Cantieri Capelli, un chantier italien prolifique, à l'écoute de la demande

Umberto Capelli, dirigeant du chantier Capelli

Le chantier Capelli est l'un des plus gros constructeurs de bateaux au monde. Umberto Capelli, dirigeant, nous explique le fonctionnement de son chantier et la manière dont chaque année, il lance plusieurs nouveautés.

Des nouveautés chaque année

Chaque année, le chantier Capelli développe deux à trois nouveaux modèles en fonction du marché. "C'est une de nos grandes forces de présenter des nouveautés chaque année", explique Umberto Capelli, fondateur et dirigeant du chantier.

En plus des nouveautés, chaque année à son lot de bateau restylisé. "Avant, on pouvait laisser un bateau en vente pendant 10 à 15 ans avec le même design. Désormais, on fait évoluer les lignes, on ajoute de détails, comme sur le Tempest 1000 Open. Les priorités sont différentes et les bateaux évoluent."

Si auparavant les évolutions de design étaient légères, aujourd'hui, elles sont de plus en plus qualitatives.

Le Tempest 1000 Open

S'adapter aux marchés

Présent dans plus de 30 pays, Capelli doit prendre en compte les différences d'exigences pour chaque région. "On ne navigue pas de la même manière en Norvège qu'en Méditerranée" explique Umberto Capelli. Les modèles et les utilisations sont différents en fonction des marchés. Pour développer son modèle bowrider — le BR 65 —, le chantier s'est tourné vers les concessionnaires, les clients des pays du nord pour connaître les besoins.

"Dans les pays nordiques, on proposera plutôt des couleurs foncées alors que dans le Sud, on privilégie les couleurs claires. On a la possibilité de changer les détails d'un bateau d'un pays à l'autre."

Le BR 65

L'automobile inspire

Pour coller aux tendances et les actualiser année après année, le chantier italien s'inspire du milieu automobile : lignes, couleurs, accessoires… "On observe les détails des voitures à la mode comme le GPS, la musique et on essaye d'apporter ces mêmes accessoires sur les plus petites unités, comme sur les grandes" détaille Mr Capelli.

"On s'inspire de la vie quotidienne et des tendances actuelles pour créer nos bateaux."

Production made in Italy

La conception, la construction et les évolutions de design des bateaux sont faites en interne, au sein du chantier Capelli, en Italie. "Tout est fait à l'usine, en interne. De l'étude des tendances, aux dessins des modèles, au bureau technique, ou encore à la construction des moules... Pour nos moteurs, on fait appel à Yamaha, qui est notre partenaire et pour l'accastillage et les équipements, on travaille avec de nombreux artisans."

Le chantier Capelli est animé par la passion, par le goût de l'artisanat, comme l'explique Mr Capelli : "On est un groupe de passionnés. On ne se prend pas pour le premier constructeur du monde."

Écouter les avis

Pour concevoir ses bateaux, Capelli pense à leur utilisation et à ce qu'il serait nécessaire d'ajouter à bord. "En mer, les amis donnent des idées sur ce qu'ils voudraient. C'est important de les écouter, car ils apportent des avis pertinents, en tant qu'experts. Il faut faire preuve d'humilité dans ce métier et écouter tout le monde."

"La tendance évolue sans cesse, comme dans la mode, et il faut toujours se remettre en question. Aujourd'hui, on est sur des bateaux de plus en plus technologiques alors on s'adapte et on ose."

Toujours du brainstorming

Après chaque lancement de bateau, il est déjà temps de penser au suivant. "À l'année N, on se projette sur les deux années à venir". Pour ce faire, le chantier se livre constamment à un grand brainstorming pour imaginer ce que seront les bateaux de demain.

"En Italie, le sens du style et du beau est inné. Les tendances se font dans notre pays et on les suit pour créer nos bateaux. Quand on reçoit des félicitations, on est heureux. On se dit qu'on a suivi la tendance."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...