Interview / Jeanne Larnicol, 3e au Championnat d'Europe d'Optimist

© Bateaux.com

La française Jeanne Larnicol vient de finir en 3e position des championnats d'Europe d'Optimist qui se sont déroulés en Bretagne à Crozon du 24 au 28 juin 2019. Elle raconte à Bateaux.com sont parcours et ses impressions sur la compétition.

Jeanne, comment s'est passé ton championnat ?

Il y a eu une première partie avec des phases de qualification par poule. Le 3jour il y a eu le rond Or et le rond Argent. Grâce à mes premiers résultats, j'ai accédé au rond Or qui s'est terminé par ce podium.

C'est mon premier championnat d'Europe et j'ai été la première surprise par mes résultats. Ce n'était pas du tout mon objectif. Je voulais juste finir dans les 20 premier. C'est une belle surprise !

Jeanne Larnicol

Quelles ont été les conditions météo de la régate ?

La météo n'a pas été à mon avantage. Le premier jour on n'a pas couru puis il y'a eu 2 jours vraiment mou. Et moi je préfère quand y'a du vent, ça correspond plus à mon gabarit. Mais il faut être bon partout, il ne faut pas parier sur les conditions.

Jeanne Larnicol

Comment en es-tu arrivée là ?

J'ai commencé la voile à 7 ans en Optimist dans mon club au CVL L'Aber Wrac'h. J'ai commencé par de l'Optimist en loisir puis en D3 et j'ai vraiment accroché en compétition à partir du CM1. Aujourd'hui j'ai 15 ans et je suis en 3e.

Je vais passer le brevet. Normalement, il aurait dû se dérouler hier et aujourd'hui, mais avec la canicule, il a été reporté. Du coup j'y vais lundi… Je n'ai pas révisé, mais vu mes notes en contrôle continue, je l'ai déjà.

Jeanne Larnicol

Tu régates en International depuis combien de temps ?

Je n'ai jamais fait de grosse compétition à l'International à part une fois au Maroc à Agadir quand j'étais en 5e.

Quels souvenirs tu vas garder du rendez-vous de Crozon ?

Vu que l'épreuve s'est déroulée en France, on avait le double de quota par rapport aux autres pays. Du coup, on était une équipe de 14 bateaux. C'était une grosse équipe, mais tout le monde s'est bien entendu avec une super ambiance.

Et maintenant, quelle va être la suite  pour toi ?

L'année prochaine, j'intègre le Pole Espoir à Brest en 420 en double avec Clara Leticier. J'espère que ça va bien se passer, le bateau me donne super envie. J'ai envie de changer de support, de quitter mon Optimist.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Optimist, la fiche technique

ArchitecteClark Mills
Longueur hors-tout2.34 m
Longueur de coque2.34
Largeur1.13 m
Déplacement lège42 kg
Voir la fiche technique du Optimist
Reportage : Jeanne Larnicol Optimist

Clap de fin pour les championnats d'Europe d'Optimist