Désaccord sur la Golden Globe Race, victoire assurée pour VDH !

Mark Slats, 2e de la Golden Globe Race

Alors que Jean-Luc Van Den Heede — 73 ans — leader de la Golden Globe Race, devrait rallier Les Sables-d'Olonne et s'octroyer la victoire de ce tour du monde à l'ancienne, un nouveau rebondissement lui assure d'autant plus la victoire.

C'est une situation rocambolesque qui vient de se jouer ce lundi 28 janvier 2019 sur la Golden Globe Race. Si la victoire est assurée au doyen du tour du monde en solitaire à l'ancienne, une pénalité imposée à son concurrent direct Mark Slats lui assure encore plus de tranquillité ! 

En effet, le 2e du Golden Globe Race qui pointe à 400 milles de la ligne d'arrivée a décidé de ne finalement pas rallier Les Sables-d'Olonne. Une tempête au nord-ouest lui impose une arrivée en Vendée avant jeudi soir. L'autre possibilité serait de se réfugier hors de la zone du golfe de Gascogne jusqu'à ce que la tempête passe, ce qui est autorisé par le règlement de la course. Dans le cas où il ne débarque pas ni ne communique avec l'extérieur qu'autrement que par VHF ou radio HF.

Mais Dick Koopmans, le team manager de Mark Slats, a décidé de s'en mêler, allant jusqu'à se brouiller avec l'organisation et pénalisant son skipper.

Ce lundi 28 janvier au matin, ce dernier a demandé au PC course de déplacer la ligne d'arrivée à 50 milles des côtes ce que l'organisation a refusé. Le team manager a invoqué la sécurité du skipper, se basant sur l'avis d'un des meilleurs météorologues hollandais, recommandant une arrivée en Corogne ou à Brest.

Le manager a voulu contacter en direct son skipper ce qui n'est pas autorisé par le réglement.En effet, aucun appel n'est autorisé vers l'extérieur. VDH avait d'ailleurs écopé d'une pénalité pour avoir appelé sa femme lors de son avarie de mât. Le ton a commencé à monter entre Dick Koopmans et le PC course, ce dernier refusant expressément le contact téléphonique entre Mark Slats et son team manager et lui intimant de transmettre se recommandations au PC Course, qui transmettrait à Mark Slats. Mais ce dernier a tout simplement refusé de s'exprimer auprès de l'organisation. 

Le team manager n'en a fait qu'à sa tête, bravant l'interdiction téléphonique et contactant son skipper pour lui intimer de se diriger vers La Corogne. Ce que fait dorénavant le 2e de la Golden Globe. Le Comité de Course se réunira demain pour constater la situation et appliquer une pénalité de temps avant la fin de course.

Don McIntyre, président de la course explique : "Il y a 2 sujets dans ce cas. L'un est la sécurité et nous travaillons tous en ce sens pour Mark. Le deuxième est la procédure et l'application des règles de course. La GGR propose en permanence des avis sur la météo pour la sécurité des skippers. Malheureusement le team manager de Slats a décidé de ne pas se plier à l'Avis de Course."

Voici les échanges de mail houleux (traduits de l'anglais au français) entre les deux instances : 

10 h 30, le PC Course a reçu une communication de Dick Koopmans, le team manager de Mark Slats, demandant que la ligne d’arrivée soit déplacée à 50 milles des côtes. Ce qui a été refusé.

11 h 59, le PC Course a répondu à Koopmans disant que le Président de la course Don McIntyre avait envoyé une alerte météo à Slats et que Mark avait appelé en connaissance de cause avec son téléphone satellite de sécurité pour s’entretenir sur les prévisions météo. Slats a averti qu’il recevait des prévisions à bord et qu’il savait que la tempête approchait. L’e-mail a précisé à Koopmans que Slats ne ralentissait pas et se dirigeait vers la ligne d’arrivée.
Et il ajoutait “Mais si vous voulez passer un message concernant la météo, nous le ferons. Envoyez-nous un mail. “

12 h 21 Koopmans a répondu par e. mail disant “J’ai parlé à Geerit Hiemsta, l’un de nos meilleurs météorologues en Hollande… A son avis ce n’est pas sûr de naviguer dans le golfe de Gascogne. Il a suggéré de rester en dehors de la zone et de finir en Corogne ou à Brest, mais pas aux Sables-d’Olonne. À son avis c’est très dangereux de naviguer dans le Golfe de Gascogne. C’est aussi l’avis des Garde-côtes hollandais et ceux de Falmouth.
Je suis contrarié par votre avis et je prévois d’appeler Mark sur son téléphone Iridium, quelles qu’en soient les conséquences”.

13 h 16, Don McIntyre répond : “Juste pour rappel, nous ne donnons aucune directive aux concurrents. Nous donnons des avis et le choix final leur incombe. Mark reçoit des rapports météo à la radio…
Je vous suggère vraiment de ne PAS appeler Mark. J’ai proposé de lui envoyer par message tout conseil que vous souhaitez envoyer au sujet de la sécurité en évitant la tempête. J’ai proposé de lui envoyer un message de votre part en relation avec la sécurité et la tempête à éviter. J’attends votre avis. Toute décision relève de la responsabilité du skipper… Je vous demande maintenant officiellement votre avis sur la meilleure route pour sa sécurité. Je lui transmettrais ensuite votre message.”

13 h 28 : message du PC Course à Mark. “L’avis de Dick est de se diriger vers La Corogne ou Brest pour éviter la tempête.”

13 h 33 Email de Koopmans à la GGR :” Les autorités ignorantes comme les garde-côtes et les météorologues. Je ne fais pas confiance au Comité de Course sur sa connaissance de la situation. Je pense que la sécurité est maintenant plus importante que les règles”.
Je vais envoyer des messages à Mark sur son téléphone Iridium à partir de maintenant.” Avis de Mr Hiemstra — ‘“Tenez-vous prêt pour appeler l’hélicoptère”

13 h 34 :. Email de Koopmans à la GGR : Ne parlez pas de Mark en mon nom.”

13 h 38 : Le PC course à Koopmans : “Mark va être pénalisé pour entorse au règlement. Nous n’avons été dirigé par aucune autorité et si vous regardez vos mails, nous attendons votre avis sur où l’envoyer. Vos agissements et commentaires ne contribuent pas aux intérêts de la course de Mark et nous sommes tous deux concernés par la sécurité de Mark. SVP passez vos messages par la GGR. Si vous avez besoin d’éclaircissement, veuillez appeler.
NOUS ATTENDONS TOUJOURS VOTRE AVIS.
VOUS RISQUEZ DE PÉNALISER MARK SANS RAISON... C’EST VOTRE CHOIX.NOUS AVONS ÉTÉ CLAIRS NOUS POUVONS LUI ENVOYER LES MESSAGES. NOUS ATTENDONS TOUJOURS. VOUS NE DEVEZ PAS CONTACTER MARK.

13 h 46 : Email de Koopmans au PC Course : “La sécurité est plus importante que les pénalités. Vous pouvez lire tous les messages plus tard et décider des pénalités.”

Koopmans a ignoré l’avis du PC course et a — une entorse à l’Avis de Course.

16 h (approx.) : Mark a téléphoné au PC Course pour parler des conditions météo et a demandé la permission d’appeler Koopman’s et son numéro de téléphone. GGR a accepté, car Koopmans ne donnerait pas les informations de sécurité à GGR. Lors d’une réunion du Comité de Course, il a été décidé de ne pas lui communiquer le numéro puisqu’un appel de Mark à Koopmans serait considéré comme une assistance et une entorse au règlement de la course.

16 h 12 : Mark a appelé le PC Course pour dire qu’il se dirigeait vers La Corogne et a confirmé que Koopmans l’avait contacté directement. Slats a été prévenu qu’il aurait une pénalité de temps.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...