La SNSM, une association qui veille à la sécurité des marins

Depuis 1967, la SNSM surveille nos côtes et vient porter secours à tous les marins. Cette association gérée par des bénévoles assure son service grâce aux dons. La campagne estivale qui ouvre est l'occasion d'un coup de projecteur sur eux.

La SNSM ?

En version longue, cela donne "Société National de Sauvetage en Mer". Le but de cette association loi 1901 ? Secourir toute personne en danger en mer et sur les côtes, en France métropolitaine et en outre-mer. Mais aussi, et on le sait peut-être moins, sensibiliser le grand public aux dangers de la mer et l’informer sur les règles de sécurité de bon sens… mais pas toujours les plus respectées ! Voilà pourquoi, ils font aussi, sur demandes, des visites de courtoisie aux plaisanciers demandeurs, pour échanger sur la sécurité à bord et vérifier le matériel de sauvetage.

De la réactivité !

Les sauveteurs bénévoles de la SNSM opèrent sur deux terrains : sur le littoral (essentiellement les plages), mais aussi, bien sûr, en mer. Ainsi, toute l’année, de jour comme de nuit (22% des sauvetages), jusqu’ à 20 milles de la côte (voire au-delà) et par tous les temps, ils viennent vous secourir si vous les alertez en cas de naufrage réel ou potentiel. Si vous disposez d’une VHF, il vous suffit d'utiliser le canal 16, qui met directement en communication avec les CROSS (Centre Régional Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage). Vous pouvez aussi utiliser votre téléphone en composant le 196. Ces centres joignent le patron du bateau de la SNSM le plus poche de vous. L’équipage est réuni, et appareille dans un délai de 15 à 20 minutes.

SNSM

Qui sont les sauveteurs ?

Ils ne sont pas moins de 8000, avec une moyenne d’âge de 49 ans. Ils sont engagés depuis un peu plus de huit ans en moyenne. Ils sont en très large majorité des hommes : on décompte seulement 12% de sauveteuses ! Ils sont, pour 4 000 d’entre eux, sauveteurs en mer, et assurent plus de 50% des interventions menées au large. Ils ont acquis un vrai savoir-faire en termes de sauvetage et ils ont une connaissance très pointue de la zone maritime qu’ils couvrent. Et pour s’entraîner, ils effectuent plus de 3500 exercices annuellement. Et si ce "ils"» se changeait en "vous" ?

SNSM

Devenir sauveteur

Si vous avez entre 18 et 66 ans, âges limites pour intégrer la SNSM, c’est possible. Adressez-vous au président de la station la plus proche de votre domicile. Elle doit se situer à quelques kilomètres seulement de votre résidence pour que vous puissiez embarquer très rapidement. Vous serez pris en charge par l’un des 800 formateurs bénévoles qui œuvrent au sein des stations elles-mêmes, des centres de formation et d’intervention, et du pôle national de formation (Saint-Nazaire) de la SNSM. Ensuite seulement, vous pourrez embarquer et assurer l’une des fonctions définies au sein de l’équipage. Le canotier ? Il participe à toutes les manœuvres et actions de secours. Le nageur de bord est celui qui peut plonger pour aider au sauvetage. Le mécanicien ? Il entretient le matériel de bord. Le radio ? Il s’occupe des aspects liés aux télécommunications. Le patron ? Pas vous tout de suite certes, mais sachez qu’il est un marin expérimenté et qu’il est nommé par le président de la SNSM. C’est lui qui gère le bon déroulement des opérations de secours en mer.

La SNSM en chiffres

  • 700 embarcations du canot tout temps au jet ski (41 bateaux de 14 à 18 mètres, 31 vedettes de 13 à 16 mètres, 69 de 8 à 12 mètres…)
  • 6 millions d’euros investis par an pour l’acquisition et l’entretien de la flotte
  • 110 000 donateurs
  • 218 stations : 187 stations permanentes et 31 saisonnières.
  • 6 971 interventions de sauvetage en 2018
  • 9 243 personnes secourues en 2018
  • 30 millions d’euros de budget annuel
  • 1heure et 52minutes en moyenne par intervention

 Il était une fois…

  • 1967 : création de l’association SNSM, issue de la fusion de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés (SCSN) fondée en 1865, et de la Société des Hospitaliers Sauveteurs Bretons (HSB), créée en 1873, deux associations de bénévoles dédiées au secours en mer gratuit.
  • 1970 : la SNSM est reconnue d’utilité publique.
  • 2017 : 50 ans de la SNSM. Obtention du label « Grande cause nationale » pour le sauvetage en mer. Création de la Journée nationale des Sauveteurs en Mer.
  • 2017 : création du « Mille SNSM ».
  • 2019 : 3èmeédition du « Mille SNSM » et première « Fête de la mer et des littoraux » (28 au 30 juin).
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...