Mojito 650, un scow de croisière chez IDBmarine

Quelques mois après avoir lancé le Mini de série avec une étrave scow sur plan David Raison, le chantier IDBmarine annonce la mise en chantier du Mojito 650, une extrapolation pour la croisière de ce plan de course.

Voilà les premières esquisses du futur Mojito 650. Après le lancement du Mini de série, le Maxi 650, le chantier IDB a toujours eu envie de réaliser un voilier de croisière sur cette même base. Le Mojito 650 est un plan David Raison dont il partage le même moule de coque. Aujourd'hui, le Maxi 650 a été produit à 17 exemplaires dont 5 seront au départ de la Mini Transat 2019 le 22 septembre à La Rochelle.

IDBmarine Mojito 650

Un dessin qui n'entre dans aucune jauge

En version croisière, ce scow (étrave large) est né d'une demande forte de clients. Ce voilier qui n'entre dans aucune classe de régate est une adaptation croisière de la carène scow du Maxi 650. Ici l'architecte ne s’est pas occupé d'une quelconque jauge de régate. Denis Bourbigot, responsable du chantier IDBmarine nous explique :"Comme tous les voiliers de la gamme Mojito, il s'agit de réaliser un voilier confortable et rapide". On retrouve d'ailleurs le fameux rouf panoramique avec ses hublots verticaux, signe distinctif d'un Mojito. En revanche, pas question de loger une annexe dans un "garage" sous le cockpit vue la longueur de coque. "À la rigueur, on aurait pu penser à un garage à paddle", plaisante Denis.

IDBmarine Mojito 650

Echouable, incoulable et habitable

Ce voilier sera équipé d'une quille relevable. Cela permet de diminuer le tirant d'eau, de l'échouer avec 2 petites béquilles, mais aussi de porter le lest beaucoup plus bas. En effet, la jauge Mini oblige un tirant d'eau maximum de 1,50 m pour le Maxi 650. Sur le Mojito, ce lest pourra être porté beaucoup plus profond une fois la quille en bas (entre 1,80 et 1,90 m). Du coup, ce lest sera plus léger.

IDBmarine Mojito 650

Vers un voilier léger

Le devis de poids sera d'ailleurs le principal écueil auquel se heurtera ce voilier. En effet, pour qu'une carène scow fonctionne, il faut un voilier très léger. David Raison est d'ailleurs super pointilleux sur ce domaine. Le Mojito sera donc construit en sandwich infusé (alors que la jauge Mini interdit le sandwich pour le Maxi). Avec ce mode de construction, avec une quille plus légère, et malgré le poids des aménagements, le Mojito 650 ne devrait pas peser plus lourd que le Maxi 650.

IDBmarine Mojito 650

Du volume habitable dans l'étrave

Côté aménagements, ceux-ci devraient être assez simples (ils sont encore sur la table à dessin de l'architecte). Denis Bourbigot nous en dit plus : "Avec l'étrave scow, le volume intérieur sera proche de celui d'un voilier 8 m. La couchette double à l'avant sera très grande et on devrait retrouver deux couchettes dans le carré qui filent sous le cockpit".

IDBmarine Mojito 650

Pour le printemps 2020

Côté gréement, celui-ci devrait être plus sage que le Maxi. Le bout-dehors ne sera pas orientable, mais rétractable. Le mode de construction et la possibilité offerte par le chantier de réaliser des voiliers "à la carte" ne feront pas du Mojito 650 un voilier bon marché. On en saura plus prochainement quand le tarif sera fixé. Prévu pour une mise à l'eau au printemps 2020, ce Mojito 650 sera à découvrir par le public au Grand Pavois de la même année.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...