Victoire et record pour le Maxi Edmond de Rothschild sur la Rolex Fastnet Race 2019

Victoire du Maxi Edmond de Rothschild © Paul Wyeth

Ce samedi 3 août 2019, plus de 400 équipages s'élançaient sur la 48e édition de la Rolex Fastnet Race. Au terme d'une course express, c'est le Maxi Edmond de Rothschild, qui l'emporte sur le fil, devant Macif. Le trimaran mené par Franck Cammas et Charles Caudrelier décroche également un nouveau record en améliorant le temps de course de plus de 4 heures.

Les Ultimes se sont livré une vraie bagarre sur cette 48e édition de la Rolex Fastnet Race. La course était l'occasion pour Macif (François Gabart) de se mesurer aux autres multicoques, qui s'étaient déjà confrontés lors de l'Armen Race. 

Si le trimaran bleu était leader depuis son passage devant le phare du Fastnet ce dimanche 4 août, il s'est fait coiffer au poteau, à quelques mètres de la ligne par son grand rival, Maxi Edmond de Rothschild. Une première victoire pour Franck Cammas et Charles Caudrelier, qui prennent tout juste en main leur bateau. Leur temps de course de 1 jour 4 heures 2 minutes et 26 secondes, leur permet ainsi d'améliorer de 4 heures 45 minutes et 34 secondes le record en multicoques établi par Loïck Peyron et son équipage Maxi Banque Populaire en 2011. François Gabart a passé la ligne seulement 58 secondes plus tard. Tout au long de la course, les deux trimarans n'ont jamais navigué à plus de 4 milles l'un de l'autre. 

"Juste après leur empannage en direction de la ligne d'arrivée, nous avons décidé d'empanner un peu plus tard. C'était notre dernière chance de les dépasser. Mais cinq minutes avant de franchir la ligne, nous ne pensions pas que ce soit possible" a expliqué Franck Cammas.

© Stefano Gattini

"Ils se sont un peu écartés et je me suis dit qu'ils paraissaient être en bonne posture. Surtout qu'ils allaient vraiment vite au portant, et je savais déjà au Cap Lizzard que ce serait difficile de les contenir. Après le dernier empannage, ils étaient deux milles nautiques derrière et nous étions entre eux et la ligne d'arrivée donc ça ne s'annonçait pas si mal. Mais ils étaient en mesure de voler tandis que nous avions un problème avec notre système de rake que nous ne pouvions régler…" détaille à son tour François Gabart.

Le Maxi Edmond de Rothschild a néanmoins rencontré quelques problèmes d’abord en s'échouant sur le Shingles Bank à près de 25 nœuds alors qu'ils menaient la flotte, abimant ainsi fortement l'extrémité de leur dérive. Enfin, un gros poisson s'est coincé autour de la dérive juste après le passage du Fatsnet, les obligeant à faire une marche arrière pour s'en extraire, se faisant ainsi dépasser par le trimaran MACIF.

" C’est toujours plaisant de battre François, car c’est un des marins les plus réputés en multicoque, qui dispose d’un très bon bateau et d’une très bonne équipe. Notre bateau est parfois plus rapide dans certaines conditions, mais ils se sont améliorés en vitesse et naviguent très bien. C'était une grosse bagarre — très amusante !" a expliqué à son tour Charles Caudrelier, co-skipper du trimaran blanc et bleu.

© Stefano Gattini

Sodebo Ultim 3 de Thomas Coville termine en 3e position à 1 heure 24 minutes du leader, davantage ralenti dans la transition hier soir, permettant ainsi aux leaders de toucher le vent fort en premier dans la traversée de la mer Celtique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...