L'IMOCA Arkea-Paprec dévoilé au grand jour

Sortie de hangar pour Arkea Paprec © Yann Riou - Eloi Stichelbaut - Polaryse

Après 7 mois d'assemblage, l'IMOCA Arkea Paprec a quitté son hangar de Port La Foret ce jeudi 18 juillet 2019, dévoilant sa carène extra-plate, construite autour des foils.

Près d'un an de conception et plus de 7 mois d'assemblage auront été nécessaire pour dévoiler le tant attendu IMOCA Arkea-Paprec. Ce monocoque de 60 pieds tout en carbone a été construit par et pour Sébastien Simon, en collaboration avec son Directeur Technique Vincent Riou et grâce à l'équipe de 30 personnes qui a travaillé jour et nuit pour assembler le bateau en interne, d'après les plans de l'architecte naval Juan Kouyoumdjian.

"Nous voulions être autonomes dans notre planning et dans notre fonctionnement. Il nous fallait du temps et pas de pression dans l'environnement. Nous avons donc choisi d'assembler le bateau en interne" explique Vincent Riou.

Arkea-Paprec est le premier bateau de nouvelle génération à sortir depuis Charal. Le trio — skipper, directeur technique et architecte — a travaillé sur l'optimisation de la carène et sur le développé de surface pour gagner en légèreté, sans nuire à la fiabilité et à la solidité. Le centre de gravité a été lui aussi longuement étudié pour être le plus bas possible et ainsi gagner en puissance. Ainsi, l'IMOCA bleu et rouge devrait être polyvalent dans plusieurs conditions. On note aussi son grand cockpit très protégé avec une casquette de roof vitrée — certes plus lourde — qui permettra au skipper de contrôler son bateau en restant au sec.

Le 60 pieds a été réellement pensé autour de ses foils, pièces maîtresses d'Arkea Paprec, comme l'explique l'architecte franco-argentin : "C'est un foiler, nous l'avons conçu selon la nouvelle règle de jauge. La carène que nous avons imaginée permet d'exploiter davantage la performance des foils. Dans les vitesses basses, la coque est primordiale et dans les hautes vitesses, ce sont les foils. Il faut donc utiliser les statistiques et accepter de faire des compromis sur le design."

"La construction me passionnait autant que la course et j'ai réalisé la moitié de mon rêve, construire un bateau avec tout le monde" explique Sébastien Simon, qui a appris à maitriser le composite sur ce projet.

L'IMOCA a été déposé sur la cale pour être quillé. La mise à l'eau et le mâtage auront lieu ce vendredi 19 juillet, tandis que les foils seront installés mardi et mercredi prochain (23 et 24 juillet). L'idée est désormais de reprendre un rythme plus régulier et de prendre le temps de découvrir ce nouveau bateau. Les premières navigations auront sans doute lieu en fin de semaine prochaine, avant une première navigation sur la Rolex Fastnet en double avec Vincent Riou.

La sortie du hangar en images

Crédits photos : Yann Riou - Eloi Stichelbaut - Polaryse

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...