Loisirs nautiques en mer, révisez la sécurité

En mer, il existe de nombreuses manières de s'amuser sur l'eau, autre qu'en bateau. Planche à voile, jet-ski, stand-up paddle, kayak et autres engins de plage sont des loisirs qui nécessitent néanmoins quelques règles et précautions.

Avec l'approche des vacances d'été, il est bon de rappeler quelques règles de sécurité et quelques précautions à prendre pour pratiquer des loisirs nautiques en mer. On parle ici d'engins qui ne sont pas des bateaux comme la planche à voile, le véhicule nautique à moteur, le kayak ou l'aviron, ou encore le stand-up paddle.

Car si ces engins nautiques sont souvent mis à disposition par les clubs nautiques, sans expérience préalable, certaines précautions sont à prendre.

N'oubliez pas l'équipement individuel de flottabilité

On trouve toujours une bonne excuse pour ne pas porter son gilet de sauvetage : manque de confort, gêne des mouvements, poids, etc. Pourtant, quelle que soit la pratique, on devrait porter un gilet de sauvetage.

Pour les loisirs nautiques, ce dernier sera fonction de la pratique et des conditions de navigation. À moins de 2 milles d'un abri, une aide à la flottabilité de 50 newtons peut suffire. Entre 2 et 6 milles d'un abri, préférez un gilet de sauvetage. Ces derniers doivent être couplés avec un moyen de repérage lumineux. Voici comment bien choisir son gilet.

Respectez la vitesse !

N'oubliez pas que dans la bande côtière des 300 m, la vitesse est limitée à 5 nœuds. Déplacez-vous donc avec prudence.

 

Planche à voile et kitesurf

Selon la réglementation, la pratique de la planche à voile ou du kitesurf a lieu uniquement en journée et à une distance n'excédant pas 2 milles d'un abri (3,7 km).

Matériel obligatoire

Pour les véliplanchistes pratiquant dans la zone côtière des 300 m, il n'y a pas d'obligation à embarquer du matériel de sécurité. Au-delà de 300 m, il faut embarquer une aide à la flottabilité de 50 newtons minimum ou une combinaison portée ainsi qu'un moyen de repérage lumineux individuel étanche (type lampe flash ou cyalume) ayant une autonomie de 6 heures minium.

 

Véhicule nautique à moteur (VNM)

On parle ici de jet à bras et de jet à selle dont la longueur de coque est inférieure à 4 m et qui fonctionnent grâce à un moteur à combustion interne. On peut les utiliser seul ou à plusieurs, assis ou debout.

Les VNM d'au minimum 2 places peuvent naviguer jusqu'à 6 milles d'un abri, les autres restent limités à 2 milles. Dans tous les cas, un permis plaisance est requis.

Matériel obligatoire

Jusqu'à 2 milles, la dotation basique s'applique. C'est-à-dire 1 équipement individuel de flottabilité par personne avec son système de repérage lumineux, un dispositif de remorquage, 1 écope, un seau et une pompe à main, 1 moyen de connaitre les heures et coefficients de marée ainsi qu'un pavillon national en dehors des eaux territoriales.

Pour une utilisation jusqu'à 6 milles des côtes, c'est la dotation côtière qui s'applique. Consultez-la en lisant Quel est le matériel de sécurité obligatoire à bord des navires de plaisance.

 

Kayaks et avirons de mer, stand up paddle, pirogues et engins de plage

Les engins de plage sont des embarcations d'une longueur inférieure à 3,50 m et propulsée uniquement par l'énergie humaine. Elles ne sont ni auto-videuses, ni étanches et ne répondent pas aux exigences de stabilité et de flottabilité.

Dans cette catégorie, on retrouve aussi des embarcations auto-videuses ou rendues étanches, qui répondent aux normes de flottabilité et de stabilité et qui sont propulsées par des pagaies ou avirons.

Matériel obligatoire

Les engins de plage sont homologués pour naviguer dans les zones côtières des 300 m et n'ont pas de dotation obligatoire.

Pour les embarcations autovideuses ou étanche, la navigation est limitée à la journée et à 6 milles d'un abri. Jusqu'à 2 milles, le pratiquant doit disposer d'un moyen pour rester au contact de son embarcation et pour remonter à bord seul ou avec un accompagnateur.

Jusqu'à 6 milles — les paddles ont interdiction d'aller si loin — les obligations précédentes sont complétées par d'autres recommandations. Il est obligé de naviguer à 2 embarcations minimum et chaque groupe de 2 doit embarquer une VHF d'une puissance minimum 5 watts, étanche, qui ne coule pas et accessible en permanence.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...