10 conseils pour protéger votre bateau des cyclones

© Bateaux.com

Nous avons vu dans un premier article, comment se préparer à la saison cyclonique en tant que plaisancier. Voici désormais quelques conseils pour protéger votre bateau des cyclones.

La saison cyclonique s'étale du 1er juin au 30 novembre 2019 en Atlantique Nord. C'est-à-dire que pendant 5 mois, il y a des risques plus ou moins importants de tempêtes tropicales. Ces menaces sont déterminées par la NOAA (Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique en français). Pour cette année, les prédictions prévoient à 40 % une saison cyclonique proche de la normale.

C'est-à-dire qu'il y aura 9 à 15 tempêtes, dont 4 à 8 pourraient se transformer en ouragan, dont 2 à 4 pourraient être majeurs.

Dans ces conditions, il est important d'anticiper la période cyclonique et de préparer son bateau dans l'éventualité où. Après tout, rien n'est jamais certain et les sociétés de charter n'arrêtent pas les locations pour autant.

© Bateaux.com

Les 10 conseils pour protéger votre bateau

1 – Retirez tous ce qui peut l'être de votre bateau : voiles, toiles, coussins, drisses, accastillages, électroniques et antennes. Arrimez tout ce que vous ne pouvez pas enlever, notamment la bôme, la ou les barres franches ou à roue.

2 - Rangez votre annexe et son moteur hors-bord (si c'est le cas) loin du bateau et en intérieur, si possible.

3 - Ne laissez pas de documents importants, comme l'immatriculation du bateau, à bord.

4 - Débranchez l'alimentation à quai. Si votre bateau est sur un ponton où on trouve cette installation électrique, assurez-vous que le courant est coupé et que tous les câbles d'alimentation sont bien rangés. Cela pourrait prévenir les incendies électriques.

5 - Si votre bateau est sur une remorque, attachez-la. Utilisez des fixations pour immobiliser la remorque au sol. Videz l'air des pneus et alourdissez le châssis.

© Bateaux.com

6 – Si votre bateau est sur un travel lift, enlevez-le. Si possible, stockez-le à terre dans un endroit moins vulnérable.

7 – Si votre bateau est dans une marina, centrez-le sur sa place de port. Doublez vos amarres et assurez-vous qu'elles aient une longueur suffisante pour compenser la montée des eaux. Vérifiez que les bateaux amarrés près du votre sont bien immobilisé. S'ils venaient à se détacher suite à l'ouragan, ils pourraient endommager votre embarcation et celle des autres.

8 – Si vous êtes au mouillage, doublez également vos amarres. Inspectez toutes les lignes de mouillage et votre chaine. N'utilisez que du matériel en bon état ou neuf. Vous pouvez également mouiller sur deux ancres si nécessaire.

9 – Vérifiez à deux fois votre pompe de cale. Assurez-vous que sa puissance est suffisante pour un fonctionnement prolongé, notamment lors de fortes pluies. Dans certains cas, les batteries ne sont pas assez puissantes pour assécher les fonds et entrainent la submersion du bateau.

10 – Le conseil le plus important est de ne pas rester avec votre bateau ou dans votre bateau pendant la tempête. Peu importe la valeur de votre bateau, cela ne vaut pas la peine de risquer votre vie.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Andre Laviolette - 5 mois
Demater est une bonne idee egalement. Surtout a terre.
Ajouter un commentaire...
Reportage : Période cyclonique

Saison cyclonique, comment se préparer en tant que plaisancier ?