Trimaran géant : un Ultim à foils pour Yves Le Blevec

On ne se lasse pas d'être impressionné par les dimensions extravagantes des Ultims

C'est ce lundi 13 mai 2019 qu'a eu lieu la mise à l'eau du nouvel Ultim d'Yves Le Blevec. À Lorient La Base, une sortie de hangar d'un Ultim est toujours spectaculaire et nous vous proposons d'en apprécier la démesure.

En fait, sous les nouvelles couleurs d'Actual Leader, se cache le précédent trimaran de Thomas Coville acheté à l'issue de la dernière route du Rhum.
Pour rappel, l'ex Ultim Sodebo avait été accidenté durant la précédente route du Rhum, le bras de liaison bâbord avait souffert de slamming, délaminant leur structure en carbone.

Et après 6 mois de chantier, soit 13 590 heures de travail, le nouvel Ultim Actual Leader a enfin regagné l'eau. Le chantier fut l'occasion d'une peinture complète, d'une optimisation de l'accastillage et de l'électronique.

Un travail d'équipe

L'équipe Ultim Actual Leader est composée de 15 personnes qui exercent leur talent à travers une dizaine de métiers comme le composite, l’hydraulique, la mécanique, l'électronique, l’informatique, le matelotage, d’ingénierie.

D'ailleurs, nous diffusons une web-série sur les métiers de la course au large à travers l'équipe d’Yves Le Blevec.

Les Ultims une classe de ténors

Dans la classe des Ultims 32/23, dont fait partie Yves Le Blevec, on retrouve François Gabart (Macif), Franck Cammas-Charles Caudrelier (Edmond de Rothschild), Thomas Coville (Sodebo 3) et Armel Le Cléac'h (Banque-Populaire).

Pour Yves, ce début de saison de course sera inauguré par le Tour de Belle-Île où les plaisanciers amateurs auront le plaisir de croiser à proximité de ce géant à trois pattes.

Yves et son équipe enchaineront sur l’Armen Race fin mai puis la Rolex Fastnet Race cet été. En point de mire, l’objectif majeur de cette saison c'est la Brest Atlantiques, dont le coup d’envoi sera donné le 3 novembre prochain.

Yves Le Blevec, skipper de l’Ultim Actual Leader :

" C’est un grand moment pour toute l’équipe. Nous avons beaucoup travaillé. Comme vous tous, nous découvrons pour la première fois le bateau et ses nouvelles couleurs, sous le soleil. Il est vraiment très beau ! Au-delà des couleurs, il y a eu énormément de travail, qui a engagé beaucoup d’expertises différentes (…)

À partir d'aujourd’hui, nous passons à une autre dimension, nous passons du technique au maritime et à la compétition. Le noyau dur de l’équipe va rester. Un autre team, tournée vers la performance pure, va être formé. Nous allons faire, sur l’eau, le même travail de découverte et d’analyse du bateau qui a été fait à terre cet hiver. "

Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...