Révélations, les nouveaux projets voile de Banque Populaire

Armel le Cléac'h et Clarisse Cremer

On l'attendait depuis plusieurs semaines la conférence de Banque Populaire ! En effet les rumeurs allaient bon train et même si on pouvait parier sur la construction d'un nouvel Ultime pour Armel le Cléac'h et de l'arrivée de Clarisse Cremer sur le circuit IMOCA sous les couleurs de la banque de la voile, les nouvelles sont désormais officielles.

Toute la presse attendait la confirmation des nombreuses rumeurs concernant l'avenir de Banque Populaire. La date était d'ailleurs inscrite dans tous les agendas : le 22 janvier aurait lieu la conférence de presse du groupe. Voici les annonces faites ce jour : 

Un nouvel Ultime pour Armel le Cléac'h

Armel le Cléac'h chavirait à bord de son trimaran Banque Populaire sur la Route du Rhum 2018. Dans les jours qui ont suivit, ce sont juste des morceaux du rimaran qui ont été récupéré. Le voilier était totalement détruit. Se posait alors la question de savoir si Banque Pop' allait relancer la construction d'un bateau.

Et bien la réponse est oui ! "La Banque de la Voile renouvelle sa confiance à Armel Le Cléac'h et lance la construction du Maxi Banque Populaire XI, un nouvel Ultim qui devrait être mis à l’eau durant l’hiver 2020/2021."

Le skipper participera à son bord à toutes les grandes courses du programme des Ultimes en 2021.

Ce bateau sera le 4e trimaran construit ou développé par le Team Banque Populaire. Ce dernier sera conçu avec l'appui du cabinet d'architecte VPLP Design pour la plateforme et GSea Design pour la structure, en collaboration avec les ingénieurs du bureau d'études du Team Banque Populaire.

La construction sera quant à elle confiée aux spécialistes de voiliers de course au large : Multiplast et CDK Technologies, ce dernier assurant la maîtrise d'œuvre complète du futur Maxi Banque Populaire XI.

Un Vendée Globe 2020 avec Clarisse Crémer

Pour son 30e anniversaire dans le monde de la voile, Banque Populaire a souhaité donné sa chance à un jeune skipper de moins de 30 ans pour l'accompagner dans son premier Vendée Globe. C'est donc tout naturellement que le sponsor s'est tourné vers Clarisse Crémer, qui s'est fait connaître pour ses belles performances sur le circuit Mini et pour ses grandes capacités en communication. Elle récupèrera l'ex-SMA dorénavant baptisé Banque Populaire X.

Ce nouveau projet est confié à Clarisse Crémer, une navigatrice avec qui Banque Populaire partage les valeurs d’entrepreneuriat et de dépassement de soi. Diplômée d’HEC Paris, co-fondatrice de la start-up Kazaden.com, elle est notamment montée sur la 2ème marche du podium de la Mini-transat 2016 lors de sa première course transatlantique. Elle a été sacrée en 2017 "Seamaster of the year".

La jeune femme rejoindra le team en juillet 2019, à l'issue de la Solitaire du Figaro qu’elle courra sous les couleurs d'Everial. Elle participera dès le mois de novembre à la Transat Jacques Vabre avec Armel le Cléac'h, qui l'accompagnera d'ailleurs tout au long de son projet.

Clarisse Cremer : "Ce projet c’est à la fois énormément d’excitation, mais aussi pas mal d’appréhension, et c’est normal, parce qu’il y a beaucoup de choses inconnues. Je me dis qu’en intégrant le Team Banque Populaire, c’est la meilleure école, le meilleur entourage que je puisse avoir pour réaliser une aventure comme celle-là. J’aborde ce projet avec beaucoup d’humilité. Je compte bien poser des milliards de questions, faire des tonnes de fiches en tout genre. Apprendre de manière très accélérée, c’est aussi ça le défi ! Je suis à fond, tout simplement. Je vais appréhender étape après étape. Je vais déjà faire la Solitaire avec Everial jusqu’en juin.

Ensuite, après cette première étape, pour me lancer en Imoca, il va y avoir les premières nav’ avec Armel en double en prévision de la Transat Jacques Vabre. Il y aura de nombreuses surprises et découvertes, je n’ai jamais été dans une grande équipe comme celle-ci, j’ai beaucoup de choses à apprendre.  Je ne pense pas qu’Armel pensait faire un jour une course en double avec moi (rires), encore moins en Imoca ! Moi non plus d’ailleurs (rires).

Quand on parle de champions dans le monde de la voile, on ne peut pas faire mieux. Je vais surtout essayer d’être à la hauteur et de tenir la cadence quand on sera à bord ! Je suis très fière de pouvoir apprendre à ses côtés, assez intimidée aussi. Dans ce projet, il y a une belle dimension d’apprentissage qui me tient à cœur"

La Solitaire du Figaro pour Armel le Cléac'h

Armel le Cléac'h - double vainqueur de la Solitaire du Figaro - reviendra sur le circuit en 2019 à bord Figaro Bénéteau 3 pour deux saisons.

Armel le Cléac'h : "Nous avons eu une année 2018 compliquée. Malgré cela, la confiance de Banque Populaire a été renouvelée pour repartir sur plusieurs projets et notamment repartir en Ultim. Je suis vraiment très content, malgré ce que j’ai vécu, malgré le stress de la casse et du sauvetage, je suis à 200 % et j’ai envie de naviguer sur ces bateaux.

Nous avons la chance d’avoir la construction d’un nouveau bateau, le Maxi Banque Populaire XI, qui va se dérouler sur 18 mois avec une mise à l’eau au cours de l’hiver 2020 / 2021. On est très content avec toute l’équipe de repartir dans cette aventure. Il y a une vraie volonté d’y retourner tous ensemble.

Ce qui m’est arrivé pendant la Route du Rhum reste pour moi une casse brutale et cela ne remet pas en cause mon envie et mon engagement. Il y a eu de la peur, l’accident a été soudain. On passe d’un moment où l’on maîtrise à peu près tout ce qui se passe et puis d’un coup, on se trouve en danger, avec un bateau en train de chavirer suite à la casse du bras.

Ces événements en course au large et encore plus en solitaire peuvent arriver, le risque zéro n’existe pas, on le sait et on en a conscience quand on fait ce métier-là, même si toute l’équipe avait extrêmement bien préparé le bateau. On a longuement débriefé avec mon équipe et on travaille pour comprendre ce qui s’est passé et être plus en sécurité dans le futur. On a partagé avec les autres équipes dans ce sens, car il y a une vraie volonté commune d’avancer.

Mon rôle dans le projet Vendée Globe de Clarisse va être de lui apporter toute mon expérience sur cette course après avoir navigué pendant 10 ans sur des Imoca. Un premier Vendée Globe, c’est toujours un moment où il y a de l’appréhension et de l’inconnu. Je vais essayer de lui donner un maximum d’éléments pour pouvoir lui permettre de s’aligner au départ de cette course dans les meilleures dispositions.

Cette année, je vais repartir sur une Solitaire du Figaro, un circuit que j’apprécie beaucoup. J’ai déjà participé à 10 éditions, ce sera ma 11ème. Je suis très heureux d’être au départ, avec un plateau qui va être exceptionnel. Il y a beaucoup de choses à réapprendre, ça va être bien de se confronter à armes égales sur la ligne de départ."

Team Banque Pop

Des nouveaux défis autour du Globe

Banque Populaire peut se targuer d'avoir une équipe surprenante ménée par Ronan Lucas. Après 3 projets autour du monde (1 Trophée Jules Vernes et 2 Vendée Globe) les voilà qui se remttent en chasse avec un projet Utltim et un nouvel Imoca pour une jeune première.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMOCA, la fiche technique

MarqueMultiple
Longueur de coque18.28
Largeur5.85 m
Tirant d'eau4.50 m
Catégorie CEA
Déplacement lège8 000 kg
Surface de voilure au près350 m2
Nombre de moteurs maximum1
Voir la fiche technique complète du IMOCA