La Classe IMOCA, une classe ultra dynamique en 2019

Les IMOCA sur le Défi Azimut © Christophe Favreau - Défi Azimut

Depuis l'avènement des foils en 2014, la classe IMOCA est en plein boom ! En effet, les projets se succèdent, les skippers affluent et la classe n'a jamais été aussi dynamique ! La preuve, ils seront 30 partants sur la Transat Jacques Vabre 2019, un record !

Innovation, sécurité et développement durable

La Classe IMOCA fondée en 1991 réunit des monocoques Open de 60 pieds (18,28 mètres). Depuis 2018, la classe possède son championnat de courses en solitaire et en double sur quatre ans – les IMOCA Globe Series – dont le Vendée Globe est le point d'orgue.

Conçu pour naviguer dans les mers du Sud en solitaire ou en duo, l'IMOCA est l'un des plus rapides monocoques de la course au large. Si la sécurité est primordiale pour la classe – elle est d'ailleurs à l'origine du durcissement des règles de jauge avec l'adoption de mâts et de quilles standardisés – l'innovation est aussi le leitmotiv des IMOCA.

Ainsi, de nombreux développement ont été testés sur ces grands monocoques : quilles pivotantes, spinnakers asymétriques, bout-dehors, carènes puissantes, foils...

Avec l'arrivée des foilers, la classe attire de nombreux skippers et elle est l'une de plus active du monde de la course au large en 2019. Les projets sont nombreux et la classe dynamique avec de nombreuses évolution et une implication pour les énergies renouvelable.

Découvrez quels sont les critères qui définissent un IMOCA.

Les foils, l'incontournable de l'IMOCA

La classe validait l'autorisation des foils en 2014, mais c'est le Vendée Globe 2016 qui mettait en lumière le potentiel des voiliers qui en sont équipés. Sur les 29 bateaux au départ de cette édition 2016 du Vendée Globe, ils seront 7 équipés de foils : 6 "foilers" neufs (St-Michel Virbac, Edmond de Rothschild, Safran, Banque Populaire VIII, Hugo Boss, No Way Back) et un d'ancienne génération, modifié (Maître Coq).

Sur la Transat Jacques Vabre 2019, ils seront 18 foilers – de nouvelle génération et d'ancienne avec des foils rajoutés après construction – à courir aux côtés de 13 autres bateaux à dérives classiques. Soit plus de la moitié de la flotte !

Le match se jouera donc entre plusieurs catégories de bateaux, des flambants neufs IMOCA à foils aux monocoques d'ancienne génération.

Vincent Lauriot-Prévot avait d'ailleurs répondu à nos questions concernant l'avantage des foils.

L'IMOCA Hugo Boss

Une classe dynamique

En 2018, la classe IMOCA comptait 20 skippers – 17 hommes et 3 femmes – de 5 nationalités différentes, soit 11 de plus qu'en 2014. Ils sont 37 en 2019 dont 30 à participer à la Transat Jacques Vabre 2019, un record !

Depuis la mise à l'eau de Charal en août 2018, ce ne sont pas moins de 5 nouveaux foilers qui ont été mis à l'eau en 2019 – Arkea Paprec (Sébastien Simon), Apivia (Charlie Dalin), DMG Mori (Kojiro Shiraishi), Adevens for Cybersecurity (Thomas Ruyant), Hugo Boss (Alex Thomson) et certains le seront encore prochainement, à l'image de l'IMOCA d'Armel Tripon ou de Corum L'Epargne de Nicolas Troussel.

En 2019, de nombreux "bizuths" font aussi leur entrée sur le circuit – certains ayant lancé de nouveaux projets, d'autres ayant racheté des bateaux existants : Clarisse Crémer qui courra sur Banque Populaire X (ex-SMA), Charlie Dalin (qui avait déjà participé à la TJV 2015 en tant que co-skipper), Sébastien Simon, Benjamin Dutreux (Water Family), Charlie Enright (11th Hour Racing), Kevin Escoffier (PRB), Giancarlo Pedote (Prysmian Group), Maxime Sorel (V and B Mayenne), Nicolas Troussel (Corum) ou encore Clément Giraud (Fortil) ou Denis Van Waynbergh.

L'IMOCA Apivia © Maxime Horlaville / disobey. / Apivia

Les participants de la Transat Jacques Vabre 2019 dans la classe IMOCA

1 11th Hour Racing – Charlie Enright et Pascal Bidégorry

2 4myplanet – Alexia Barrier et Joan Mulloy

3 Advens for Cybersecurity  - Thomas Ruyant et Antoine Koch

4 Apivia – Charlie Dalin et Yann Eliès

5 Ariel 2 - Ari Huusela et Michael Ferguson

6 Arkea Paprec – Sébastien Simon et Vincent Riou

7 Banque Populaire X – Clarisse Crémer et Armel le Cléac'h

8 Bureau Vallée 2 – Louis Burton et Davy Beaudart

9 Campagne de France – Miranda Merron et Halvard Mabire

10 Charal – Jérémie Beyou et Christopher Pratt

11 CORUM L'Epargne – Nicolas Troussel et Jean Le Cam

12 Fortil - Clément Giraud et Rémi Beauvais

13 Groupe Apicil – Damien Seguin et Yoann Richomme

14 Groupe Setin - Manuel Cousin et Gildas Morvan

15 Hugo Boss - Alex Thomson et Neal Mc Donald

16 Initiatives-Cœur – Samantha Davies et Paul Meilhat

17 La Fabrique - Alan Roura et Sébastien Audigane

18 La Mie Câline - Artisans Artipôle - Arnaud Boissières et Xavier Macaire

19 MACSF- Isabelle Joschke et Morgan Lagravière

20 Maître CoQ - Yannick Bestaven et Roland Jourdain

21 Malizia 2 - Yacht Club de Monaco - Boris Hermann et Will Harris

22 Newrest - Art et Fenêtres - Fabrice Amédéo et Eric Péron

23 Pip Hare Ocean Racing - Pip Hare et Andrew Baker

24 PRB – Kevin Escoffier et Nicolas Lunven

25 Prysmian Group - Giancarlo Pedote et Anthony Marchand

26 Pure - Romain Attanasio et Sébastien Marsset

27 Time for Oceans - Stéphane Le Diraison et François Guiffant

28 V and B – Mayenne - Maxime Sorel et Guillaume Le Brec

29 Vers un monde sans sida - Erik Nigon et Tolga Ekrem Pamir

30 Water Family - Benjamin Dutreux et Thomas Cardrin

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

Romain Attanasio & Sébastien Marsset, u n duo de bon sens. D'ici au départ de la Transat Jacques Vabre, qui partira du Havre dimanche 27 octobre prochain,... - Lire la suite

Charlie Dalin venait tout juste de terminer deuxième de la Solitaire du Figaro quand, en 2015, Yann Eliès l’a choisi en tant que co-skipper sur la Transat... - Lire la suite

Les pontons de la TJV