La Classe Multi50, une classe en plein développement

Le Grand Prix des Multi50

Ils ne seront que trois partants sur la Transat Jacques Vabre 2019, mais cette participation ne reflète pas pour autant le dynamisme de cette classe en plein développement. Après une année plutôt difficile, la classe des multicoques de 15 m de long et de large s'ouvre à de nouveaux arrivants et de nouveaux bateaux verront le jour en 2020.

3 partants sur la Transat Jacques Vabre

Ils seront donc trois Multi50 à prendre le départ de la Transat Jacques Vabre le 27 octobre prochain.

Groupe CGA — Mille et Un Sourires : Gilles Lamiré et Antoine Carpentier

Primonial : SébastienRogues et Matthieu Souben

Solidaires en Peloton Arserp : Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthil

ETA : Entre le jeudi 7 novembre à 4 h et le vendredi 8 novembre à 13 h.

Des trimarans de 15 m de long et de large

La Classe Multi50 réunit des multicoques "accessibles" de 50 pieds de long et de large (15,24 m) maximum. Si la jauge qui les encadre est assez stricte — pour permettre de maîtriser les budgets — elle n'interdit pas certaines innovations en matière architecturale ou au niveau de la construction.

Ainsi, depuis 2016, la classe a beaucoup évolué et se compose essentiellement de trimarans performants, ayant décidé de sortir les bateaux qui n'avaient plus rien à y faire. La majorité est d'ailleurs équipée de foils.

Solidaires en Peloton ARSEP / Thibaut Vauchel-Camus © Vincent Olivaud

Des Multi50 à foils

Aujourd'hui, la classe compte 6 Multi50, dont cinq sont équipés de foils, seul l'ancien trimaran de Gilles Lamiré (La Franch Tech Rennes Saint-Malo, aujourd'hui Team Vent Debout) n'en est pas équipé.

Si la plupart ont ajouté des kits monotypes sur des plateformes anciennes : Lalou Multi (Lalou Roucayrol), Primonial (Ex-Réauté Chocolat) et Groupe CGA – Milles et Un Sourires (ex FenêtréA – Mix Buffet), les deux plus récents – Solidaire en Peloton Arsep et Ciela Village – ont été construit autour de la problématique du vol.

Avec leurs foils ces multicoques de 15 m, ont amélioré leur vitesse au reaching de 20 % et affichent des pointes à 35 nœuds ; Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton Arsep) ayant même dépassé la barre des 40 nœuds.

Le trimaran groupe GCA au Grand Prix Multi50 de Brest © Jacques Vapillon / GPEN

Une classe en renouvellement

Si la Classe Multi50 a connu un ralentissement fin 2018/début 2019, elle est en plein renouvellement. Ainsi, plusieurs projets devraient voir le jour :

  • Arthur Le Vaillant qui après un passage en Class40 poursuit son engagement avec Leyton sur un programme Multi50 pour 2020 avec en point d'orgue la Route du Rhum 2022
  • Arkema qui construit un nouveau trimaran qui sera barré par Quentin Vlamynck sous la houlette de Lalou Roucayrol et mis à l'eau au printemps 2020.
  • Fabrice Cahierc, ex-gérant de l'entreprise Laboratoires Vitarmonyl a lancé la construction d'un plan VPLP qui devrait voir le jour au printemps 2020.

Sans compter les nouvelles arrivées de Sébastien Rogues sur Primonial (ex -Réauté Chocolat et de Fabrice Payen sur l'ancien trimaran de Gilles Lamiré.

Primonial / Sebastien Rogues © Marie Le Floch

Les absents de la Transat Jacques Vabre 2019

Lalou Roucayrol souhaite se consacrer pleinement à la construction du nouvel Arkema 4, Thierry Bouchard attend un repreneur pour son trimaran et ne sera pas non plus présenté sur la Transat Jacques Vabre. Enfin Fabrice Payen sur Team Vent debout [ex-La French Tech Rennes Saint-Malo] a décidé en ne finalement pas participer à la course faute du budget nécessaire.

Thierry Bouchard, Ciela Village © Yvan Zedda
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

Les pontons de la TJV

Les pontons de la TJV

Les pontons de la TJV