MY40, un catamaran à moteur pour propriétaire hédoniste

Le MY 40 de Fountaine Pajot

Fountaine Pajot lance en 2019 le MY40, un catamaran à moteur de 40 pieds (12,20 m) et 3e modèle de la gamme. Avec son aménagement confortable, son immense espace habitable et son design moderne, il invite au voyage et à la détente.

Le marché

Il y a 5 ans, Fountaine Pajot, l'un des grands acteurs français du catamaran à voile, faisait son entrée sur le marché des powercat avec le MY37. Avec une longueur hors-tout de 11 m de long, ce modèle est aujourd'hui le plus petit de la gamme. En 2017, le chantier rochelais lançait ensuite le MY 44 (13,40 m) avec une évolution du design désormais reconnaissable. En 2019, c'est au tour du MY 40 - milieu de gamme - de rejoindre les deux précédents modèles. Avec ce modèle de 40 pieds (12,20 m), Fountaine Pajot vient s'inscrire sur un segment laissé vacant par les divers chantiers de catamarans à moteur.

Un design retravaillé

Si la taille est limitée à 40 pieds le chantier s'était fixé comme objectif d'offrir la plus grande cabine propriétaire et le plus grand flybridge possible. Le design reste contemporain, mais les lignes ont été modernisées par rapport au premier modèle. La luminosité a encore été optimisée, notamment sous le pont, avec des Plexiglas fumés qui s'étendent le long de la coque. Les hublots utiles sont plus petits évidemment, mais cela laisse aux designers une grande liberté pour l'optimisation de la luminosité.

Les carènes de ce Fountaine Pajot ont des entrées d'eaux assez fines, cependant grâce à un redan la coque s'élargit au-dessus la flottaison. Ce redan augmente l'espace aménageable tout en offrant aux vagues un effet déflecteur. La construction, en sandwich balsa infusé, semble de qualité. La plateforme de bain mobile est quant à elle en composite pour alléger les poids de l'ensemble du système.

Propulsion IPS

Si le MY 37 est proposé avec une transmission traditionnelle en ligne d'arbre, le MY 40 est livré avec le système IPS (comme le MY 44). La manœuvrabilité et le confort d'utilisation (moins de vibration et d'entretien) sont grandement améliorées, mais l'échouage est désormais impossible. Le constructeur propose deux motorisations : 2x300 CH – IPS 400 en standard et 2x370 CH – IPS 500 en option. En version standard la vitesse de pointe est estimée à 24/25 nœuds.

Cockpit et plateforme de bain pour profiter de l'extérieur

À la poupe du catamaran, la plateforme de bain hydraulique descend jusqu'à 40 cm sous le niveau de l'eau. On appréciera cette option au mouillage, lors des manoeuvres d'annexe ou pour rassurer durant baignade. Deux échelles latérales permettent de remonter facilement à bord.

L'accès au catamaran se fait via quelques marches intégrées aux jupes bâbord ou tribord. À noter que le chantier a fait le choix d'un cockpit dissymétrique (d'une superficie de 12,5 m2) pour proposer une entrée plus large (et donc plus confortable) à bâbord. Une décision qui permet aussi d'avoir une plus grande banquette en L sur l'arrière, enfin la table de cockpit prend place au centre.

Dans ce cockpit, on appréciera particulièrement de pouvoir se protéger grâce au large rideau électrique qui descend entre les deux supports arrière du flybridge. À l'avant, on trouve un deuxième salon de pont d'une superficie de 8m2, avec deux banquettes aux dossiers réglables.

Un salon très spacieux et lumineux

En catamaran à moteur aussi on apprécie la vie de plain pied. Du cockpit on accède au carré via la porte coulissante à galandage. La cuisine est distribuée de part et d'autre de la porte, avec à bâbord un réfrigérateur (160L) et un freezer (60 l). À tribord, la cuisine en L est correctement dimensionnée pour un bateau de cette taille, on trouve entre autres les plaques de cuisson à induction, un double évier et de nombreux rangements.

Le reste du carré est surélevé pour obtenir de la hauteur sous barrot dans les cabines. Il est vaste et surtout très lumineux. L'immense pare-brise couplé aux vitrages latéraux offre une vue à couper le souffle et accentue l'incroyable sensation d'espace. L'aménagement est moderne et confortable, comme dans un loft.

À bâbord de ce carré prend place le coin salon avec une table montée sur vérin électrique (en option) qui se déplie pour le dîner et se baisse pour faire un couchage supplémentaire. En vis-à-vis se trouve le poste de barre avec une banquette d'assise pour deux personnes et un tableau de bord spacieux pour accueillir toute l'électronique. Évidemment sur un bateau de cette taille, on pourra demander une télévision qui saura disparaître derrière le meuble de cuisine.

Il est possible, toujours en option, d'installer un dessalinisateur (équipement retenu par environ 30 à 40 % des acheteurs), qui sera bien utile si vous optez pour un lave-vaisselle ou une machine à laver.

Une coque propriétaire et une coque invités

L'accès à l'espace propriétaire est disposé l'arrière du carré, sur bâbord. La version Maestro réserve l'intégralité de la coque bâbord aux propriétaires. Autant dire que le volume est impressionnant ! La salle de bain est située à l'avant avec une grande douche à l'italienne, un cabinet de toilette séparé et un meuble à vasque à tribord.

Au centre de la coque, le lit est positionné dans la largeur et fait face au grand hublot de coque donnant sur la mer. Avec l'agrandissement des hublots, on ne doute pas du plaisir de la vision océanne sans bouger de son lit. La cabine est immense, mais on regrette néanmoins la structure de la banquette du salon qui descend au-dessus de la tête de lit, donnant un sentiment de confinement, juste à cet endroit-là.

La coque tribord est dévolue aux invités. On y accède aussi depuis le carré par un escalier situé entre le poste de barre et un meuble de rangement. La cabine arrière propose au choix un grand lit ou deux lits superposés. La cabine avant est quant à elle forcement double. Une salle de bain avec douche séparée prend place entre les deux espaces de nuit.

Vivre sur le flybridge

Le flybridge est spacieux avec 17m2 de surface au sol. On y trouve un 2e poste de barre, un bar extérieur, un coin salon sur l'arrière et un bain de soleil à l'avant, à bâbord. Le hard-top est en option, comme sur le MY44, mais s'avère incontournable, d'ailleurs la quasi-totalité des propriétaires du plus grand modèle ont fait ce choix.

Sur ce modèle de 40 pieds, il n’y a pas de cabine skipper à l'avant comme sur le grand frère, la taille ne le permettant pas. Le MY40 propose donc un très grand rangement à la place.

Un catamaran à moteur pour vivre comme à la maison

Nous avons vraiment été impressionnés par le volume habitable offert par ce catamaran de 40 pieds. L'aménagement y est confortable et de qualité, tout comme les finitions. La grande pièce à vivre invite au voyage et les vitrages apportent une vraie sensation d'espace.

Si le MY40 navigue à plus de 20 nœuds, il est plus raisonnable de naviguer à vitesse réduite (environ 10 nœuds) pour réduire la consommation de carburant. Les deux puissants IPS serviront à pousser les 13,4 tonnes du bateau, mais à quel prix ?

Avec un prix d'environ 900 000 € tout équipé, le MY40 est un peu au-dessus du marché par rapport à sa taille. Mais grace à la qualité de construction, de l’aménagement et du confort apporté, on suppose qu'il devrait séduire sans problème de nombreux propriétaires.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Motor Yacht MY 40, la fiche technique

MarqueFountaine Pajot
Longueur hors-tout12.20 m
Largeur6.00 m
Déplacement lège13 500 kg
Nombre de moteurs maximum2
Carburant1400 L
Voir la fiche technique du Motor Yacht MY 40