait tenté par deux fois de battre le record du Trophée Jules Verne à bord de son maxi-trimaran. L'équipage de 12 marins — mené par Yann Guichard, skipper de Spindrift 2 — réitère le défi en 2018. Et le stand-by débutera dès le 5 novembre prochain à Brest, dans l'attente de conditions météo favorables pour s'élancer autour du monde et tenter d'abaisser le chrono établi par Francis Joyon en 2017 de 40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes.

Sur les 14 navigateurs du collectif Spindrift — ils seront 11 à partir aux côtés de Yann Guichard : des familiers du multicoque mixant des expériences en olympisme, en match racing ou en course au large.

Figureront les habitués — le noyau dur de l'équipe Spindrift qui régate à l'année avec Yann et Donna Bertarelli, sa compagne : Christophe Espagnon, François Morvan, Xavier Revil, Jacques Guichard et Erwan Israël.

© Chris Schmid/Spindrift racing

S'ajouteront les solitaires Thierry Chabagny, Sam Goodchild et Erwan Le Roux, habitués à naviguer seuls à bord de leurs Figaro, Class40 et Multi50 respectifs, et pour les deux derniers, engagés sur la Route du Rhum 2018.

Le Lyonnais Benjamin Schwartz, l'Australien Jackson Bouttell et le Suisse Duncan Späth complèteront l'ensemble de l'équipage. Les deux premiers comptent déjà un tour du monde victorieux avec Dongfeng race team, dans l'équipe technique en charge de l'électronique pour Benjamin et sur le pont pour Jackson qui officiait comme numéro un. Quant à Duncan, il sera le bizuth de l'épreuve. Fils de Donna, il a suivi les premières campagnes et à navigué sur le maxi trimaran lors du Fastnet 2015 et de la Québec Saint-Malo 2016.

Thierry Duprey Du Vorsent et Morgan Lagravière prennent les places de remplaçants, tandis que Jean-Yves Bernot joue le rôle de l'indispensable poste de routeur à terre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...