Ant Arctic Lab, Norbert Sedlacek abandonne son tour du monde

Parti le 21 juillet 2019 pour sa 2e tentative de tour du monde par les deux caps, Norbert Sedlacek a rencontré quelques problèmes de voile trois jours après son départ. Après un retour aux Sables-d'Olonne ce lundi 29 juillet, l'équipe a estimé qu'il y avait trop de réparations à effectuer pour prendre un nouveau départ. Échéance reportée à 2020.

A peine trois jours après son départ, le navigateur autrichien Norbert Sedlacek faisait face à une avarie de grand-voile. Alors qu'il naviguait proche de l'Irlande, le vent fort a arraché l'une de ses voiles d'avant, avant de frapper lourdement le gréement pour finir sous la coque autour de la quille et des safrans. 

Le skipper avait pu libérer la voile, limitant ainsi les dégâts, mais avait pris la décision de s'arrêter pour évaluer la situation. Il décidait de rejoindre Les Sables-d'Olonne, où il est arrivé ce lundi 29 juillet pour vérifier l'état du bateau et diagnostiquer le temps de réparation nécessaire. 

À 15 h, l'Open60AAL était de nouveau amarré au ponton du Vendée Globe et l'équipe à pied d'oeuvre pour inspecter l'ensemble du gréement et les appendices ayant souffert pendant le mauvais temps. Finalement, il s'avère que le bateau a été couché et le gréement a souffert : craquelures aux jonctions des barres de flèches et début d'arrachement du balcon. Si la structure du bateau reste intacte, pour des raisons de sécurité et en estimant ne pas avoir le temps de rejoindre le passage du Nord-Ouest à temps, l'équipe a préféré reporter le projet Ant Artic Lab à 2020.

Espérons qu'un jour le navigateur et son prototype de 60 pieds conçu à partir de fibre de roche volcanique, de balsa et d’époxy biocompatible, puissent réaliser cette circumnavigation.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...